Galak-Z

Plusieurs années après Skulls of the Shogun (testé alors par Skywilly), le studio 17-Bit revient aujourd’hui avec son nouveau jeu : Galak-Z. Fini le tour par tour et place à l’action avec un titre mêlant shoot’em up, rogue-like et dessins animés des années 80.

Une maniabilité qui ne plaira pas à tout le monde

Vous êtes A-Tank, un jeune pilote, qui, suite à de tragiques événements, devient le seul espoir de l’humanité face à l’offensive impériale. Le jeu débute par un tutorial assez complet destiné à vous familiariser avec votre vaisseau.

Stick droit pour se diriger/viser, une touche pour le canon laser, une pour les missiles, une pour esquiver et une dernière pour le boost, tout serait simple si l’accélération et la décélération ne se trouvaient pas sur les gâchettes. Je ne comprends pas vraiment le choix du studio pour cette maniabilité hybride. Le vaisseau ne se dirige ni comme un twin stick shooter (puisque le déplacement ne se gère pas au stick gauche), ni comme dans un Asteroïd où l’habitude est de tourner vers la gauche ou la droite pour faire pivoter le vaisseau sur lui-même. Honnêtement, j’ai galéré les deux premières heures et je ne suis toujours pas à l’aise avec…

Graphiquement le jeu est une merveille et les cinématiques ultra dynamiques sont vraiment dans le ton des vieux dessins animés, on se prend très vite pour un justicier de l’espace. La bande-son accompagne parfaitement l’action et sait se faire discrète pour remonter en intensité pendant les combats.

Découpage en saisons

Le jeu se compose en cinq saisons de cinq niveaux. Pour la sauvegarde, vous aurez le choix entre deux possibilités : le mode rogue (celui de base) où la mort vous fera recommencer la saison du début et le mode arcade où la mort vous fera uniquement recommencer le niveau en cours.

Le principe est intéressant car l’histoire est contée de la même façon que dans un dessin animé. Les niveaux sont générés plus ou moins aléatoirement mais vous aurez souvent à éliminer une cible ou à rapporter un objet.

Outre les impériaux, vous devrez également lutter contre de gros insectes et faire attention au décor car si les collisions seront absorbées par votre bouclier, certaines fleurs relâcheront des spores toxiques ! Le bon côté est que vous pourrez également vous en servir contre vos adversaires et même retourner les insectes contre les impériaux.

Les missions n’étant pas en temps limité, il sera souvent très intéressant de se balader un peu pour récupérer des crédits à dépenser à la boutique, ainsi que des schémas pour améliorer votre équipement (tir triple, point de bouclier et missiles supplémentaires, etc.)

À partir de la seconde saison, vous aurez la possibilité de vous transformer en mecha à tout instant. Sous cette forme, d’autres compétences seront disponibles : grappin, épée pour le corps-à-corps… Honnêtement, passer d’une forme à l’autre au gré des situations est jouissif et apporte un gros plus.

Verdict

Après plusieurs heures de jeu, je suis vraiment embêté. D’un côté j’ai envie d’aimer le jeu car il est beau, il bouge bien, est intéressant et le mix shmup / rogue-like fonctionne bien.

Mais d’un autre, je trouve la maniabilité exécrable (même si ça va mieux avec le temps) et je ne comprends pas pourquoi tout repart à zéro entre chaque saison. Les plans trouvés resteront débloqués, mais vous devrez les payer à nouveau. Ça n’a aucun sens puisque l’histoire se poursuit…

Si vous arrivez à passer outre ces défauts, vous pourrez profiter d’un jeu proposant un réel défi et une bonne rejouabilité (bien que les missions aient tendance à vite se ressembler) et sinon mieux vaut passer votre chemin pour éviter une immense frustration.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.
Bestio

Les derniers articles par Bestio (tout voir)

Laisser un commentaire