Preview – Leap of Fate (PC)

« Tiens Bestio, nous avons reçu un jeu fait pour toi ». C’est à peu près dans ces termes que Skywilly m’a vendu Leap of Fate pour que je m’occupe de sa preview. Développé par les Canadiens de Clever Plays, Leap of Fate est un top down shooter rogue like situé dans un univers cyberpunk.

Affrontez le Deck of Fate

Vous y dirigez un Technomancer bien décidé à prouver qu’il est le plus puissant mage de la planète.  Pour cela, vous devrez affronter différentes épreuves réparties dans six mondes représentant vos peurs, angoisses, cauchemars… Les niveaux sont générés aléatoirement à partir d’un jeu de tarot. Au début de chaque monde, un ensemble de cartes sont mises en jeu et vous devrez passer de l’une à l’autre jusqu’à affronter le boss pour passer au niveau suivant.

Les contrôles sont assez simples : Z, Q, S, D pour se déplacer, la souris pour viser, clic gauche pour tirer, clic droit pour utiliser le pouvoir spécial et barre d’espace pour le pouvoir de déplacement (ces deux derniers ont un nombre limité d’utilisations par affrontement).

Pour le moment, deux personnages bien distincts sont disponibles : Aeon le shadow mage qui tire en arc de cercle, possède un dash, une boule d’énergie et Big Mo le cyborg technomancer qui utilise un laser, un leurre et une grenade. A terme, deux autres feront leur apparition (Mukai le spirit channeler et Rasimov le rogue occultist).

Niveaux courts pour action intensive

Chaque carte à jouer représente un niveau différent (combat, magasin, autel, zone d’amélioration…) . Au fil de votre avancée, vous récupérerez de l’expérience (appelée mana en jeu mais ça ne change pas grand chose) pour améliorer votre personnage en débloquant des pouvoirs disséminés dans trois arbres (passif, déplacement et attaque). L’ordre d’obtention des compétences est généré aléatoirement à chaque partie pour vous garantir une rejouabilité quasi infinie.

Pour aider le joueur, certaines aptitudes se débloqueront pour toujours en réalisant certaines actions (éliminer 8 adversaires en un seul coup via un pouvoir de déplacement, atteindre le dernier monde…). Vous pourrez ainsi commencer vos prochaines aventures avec des dégâts plus élevés, plus de points de vie, des effets supplémentaires sur le tir principal, etc.

Les niveaux sont très courts et intenses. Vous aurez à activer un, deux ou trois portails et à éliminer les créatures qui en sortiront. Vous saurez d’ailleurs à l’avance le nombre d’ennemis et surtout la taille du coffre que vous obtiendrez en récompense, ces renseignements sont indiqués sur l’illustration de la carte de niveau, vous pourrez donc parfois prendre un autre chemin si un combat vous paraît trop difficile.

La difficulté est assez bien dosée et propose un véritable challenge, surtout en difficile. Les pouvoirs de déplacement donnent une bonne dynamique à l’ensemble et on prend vraiment plaisir à enchaîner les affrontements. Certaines conditions seront parfois ajoutées pour obtenir un bonus supplémentaire (ne pas se faire toucher, pouvoirs illimités…).

Tout n’est pas rose

Il y a malheureusement un assez gros problème pour le moment : la lisibilité est moyenne voire mauvaise dans certains cas. Les tirs ennemis sont parfois très difficiles à distinguer, surtout que l’expérience que vous récupérez (qui se présente sous la forme de petites sphères violettes) est automatiquement attirée à vous, se mélangeant aux boulettes que vous devez esquiver.

Certains décors sont également peu lisibles et en pleine action il n’est pas rare de se bloquer contre une zone que l’on ne peut pas franchir. Dans ce type de jeu ça ruine un peu l’expérience et j’espère vraiment qu’ils réussiront à améliorer ça d’ici la sortie.

Moins gênant mais tout de même dommage, les deux cercles tout moches qui apparaissent à la fin d’un niveau pour vous demander de maintenir les boutons pour sortir. Evidemment là car le jeu sortira également sur mobiles, ça fait un peu tâche sur la version PC.

Pour chipoter, et ça c’est surtout personnel, je trouve que les cartes s’intègrent mal à l’univers (qui part d’ailleurs un peu dans tous les sens sans vraiment être spécialement cyberpunk). Dans Hand of Fate elles constituaient le pilier central du jeu et participaient pleinement à la narration et au face à face avec le dealer. Ici, on ne comprend pas vraiment la raison de leur présence mais peut-être que les cinématiques pas encore implémentées l’expliqueront.

De bonnes bases à améliorer

J’ai passé un bon moment sur Leap of Fate. J’aime beaucoup le rythme et son action non-stop. Les ennemis sont assez variés et il est vraiment nécessaire d’apprendre leurs patterns d’attaque pour progresser toujours plus loin à chaque partie. Les deux personnages, les deux modes de difficulté ainsi que les défis à remplir proposent déjà de longues heures de jeu.

S’ils arrivent à améliorer les problèmes de lisibilité d’ici la sortie, Leap of Fate sera assurément un bon jeu. D’ici là, je vous conseille de patienter pour observer son évolution.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.
Bestio

Les derniers articles par Bestio (tout voir)

Laisser un commentaire