Defend the Highlands

Le saviez-vous ? Le Royaume-Uni n’a pas toujours été aussi uni qu’il ne l’est à l’heure actuelle. Le pays a du faire face à des guerres civiles opposant les Irlandais, les Anglais, les Ecossais et les Gallois. Des anciennes rixes aujourd’hui oubliées sauf pour le studio Kilted Camel qui nous propose de nous replonger dans ces affrontements mais attention, avec humour bien sûr !

Après chaque niveau vous pourrez assigner des points de compétences à vos hommes ou à vos objets.
Après chaque niveau vous pourrez assigner des points de compétences à vos hommes ou à vos objets.

Un mélange de STR, Tower Defense et d’humour

Defend the Highlands allie stratégie en temps réel et défense de tour dans un jeu facile d’accès où vous êtes à la tête d’un groupe d’Ecossais devant organiser leurs défenses contre l’envahisseur.

Pour commencer, placez des soldats dans les champs pour récolter le porridge nécessaire à vos hommes et octroyez à certains d’entre eux le devoir de jouer de la cornemuse, ce qui permettra de recruter de nouveaux soldats. Si vous êtes à court de porridge vos hommes commenceront à déserter, il faut donc bien gérer la récolte de porridge et l’équilibrer avec le nombre de joueurs de cornemuse afin de ne pas être débordés par les arrivées trop nombreuses de nouvelles recrues. Il peut aussi arriver que vous ayez placé un homme dans chaque petit champ de la map mais que votre stock de porridge reste à zéro car vous consommez plus vite que vous ne récoltez. Faites attention à bien équilibrer ces deux aspects du jeu et c’est déjà en partie gagné !

Votre chef ne peut pas s’occuper de telles tâches. Il est plus puissant que les simples soldats mais s’il vient à mourir la partie sera automatiquement perdue. A vous de voir si vous préférez le protéger en le plaçant à l’arrière ou mettre sa force à profit en le plaçant en première ligne. Une autre ressource qu’il conviendra de gérer sera votre argent disponible. Gagné au fur et à mesure du temps et des combats, il permettra d’acheter de nouveaux objets : barricades, canons de porridge, bar à effet de zone, catapultes, golf sniper…etc. Des objets très loufoques qui, débloqués niveau après niveau, permettent de couper un peu à la répétitivité du titre.

L'interface claire permet de bien gérer nos hommes et nos ressources.
L’interface claire permet de bien gérer nos hommes et nos ressources.

Une interface intuitive et claire

L’interface de jeu est elle-aussi très simple et intuitive. On retrouve en haut à gauche la barre de santé de notre chef, en bas, la map, le nombre de champs occupés et le nombre de joueurs de cornemuse; puis en haut au centre le nombre de soldats sur le champ de bataille, le stock de porridge, l’argent disponible et le nombre de points de compétences gagnés lors du niveau. En haut à droite, une barre de drapeaux avec l’Union Jack et le drapeau écossais vous indique l’avancement du niveau et le nombre de vagues d’ennemis qu’il reste à tuer. Le fanion sert à marquer un point de ralliement pour les troupes qui rejoignent par défaut les barricades, canons ou rochers libres pour se mettre à couvert. Enfin, en bas au centre se trouvent les objets que vous pouvez placer sur le terrain. Très clair et très simple d’utilisation.

Clichés et humour déjanté

Lors de vos batailles vous serez confrontés à différents types d’ennemis allant du simple Irlandais qui vient au combat au corps à corps au joueur de hockey qui détruit vos défenses en passant par le leprechaun qui vous volera de l’argent s’il s’approche trop près ou du Gallois qui foncera sur vos défenses à dos de mouton ! On va cliché sur cliché, c’est ridicule et c’est pour ça qu’on en rit. Il est juste dommage pour nous, francophones, d’être un peu moins dans ce “délire” culturel et de ne pas saisir toutes les petites répliques lancées dans un anglais avec un accent très marqué par chacun de ces personnages.

L'aventure continue avec le mode libre !
L’aventure continue avec le mode libre !

Quand y’en a plus, y’en a encore !

Une fois les 20 niveaux du mode histoire complétés vous pourrez continuer à jouer grâce au mode de jeu libre qui vous permet de créer une partie selon vos envies. Une façon de continuer à jouer même s’il faut tout de même l’avouer, le jeu devient très répétitif à la longue et les nouvelles maps et objets ne parviennent pas à relancer assez l’envie pour nous pousser à continuer après le mode histoire. C’est à réserver aux fans ou aux amateurs de challenges qui pourront se confectionner des parties plus ardues.

Techniquement, on voit tout de suite que c’est un jeu à petit budget. Ce n’est pas spécialement beau ni détaillé mais disons qu’on s’en accommode rapidement car ce n’est pas là l’aspect le plus important du jeu. Pour les doublages on sent aussi que c’est fait un peu “à l’arrache” mais ça passe, on a vu bien pire et depuis sa sortie de l’accès anticipé les voix ont été réenregistrées, c’est surtout avant que c’était vraiment pas top.

Au final, Defend the Highlands est un jeu très facile à prendre en main qui se révèle être un très bon choix pour un entrée en matière dans le genre de la stratégie en temps réel et de la défense de tour. Ce jeu combine parfaitement les deux genres tout en y ajoutant une touche d’humour britannique rendant ainsi l’expérience complètement loufoque et agréable à jouer.
For the Highlands !

Kitsune-Musume

Kitsune-Musume

Ancienne amasseuse compulsive de jeux boite, j'aime à me perdre désormais sur les terres fertiles de l'indépendant. Gameuse à tendance no-skill/casu/basheuse de la touche X, testeuse de résistance mentale aux low-framerates avec ma vieille (mais fidèle) brouette connectée, j'aime les armes lourdes et badass, les univers immersifs et les scénarios bien ficelés. A l'inverse, j'ai horreur des jumpscares (flipette de catégorie 3), je fuis les collectes poussives de piécettes et je recule devant mes devoirs de rédaction d'une biographie.
Kitsune-Musume

Les derniers articles par Kitsune-Musume (tout voir)

Laisser un commentaire