[GC15] Preview – Shiness (PC, PS4, Xbox One)

Après une campagne de crowdfunding couronnée de succès, c’est sous la houlette de Focus Home Interactive que Shiness, un rpg d’action, nous montre où il en est. Si je n’y ai pas joué, un compte-rendu des derniers progrès de son développement ainsi qu’une démonstration en directe nous aura été faite.

Comme on le remarque immédiatement, Shiness a été influencé par le manga, ou plus exactement les shonen à mon avis. D’ailleurs, le style visuel de Shiness me fait parfois penser aux œuvres d’Akira Toriyama, et plus spécialement Dragon Ball Z. Une référence appréciable pour tout amateur de mangas qui se respecte.

Les combats dans Shiness vont d’ailleurs occuper une place prépondérante. Il sont en temps réel et dynamiques, un peu comme dans les derniers jeux Naruto ou Dragon Ball, avec une couche de jeu de rôle par dessus. Le système fonctionne avec des combos et des pouvoirs reposant sur les quatre éléments de base comme l’air, le vent, la terre et le feu. Avant de pouvoir utiliser la moindre de leurs compétences, nos héros devront les équiper (par exemple, la compétence de saut). Ensuite, c’est par leur utilisation régulière que l’on viendra à les maîtriser définitivement, nous permettant ainsi de les déséquiper.

Du côté du scénario, on partira à l’aventure avec cinq personnages, dont Chado qui est le seul à pouvoir voir la déesse Shiness qui est au centre de l’histoire. Enigami veut faire en sorte que son jeu vous fasse vivre des histoires fortes en caractère. Si bien que si le monde de Shiness flirte avec le fantastique, il y aura aussi d’autres thèmes abordés, comme la politique locale des cités que vous traverserez. C’est à dire que sous des dehors trompeurs de légèreté et d’humour, que les graphismes colorés viennent renforcer, il y aura aussi des moments plus sombres. Pensez-vous, pour rendre leur univers encore plus réel et vivant, ils ont même créé un véritable langage à part entière rien que pour Shiness.

Là encore, l’inspiration manga devrait se faire sentir, mais du point de vue narratif, avec des montées que l’on espère crescendo dans l’intensité et la gravité de son scénario. Tout en gardant sa part d’humour bien évidemment, notamment pour désamorcer des situations trop lourde émotionnellement. Je ne fais que supputer bien évidemment ce que les développeurs de Shiness auraient pu sous-entendre. Il me semble quand même nécessaire de préciser que leurs influences côté jeu video viennent sans surprise de j-rpg de renom comme Xenoblade, Secret of Mana ou encore Skies of Arcadia.

Les quêtes pourront être résolues de plusieurs manières différentes, les dialogues auront des choix multiples dans une intrigue où ces derniers auront des conséquences. Il y aura aussi des puzzles à résoudre avec l’aide des compétences de chacun de nos cinq héros, dont seulement trois seront présents à l’écran en même temps. Le principe des quêtes est qu’elles seraient souvent liées aux éléments dont j’ai parlé plus haut. Leur résolution déterminera ainsi vos affinités avec ces mêmes éléments.

Quoiqu’il en soit, Shiness semble vraiment ambitieux et généreux en terme contenu pour que ses développeurs parlent d’une campagne principale pouvant se boucler en une quinzaine d’heures, tandis qu’il en faudrait environ une cinquantaine pour absolument tout finir. Il devrait donc y avoir de quoi faire. Il part avec les meilleures intentions du monde pour devenir un action-rpg digne de ce nom. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il impressionne quand on sait que son équipe est celle d’un studio indépendant. Et que l’on apprécie ou pas son esthétique, on remarquera l’attention apporté aux détails dans les décors.

Shiness doit sortir au début de l’année 2016 et s’adressera aussi bien au joueurs casuals que hardcore. Il se verra accompagnée de plusieurs volumes d’un manga mettant en scènes ses personnages principaux. Ils n’ont pas à ce jour de plan prévu pour une édition papier. Tout ce que l’on sait, c’est qu’ils devraient accompagner la sortie de Shiness. Il y a donc de fortes chances qu’ils soient proposés avec le jeu au format digital étant donné que ses lecteurs y trouveront des indices sur certaines énigmes du jeu.

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.