Samurai Warriors 4-II

Alors qu’ils en sont déjà à quatre opus et quelques variantes, les développeurs de la saga Samurai Warriors (elle-même un spin-off Musou d’une trop longue liste de jeux au moteur identique) se mettent à faire des “second épisodes” d’un même numéro. Samurai Warriors 4-II (en attendant Samurai Warriors 4 : Empires, déja sorti au Japon) tente d’améliorer le premier titre. Comment, exactement ?

Des scenarii à plusieurs ramifications

Je ne vais pas m’amuser à vous réexpliquer le concept du jeu, le test original le faisant déjà très bien. Néanmoins ici, on retrouve une création de personnage amusante mais qui a moins d’intérêt. En effet, le but de ce second épisode est de mettre en avant la longue liste de héros proposés. Vous aurez plusieurs scénarios, d’environ 4 ou 5 missions chacun. Ces scénarios mettront en avant plusieurs personnages qui, en fonction de ceux que vous choisirez pour vous aider lors de votre mission, viendront changer les objectifs secondaires de celles-ci. Les cutscènes (un peu chiches visuellement, bien moins intéressantes que les cinématiques) changent aussi en fonction de vos choix, même si elles ne sont pas doublées et dans la langue de Doctor Who niveau sous-titres.

En mission, vous avez donc un objectif principal (il vous faut toujours exploser des mid-boss pour ouvrir des portes de camps pouvant vous mener à l’ennemi final) mais aussi plusieurs objectifs secondaires. De la défense, de l’attaque, vous demandant souvent de rebrousser chemin et donc de perdre du temps (ou comment augmenter facilement la durée de vie du jeu). Les missions sont alors très longues, comptez 10 bonnes minutes pour les plus simples.

Mesquinement et upgrades

Autre ajout dans ce Dynasty Warriors 4 II : des livres de compétences que vous looterez pendant vos missions et qui vous permettent de débloquer des compétences sur une sorte de sphérier (pour ceux qui se rappellent de Final Fantasy X). Certaines compétences vous débloquent des skills, des pouvoirs à activer quand bon vous semble en pleine partie. Enfin, on trouve aussi un principe d’upgrade plutôt sympathique, pas franchement novateur dans la série mais qu’on aime retrouver ici : vous pouvez fusionner des armes entre elles pour en créer de plus puissantes. Vous faites la même chose avec les chevaux (ce qui est très bizarre par ailleurs) pour débloquer des canassons rapides et puissants.

Désormais, les boss que vous vaincrez en pleine partie lâcheront donc des livres de compétences de différentes couleurs. C’est plutôt bien pensé car cela donne un intérêt à aller chercher ces boss souvent gênants, surtout pour ceux qui aiment réaliser des combos de fou. Ils ralentissent un peu l’action, ayant une certaine défense comparé aux soldats de base. On s’amuse donc à revenir dans des missions juste pour exploser des boss et leur piquer leurs livres que l’on utilisera ensuite pour booster son personnage. Sympa !

À noter au passage que le jeu ne propose pas de “payer” avec l’argent du jeu pour augmenter le niveau d’un personnage au plus élevé déjà débloqué avec un autre. Une option pourtant disponible depuis longtemps dans Dynasty et même dans le dernier One Piece. Cet épisode 4 II est réellement axé sur la progression du joueur, sans triche ni raccourcis.

Un château gigantesque

Dernier ajout et pas des moindres : un château qui contient plus d’une centaine de niveaux. À l’intérieur, à chaque étage, la difficulté augmente et vous obtenez des bonus. À certains paliers, vous débloquez la possibilité de revenir à une certaine étape du château. Clairement, ce mode de jeu est pour ceux qui aiment frapper dans le tas et qui en ont assez d’un scénario un peu répétitif et pas toujours captivant. Ici, vous avancerez en ligne droite en frappant tout ce qui bouge et des niveaux Bonus apparaîtront avec, souvent, un ennemi unique à vaincre pour le débloquer ensuite dans le mode libre. C’est très intéressant et c’est même dans ce mode qu’on passera le plus de temps.

Des épreuves sont aussi disponibles avec un classement en ligne. L’une de ces épreuves demande de collecter un maximum d’argent en 5 minutes (en tuant des porteurs d’or qui transforment chaque coup en pièces pendant un temps limité). Un autre défi propose d’atteindre les escaliers d’un étage en tuant tous les porteurs de drapeau sur son passage et ce, en temps limité. Même chose avec un troisième défi, mais basé sur le nombre d’ennemis que vous pouvez vaincre en 5 minutes. Un quatrième défi est caché et ne sera déblocable qu’avec une bonne note dans les trois épreuves précisées ici. Je ne vais pas vous gâcher la surprise, mais elle est intéressante.

Bref : Samurai Warriors 4-II est parfait si vous n’aviez pas craqué pour le 4 “de base” et que cela fait longtemps que vous n’avez pas joué à un Musou. Après, cela reste une grosse mise à jour, certes plus amusante et pleine de contenus à débloquer, mais une mise à jour tout de même.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.