Preview – Obey (PC, Mac, Linux)

Développé par un seul homme, Obey entend faire vivre aux joueurs une expérience inédite en leur donnant un choix simple mais pourtant complexe : obéir ou désobéir ? Pour gagner il faudra manipuler les autres joueurs et réussir à les contraindre à œuvrer pour notre compte. Ce concept ambitieux sur le papier est-il aussi réussi une fois entre les mains des joueurs ?

Un fort potentiel stratégique basé sur la manipulation des joueurs

Un tutoriel détaillé et en français est disponible.
Un tutoriel détaillé et en français est disponible.

Obey est un jeu multijoueur riche et complexe qui nécessite un temps d’apprentissage avant de pouvoir être pleinement apprécié. Un tutoriel détaillé (et en français) est le bienvenu et permet de familiariser le joueur avec les règles de base du jeu et avec les objets qu’il pourra utiliser lors d’une partie. Malgré tout, c’est en jouant et en se confrontant à de vrais joueurs que l’on comprendra pleinement l’utilité de tous ces items et le potentiel stratégique du jeu.

Vous commencez l’aventure en tant qu’un petit lapin, fragile et vulnérable face à l’énorme robot qui surplombe le terrain. Après une course contre les autres lapins pour s’emparer du puissant robot vous allez devoir, si vous échouez à mettre la main sur ses commandes, vous plier à ses ordres. Pour gagner il vous faut atteindre 10 000 pièces que vous obtiendrez en récoltant les objets déposés par le vaisseau et en les apportant dans la boîte du robot. Selon le bon vouloir de ce dernier vous serez payés 25,50,75 ou 100 pièces par objet. Obéissez et travaillez pour le robot ou alors essayez de le renverser en entrant par la porte en dessous de lui. Lorsque vous entrez dans le robot vous gagnez plus d’argent et vous pouvez manipuler les lapins pour que ceux-ci travaillent pour vous tout en se combattant entre eux. La manipulation est au cœur du jeu et à ces fins il est quasiment impossible de jouer sans micro. Il faut que les joueurs communiquent et élaborent des stratégies pour que tout cela soit intéressant.

Des objets à utiliser avec intelligence et machiavélisme

Les lapins portant un collier sont facilement reconnaissables pour le robot.
Les lapins portant un collier sont facilement reconnaissables pour le robot.

Pour commencer, passons en revue les objets qui seront utilisables durant une partie.

  • Mines : Uniquement visibles par le robot une fois placées par un lapin, elles tueront toutes les petites bêtes s’en approchant.
  • Capteurs : Les capteurs alertent le robot lorsqu’un lapin passe à proximité.
  • Collier : Chaque lapin qui porte un collier est facilement identifiable par le robot grâce à l’icône orange au-dessus de lui. Celui qui n’en porte pas peut être considéré comme dangereux puisqu’il pourra tenter une évasion. En le portant, le lapin gagne plus d’argent à chaque objet déposé dans la boîte du robot mais il est aussi très facile à éliminer car ce dernier peut auto-détruire les colliers. De plus, un lapin ne pouvant porter que trois objets au total, le collier qui compte déjà pour un objet lui demandera de faire plus d’allers-retours stock-boîte.
  • Pointeur : Utilisé par un lapin il permet de pointer une position au robot. Idéal pour les filous qui font une alliance avec le robot et qui veulent dénoncer les lapins qui tentent de sortir des sentiers battus.
  • Lampe : La lumière de ces lampes rendra la tâche plus difficile aux lapins qui tentent une évasion.
  • Murs laser : Une fois placés, ces murs grillent tous les lapins qui les touchent.

Tous ces objets ne sont utilisables que par les lapins qui vont les placer pour faciliter leur avancée en mettant des bâtons dans les roues des autres ou alors pour se faire bien voir aux yeux du robot et obtenir une récompense pécuniaire pour bon comportement. C’est au robot qu’incombe la tâche de faire obéir ses sbires, à lui de forger une alliance pour que ces objets lui soient utiles mais les lapins peuvent aussi décider de s’en servir de leur plein gré, les uns contre les autres.

Tiens prends ça robot, c’est des missiles pour nous tuer !

Chaque lapin peut obéir et travailler pour le robot en échange d'une paye à chaque objet apporté.
Chaque lapin peut obéir et travailler pour le robot en échange d’une paye à chaque objet apporté.

