DiscStorm

Si je vous dis « jeux d’hiver », vous ne pensez probablement pas directement au frisbee… Ouais, ok, vous n’y pensez pas du tout. Pourtant, DiscStorm pourrait bien égayer vos prochaines soirées entre amis. Une arène, quatre joueurs et c’est parti pour des échanges endiablés.

Frisbeejutsu

Développé par les Anglais de XMPT Games, DiscStorm est un jeu de frisbee en vue de dessus où 4 joueurs s’affrontent dans une arène fermée. Chaque protagoniste possède 3 disques qu’il peut lancer à sa guise sur ses adversaires pour les éliminer. Ces disques peuvent rebondir contre les murs et finissent par se poser au sol au bout de quelques secondes.

Pour dynamiser les échanges, il est possible de rattraper un de ses disques en appuyant sur X au bon moment et de dévier ceux adverses en appuyant sur la gâchette gauche lors de l’impact (il est tout à fait possible de jouer au clavier + souris).

Petite subtilité, vous pouvez uniquement réaliser cette dernière action si vous possédez au moins un disque en stock, sinon elle sera remplacée par un dash vous offrant une invulnérabilité temporaire.

A la différence de Windjammers, il n’est pas possible d’appliquer un effet à ses lancers, mais le fait que les disques rebondissent compense ce manque et réussir un tir en deux ou trois bandes est assez jouissif.

Solo et multi local

Contrairement à ce que ma présentation pourrait laisser penser, le jeu propose une aventure en solo nous faisant traverser l’intégralité des arènes.

Ce sera le même déroulement à chaque fois : une première vague d’ennemis à repousser, un mini-boss à affronter, une seconde vague, le retour du mini-boss cette fois-ci énervé, une troisième vague et enfin le maître des lieux. Momie, Capitaine Pirate, Arbre Maléfique… vous devrez comprendre comment affronter ces puissantes créatures.

Le défi est plutôt élevé mais la sauvegarde automatique entre chaque phase évitera la frustration de devoir tout refaire. Pour les « compétiteurs » par contre, chaque prestation sera évaluée (rang A si vous n’avez pas perdu de vie, C si vous vous êtes fait ouvrir en deux plusieurs fois). Pour départager les meilleurs, le temps est même indiqué !

Evidemment, le jeu nous l’annonce d’ailleurs dès que nous le lançons, DiscStorm prend tout son sens à quatre joueurs. Chacun choisit un personnage parmi cinq (aux statistiques identiques) et c’est parti pour un enchainement de plusieurs manches.

A chaque fois une arène et un mode de jeu sont tirés au sort : premier à dix points, roi de la colline (où vous devez garder une couronne sur la tête), un seul disque pour tous les joueurs, etc. Il y en a vraiment beaucoup et chacun se boucle en une à deux minutes maximum apportant un dynamisme fou aux rencontres… un peu trop même car il faut bien avouer que si les quatre joueurs décident de lancer leurs trois disques en même temps il ne reste plus beaucoup de place à l’écran pour esquiver !

Autre chose vraiment dommage, il n’est pas possible de choisir un mode de jeu en particulier, vous pouvez donc faire une croix sur votre tournoi en un disque pour prouver à vos potes que vous êtes le/la meilleur(e).

Et hop, un nouveau jeu pour les soirées multi

Distrayant en solo, DiscStorm est vraiment amusant à quatre joueurs. Les dix arènes sont réellement différentes et apportent à chaque fois quelque chose au gameplay (vent qui modifie la trajectoire des disques, portails de téléportation, wagonnets…).

La réalisation est vraiment propre avec un pixel art bien maîtrisé et accompagné par une bande-son 8 bits rétro réussie. S’il n’atteint pas la magie d’un Towerfall, DiscStorm saura sans aucun doute vous occuper pas mal de soirées entre potes.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.
Bestio

Les derniers articles par Bestio (tout voir)

Laisser un commentaire