Lux Delux

Sorti le premier mai 2015 sur Steam, Lux Delux est un jeu de stratégie et de domination qui tire son inspiration du célèbre jeu de société Risk. Développé par Sillysoft, ce petit studio canadien spécialiste du genre n’a de cesse d’abreuver les fans de stratégie de leurs créations sur de multiples supports et ce depuis 2002. Que donne la nouvelle mouture sur PC?

Simple et fonctionnel.

Dès le lancement, Lux Delux pose l’ambiance : oubliez de suite les interfaces ronflantes ou la 3D pleine d’effets. Une simple fenêtre Windows s’ouvre et vous propose directement de jouer. L’interface est on ne peut plus propre et claire. Des menus en haut de la fenêtre vous permettent d’accéder à la myriade d’options et réglages divers du jeu. A partir de cette simple fenêtre on arrive directement sur le forum communautaire pour voir les dernières cartes sorties ou les différents documents qui vous aideront à comprendre les règles. Des guides de jeu traduits en diverses langues et des aides pour régler les préférences avec une explication claire pour chaque option n’attendent que vous.

Les I.A sont classées par difficulté et si vous trouvez la liste un peu courte, le menu vous propose d’aller en chercher d’autre en téléchargement direct via le module de gestion des extensions qui est en fait une sorte de boutique en ligne où tout est gratuit. Il en va de même pour les cartes si vous en avez fait le tour ou les trouvez trop simples, plus de 800 cartes sont disponibles gratuitement par la même méthode de quoi assurer une très bonne re-jouabilité. Le jeu propose tous les outils nécessaires à la création de cartes personnalisées, vous pourrez également coder vous-même votre I.A et choisir l’apparence des pions représentants les armées. Du coup vous pouvez faire la guerre pour conquérir les planètes du système solaire avec une flotte de vaisseaux spatiaux ou prendre part à un combat d’hommes préhistoriques pour le contrôle des cavernes les plus douillettes.

La force du jeu vient de la simplicité de sa construction, une rapide recherche sur la fenêtre principale vous renseignera et absolument tout est paramétrable. Pour la difficulté c’est encore une fois vous qui décidez mais sachez que les I.A les plus évoluées vous feront vivre un enfer. Le nombre d’adversaires est lui aussi, à votre convenance et vous pouvez régler indépendamment les divers niveaux de difficulté de chaque I.A engagée dans un conflit. Simple donc mais pas désagréable visuellement pour autant, la qualité des graphismes dépendront de la finesse avec laquelle le créateur de la carte aura œuvré et les cartes de base sont bien détaillées. Côté musique rien de bien folichon mais c’est franchement pas le but du jeu, un bon mp3 de votre cru fera sans nul doute l’affaire.

Il vous faudra donc conquérir les territoires des autres joueurs afin de capturer leurs cartes d’atouts qui une fois échangées rajouteront des troupes disponibles en début de tour, armes de sièges, troupes à distance, tout y est, et nombre de cartes offrent des objectifs de capture aux bonus variés. A vous de bien analyser la carte en début de partie et de prendre votre temps, la réflexion est la matière première du jeu et vous combattrez sans filet, un mouvement de troupes mal calculé et vous êtes sorti du plateau.

Un multijoueurs amélioré.

La grande nouveauté de cet opus est le multijoueurs simplifié qui vous lance une partie en deux clics en lieu et place des adresses IP à échanger entre joueurs rendant la procédure pénible et parfois bancale, là tout est automatisé et vous permet d’aller joyeusement guerroyer face au monde entier. Cerise sur le gâteau, deux expansions intégrées au jeu sont jouables vous permettant de faire campagne au fil de l’histoire américaine depuis les premières colonies, ou de vivre la conquête des terres de l’antiquité par les plus grands empires, d’autres sont à venir à la fois de la part du développeur et des fans.

Un petit jeu bourré de contenu que ce Lux Delux qui peut vous occuper indéfiniment tant sa richesse et la bonne réalisation de l’ensemble brille par sa simplicité et son efficacité. Reste à prendre en compte qu’il s’agit là d’un jeu de niche destiné aux joueurs de wargames pur et dur et que malgré son accessibilité et sa qualité il faut impérativement aimer les jeux de plateau. Un énorme point noir tout de même qui n’est pas lié au jeu mais à Steam, qui fait violemment planter le jeu à cause de son overlay qu’il vous faudra désactiver, en dehors de ça le jeu est d’une stabilité exemplaire. Adeptes de la stratégie à grande échelle, jetez-vous sur ce petit bijou qui vaut amplement son prix.

MarcheMort

Rock ’n’Rôliste sadique d’alignement loyal mauvais, il aime la littérature anglaise et faire rouler les dés et les têtes. Il déteste les arcs en ciel, les poneys et les escaliers en colimaçon. Joueur de jeux vidéo compulsif depuis le règne de Justinien, il a joué en LAN avec Abdul Al Hazred. Il pratique la nécromancie au quotidien et voue un culte à Cthulhu lorsqu’il est en robe de chambre. Pour lui le jeu de rôle est un style de vie et il parle de lui à la troisième personne pour faire croire à ses lecteurs qu’il n’a pas écrit sa bio’ lui-même à quatre heures du matin. Twitter : @Marchemort.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.