Il existe d’autre part des objets que vous pourrez vendre en déposant dans la boîte du robot. Ces objets ont tous différents prix et bien que vous pourrez aussi vendre les objets évoqués ci-dessus, ceux que je m’apprête à évoquer sont uniquement à usage du robot. Celui-ci peut en commander et attendre que les lapins les lui remettent.

  • Uranium : Un objet basique qui rapportera jusqu’à 100 pièces au lapin et 300 pour le robot.
  • Carburant : Ce carburant permettra d’alimenter le lance-flammes du robot.
  • Roquette : Le robot pourra tirer des roquettes destructrices sur les pauvres lapins.
  • Batterie : Si le robot dispose de batteries, il pourra activer les sentinelles qui électrocuteront les lapins s’approchant de sa porte.

Remarquez l’ironie dans le fait que vous fournissez vous-même au robot des armes qui pourront être retournées contre vous.

Le robot dispose de diverses commandes qui lui permettront de donner des avertissements aux joueurs ou de les payer. Pour éviter de devoir payer individuellement chaque lapin qui apporte des objets il peut mettre en place un paiement automatique (visible par le nombre de flèches vertes au-dessus de la boîte, une flèche égale 25 pièces). Il doit toujours être vigilant et surveiller les lapins qui évoluent à ses pieds pour éviter d’être renversé.

À chacun sa stratégie

Viens, aide-moi petit' on va faire crasher ce vaisseau !
Viens, aide-moi petit’ on va faire crasher ce vaisseau !

Obey étant un jeu très riche je ne pourrais pas parler de toutes les stratégies possibles mais voici un avant-goût de ces possibilités.

  • Lapins VS Lapins : Les lapins s’occupent d’acheminer les objets vers la boîte du robot et devront se méfier les uns des autres car leur paye peut être volée lorsqu’elle apparaît ! Ils pourront placer des pièges pour éliminer des adversaires et œuvrer chacun pour leur propre compte.
  • Lapins VS Robot : Les lapins peuvent faire une alliance et se liguer contre le robot en effectuant des actions qui lui porteront préjudice au niveau financier (faire crasher le vaisseau contenant les objets que le robot a achetés, placer le corps d’un lapin dans la boîte, éteindre la centrale électrique du robot, etc).
  • Alliance lapin-robot : Un lapin peut demander de l’argent en échange de renseignements. Il va donc dénoncer tout lapin fuyard et avertir le robot lorsqu’un lapin s’approche de sa porte.

Il existe bien d’autres stratégies qui seront surtout réalisables à l’aide d’un micro comme leurrer le robot en criant qu’un lapin s’approche de sa porte et ainsi s’échapper lorsque son attention est détournée, etc. Les seules limites sont votre imagination et votre machiavélisme.

Un projet ambitieux qui a besoin d’une communauté pour s’épanouir

Gentil, le robot, gentil !
Gentil, le robot, gentil !

Graphiquement parlant, le jeu est simple mais pas vilain du tout. Les lapinous sont adorables et paraissent réellement minuscules face à cet imposant robot. Le thème musical du jeu est vraiment bon mais la musique, absente lors des parties, manque réellement et permettrait d’accentuer l’ambiance de tension qui règne. Toutefois, n’oublions pas que le jeu est toujours en accès anticipé et que ce genre de choses peuvent encore être améliorées.

Vous l’avez compris, le potentiel stratégique d’Obey est grand et fait de lui un jeu riche, complexe et très agréable à jouer lorsque l’on trouve des joueurs en ligne. Car c’est bien là son problème, il y a peu de joueurs en ligne et il reste à l’heure actuelle assez compliqué de se rendre compte du plein potentiel du jeu au vu de la fréquentation de ses serveurs. Malgré tout, Obey est déjà très complet et prometteur pour un jeu en accès anticipé et on voit directement que le développeur a été ambitieux en réalisant un tel projet basé sur la psychologie et la manipulation entre joueurs. Un projet qui aura clairement besoin d’une communauté pour vivre.

Kitsune-Musume

Ancienne amasseuse compulsive de jeux boite, j'aime à me perdre désormais sur les terres fertiles de l'indépendant. Gameuse à tendance no-skill/casu/basheuse de la touche X, testeuse de résistance mentale aux low-framerates avec ma vieille (mais fidèle) brouette connectée, j'aime les armes lourdes et badass, les univers immersifs et les scénarios bien ficelés. A l'inverse, j'ai horreur des jumpscares (flipette de catégorie 3), je fuis les collectes poussives de piécettes et je recule devant mes devoirs de rédaction d'une biographie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.