Preview – Shadwen (PC)

Alors que le dernier épisode de Trine vient de seulement sortir, voilà que Frozenbyte planche déjà sur un tout autre projet. Pour l’occasion, ils nous ont donné l’opportunité de tester un peu ces nouvelles eaux avec Shadwen, un jeu d’infiltration à la troisième personne qui déjà en l’état semble promettre de jolies choses.

Une démo est depuis peu disponible sur sa page Steam.

Un jeu du chat et de la souris

Bien que le jeu n’en soit encore qu’à l’état d’alpha, on reconnaît en Shadwen la patte artistique caractéristique d’un titre signé par Frozenbyte. Le développeur est en effet coutumier des beaux jeux en y affichant une multitudes d’effets visuels tape-à-l’œil et des décors richement détaillés, et celui-ci n’y échappe pas.

On y évolue en dirigeant une jeune femme à la vêture cintrée lui donnant l’allure d’une guerrière de l’ombre. Il faut dire que notre héroïne est une assassin en mission pour tuer un roi dont on ne sait pas encore grand chose. Dans sa quête de sang, elle sera accompagnée par une petite fille qui l’aidera à débloquer des portes à deux leviers devant être actionnés simultanément. Il nous incombe alors de lui libérer le chemin jusqu’à la dite porte en éliminant toute menace pouvant s’y trouver.

A l’aide de ses armes et de son pouvoir très particulier, notre héroïne peut en théorie choisir de tuer ou non les ennemis qui se dresseront sur sa route. Éliminer dans le sang plutôt qu’emprunter une voie pacifique sera forcément le choix le plus simple dans la plupart des cas. On ne sait malheureusement pas encore si préférer l’une ou l’autre voie influera d’une quelconque façon sur le jeu et son issue finale.

Le temps est votre ami

Cette version alpha (et la démo) était assez courte mais nous a apporté suffisamment de quoi s’en faire une petite idée. Quelque part, elle reprend un des principes fondateurs de l’expérience de jeu que propose Superhot, autre titre indépendant sorti récemment. Notre assassin se voit en effet douée d’étranges capacités qui lui permettent de manipuler le temps.

Ainsi, quand le joueur est inactif avec ses contrôles (manette ou clavier), le temps y sera totalement figé, tout autant notre héroïne que le monde qui l’entoure. Ce n’est qu’en la bougeant qu’il reprendra ses droits et qu’il s’écoulera naturellement (ou en maintenant un bouton pour le faire passer et observer comment évolue votre environnement avant de passer à l’attaque). Le tout se produisant sans interruption et étant complètement intégré de façon parfaitement fluide. Cet aspect apparaît très vite comme étant capital, puisqu’il apporte une couche cérébrale supplémentaire.

Shadwen semble particulièrement ouvert à l’expérimentation étant donné qu’il se débarrasse du game over classique en nous offrant en contrepartie la possibilité de revenir en arrière à l’envie dans ce temps extrêmement malléable. Idéal pour repenser nos actions ratées sans avoir à subir un temps de chargement inutile. En sus, notre assassin aura à sa disposition une dague et une corde, cette dernière permettant de déplacer à distance des objets en les tirant, ou de s’échapper dans les hauteurs d’un niveau. Elle reste cependant encore capricieuse dans son utilisation et par conséquent frustrante par moment.

Et sachez que se faire voir ne serait-ce qu’une seule fois par un garde signifiera l’échec immédiat. Même s’il est impossible de savoir comment Frozenbyte compte équilibrer tout ça dans la version finale, le résultat est d’ores et déjà intéressant et augure de belles choses. On se rend compte aussi assez vite que Shadwen n’est pas vraiment un jeu d’action.

Avec sa manipulation du temps et la gestion physique des éléments de son environnement, il est plus à l’image d’un puzzle que le terrain d’une action effrénée et irréfléchie. Chaque situation devient alors un problème à résoudre par la réflexion plutôt que par les réflexes, qui n’ont plus de sens quand le temps est votre allié.

Conclusion

Il est encore trop tôt pour se prononcer avec une alpha qui a encore besoin d’optimisation, d’équilibrage et de contenu. À l’heure actuelle, ce premier aperçu est déjà très enthousiasmant ne serait-ce qu’au niveau de son esthétique léchée et de ses promesses de gameplay. En jouant avec la manipulation de son environnement et du temps contre ses adversaires, Shadwen semble se doter de sérieux atours pour nous séduire en faisant d’une infiltration en temps réel un jeu de stratégie et de puzzles physiques. Frozenbyte en faisant le saut vers de la troisième dimension totale, plutôt que la 2D à l’ancienne, ne s’éloigne pas trop non plus de ses premiers amours en s’orientant en apparence vers un nouveau jeu de puzzles usant et abusant de la physique. Espérons que la version finale tienne toutes ces belles promesses.

Vasquaal

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.
Vasquaal

Les derniers articles par Vasquaal (tout voir)

Laisser un commentaire