Preview – Colonies Online (PC)

Qui n’a jamais rêvé de voyager de planète en planète, découvrant à chaque étape un monde totalement différent, une nouvelle faune, une nouvelle flore et de nouvelles ressources ? C’est ce que Colonies Online propose… en théorie. Colonies Online est donc un MMO sand-box futuriste où nous dirigeons un colon (qui ressemble d’ailleurs beaucoup plus à un militaire qu’autre chose) chargé de voyager sur différentes planètes pour établir des camps et exploiter les ressources de l’univers.

Vers l’infini et au-delà

Le jeu débute par un tutorial où nous devons nous échapper d’une base attaquée par des créatures extra-terrestres. Z, Q, S, D pour se déplacer, la souris pour viser, la touche I pour afficher l’inventaire et C la feuille de personnage, nous sommes en terrain connu.

Si les modèles 3D sont plutôt réussis, le reste est catastrophique. Le zoom est un changement de focale, le décor se charge à 20m du personnage par blocs entiers, le ciel est une couleur unie changeant suivant les zones et les ennemis apparaissent au dernier moment.

Les combats n’ont aucune pêche (en partie dû à des bruitages désastreux) et très rapidement l’ennui pointe le bout de son nez. Ne cherchez pas les options graphiques ou sonores, elles sont comme la bande-son, absentes.

Décollage immédiat

Le tutorial se termine par notre fuite via un STS, un vaisseau de transport, qui nous dépose sur la première planète du jeu (une infinité seront présentes à terme mais pour le moment seules 6 à la difficulté croissante sont disponibles).

Nous arrivons donc à un petit campement qui servira de hub pour la suite du jeu. Divers personnages sont présents pour nous vendre tout ce dont nous avons besoin : armes, armures, ressources, matériaux de construction…

Nous y trouverons également le Capitaine Owen, le donneur de quêtes du jeu. Classées par planète et par ordre de difficulté, elles consistent en gros à chaque fois à nous rendre dans une zone précise et à éliminer les bestioles et nids présents. Les terminer nous rapportera des crédits et des Xenoms, la monnaie servant à acheter de l’équipement au campement pour détruire ainsi encore plus de nids.

Vous vous dites que ce doit être rapidement ennuyeux ? Ca l’est, d’autant plus que ce sera notre seule occupation. Je n’ai pas trouvé de villages, de ruines, de grottes ou quoi que ce soit d’autre. Bon, j’avoue que la « vitesse » de déplacement du personnage par rapport à la taille des cartes et les chemins qui s’envolent dans le ciel le temps que tout apparaisse à l’écran ne m’ont pas plus donné envie de perdre plus de temps que ça en balades champêtres.

Les environnements sont assez variés (forêt, neige, sable, jungle…) mais ce n’est pas le cas des créatures. Au bout du 30ème poulpe / araignée décimé nous nous demandons un peu pourquoi nous continuons à jouer.

Et la construction dans tout ça ?

Colonies Online, ce n’est pas qu’une aventure palpitante (oui oh ça va on peut rire), c’est également la possibilité de créer notre propre base. Etonnamment, l’interface de construction est bien conçue et fonctionne parfaitement. Nous pouvons donc installer un « plancher », bâtir des murs, ajouter des générateurs, des tourelles, etc.

Les défenses sont non seulement là pour repousser les créatures belliqueuses, mais également les autres joueurs qui ne manqueront pas d’essayer de venir piller nos ressources lorsque nous aurons le dos tourné (ou que nous serons hors ligne car tous les joueurs sont sur le même serveur et le monde est persistant).

Pour être honnête, sur mes quelques heures de jeu, j’ai croisé une seule personne et vu deux bases. Le jeu est en pvp ouvert mais je n’ai pas eu l’occasion de le tester. Le côté « danger pouvant venir de toute part » n’était donc pas vraiment présent.

Recalé pour le moment

En l’état je ne peux décemment pas conseiller Colonies Online. Je ne peux pas nier le travail derrière le titre, d’autant plus qu’il n’est réalisé que par deux personnes, mais trop de choses sont à l’état embryonnaire ou carrément à refaire entièrement.

Ne vous fiez pas aux vidéos donnant une impression de combats rythmés. En vrai c’est très poussif, comme vous pourrez le constater dans ma vidéo découverte ci-dessous. On a la désagréable sensation d’éliminer des nids des heures durant pour obtenir de quoi acheter un meilleur équipement pour au final ne rien faire de plus.

Je passe sur les packs pré-commande allant de « ça va » à « hors de prix » offrant un meilleur équipement de base pour éviter quelques heures d’ennui.

Je pense qu’en fait le vrai problème de Colonies Online est d’avoir une trop grosse ambition pour une si petite équipe et ça sent le titre qui ne sera jamais fini ou qui sortira du jour au lendemain dans un état déplorable.

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire