Dub Dash

Encore de la musique ! Avec les plateformes mobiles, les jeux musicaux ne sont plus rares. Bien au contraire, ils sont nombreux à vouloir être les nouveaux jeux de rythme en vogue. S’inspirant aussi un peu de ces jeux difficiles que sont les Space Hexagon, Velocibox, Boson X et autres Cosmophony. Attendez de lire le test avant de vous emballer…

DubDash (2)Rythm’n coup de blues

Jouant une sorte de vaisseau « roulant « sur une piste où il s’agit de rebondir vers la gauche ou la droite au bon moment pour éviter des obstacles, Dub Dash propose du rythme/réflexe accessible à un certain point. Porté par des musiques qui font du bruit, signées par des compositeurs connus du monde du jeu vidéo pour n’officier principalement que sur ce genre de jeux, Dub Dash propose une bande-son franchement intéressante et parfaite pour ce qu’il tente de proposer. Le problème est que malheureusement, tout ne fonctionne pas comme prévu.

Se montrant déjà plutôt moche, avec des couleurs vives par paquets et des modélisations franchement chiches en finition, Dub Dash manque surtout d’identité. Il ne représente pas grand-chose et se contente de balancer du niveau, de l’objet à contrôler au clavier et un principe de jeu rythmique très quelconque. Cela fonctionne quelques secondes, jusqu’à ce que les vraies originalités du jeu apparaissent et viennent gâcher de bons moments. A commencer par les changements de caméra en pleine musique et en plein rythme.

Certaines séquences se joueront effectivement « autrement », avec une caméra totalement différente. Si les phases en « vue de derrière, au ras du sol » se font très faciles à gérer (il suffit de passer de droite à gauche pour changer de piste et foncer droit vers l’objectif), ces quelques séquences façon Shoot’em Up à la Resogun sont à vomir. Vu de coté, en 2.5D pour vous donner une idée, vos touches Gauche et Droite ne vous servent plus à leurs deux fonctions éponymes mais à faire monter ou descendre votre vaisseau dans un espace très exigu. Et là déjà, c’est moins jouable.

DubDash (1)Ça casse plus que ça ne passe…

A peine arrivé dans cette phase que votre vaisseau chute : il vous faut vite remonter mais aussi faire attention aux obstacles sur votre chemin. Ces obstacles n’hésitent absolument pas à se présenter dès le début de la section, histoire de vous faire perdre si vous ne connaissez pas par-cœur le niveau. Pire encore : il arrive que ces sections jouables apparaissent quand la musique s’arrête. Déjà pas du tout en rythme, ces passages se permettent en plus d’être sans intérêt, difficilement amusant et apparaissant dans le jeu sans aucune raison. Du gachis.

Le vrai problème de Dub Dash, finalement, c’est son manque de finiton. On sent que le jeu est sorti avant au milieu de la jungle de l’AppStore et que ce portage sur Steam est tout ce qu’il y a de plus quelconque. Forcément moins fun sans tactile, évidemment plus moche sur nos écrans, le jeu de Incodra est non-seulement quelconque, mais aussi truffé d’idées de développement qu’il aurait mieux fallu enterrer quitte à rendre une copie plus quelconque. On vous le déconseille.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.