Trackmania Turbo

Mon histoire d’amour avec Nadeo a commencé il y a maintenant plus de 10 ans à la sortie du tout premier Trackmania. Le concept d’origine m’avait séduit : vous disposiez de différents blocs de circuit à assembler pour vous rendre le plus vite possible du point A au point B. Une communauté s’est rapidement formée et des compétitions en tous genres se sont lancées. Après de nombreux épisodes, cette recette fonctionne-t-elle toujours ?

Trackmania Turbo2016-4-22-19-28-19

Une touche de frein vous dites ?

Pour ceux qui ne connaissent pas, la série des Trackmania propose une conduite ultra arcade avec seulement une touche d’accélération et une touche de frein. Grosse différence par rapport à la concurrence, il n’y a pas de collision avec les autres voitures, tout est vraiment basé sur le fait de prendre constamment des trajectoires parfaites pour faire péter les chronos.

Le mode solo de Trackamania Turbo propose 200 courses réparties par difficulté (blanc, vert, bleu, rouge et noir) que vous débloquerez au fur et à mesure. Il faudra impérativement obtenir la médaille d’or partout si vous souhaitez affronter le dernier pallier de difficulté et comprendre les subtilités du jeu. Vaut-il mieux déraper sur ce virage, juste relâcher l’accélérateur ou prendre plus large et écraser le champignon pour garder de l’adhérence ?

Ce sera également l’occasion de découvrir les quatre environnements de ce Trackmania Turbo : canyon, valley, stadium et lagoon. Si vous avez l’impression d’en connaître, c’est tout à fait normal car les deux premiers sont directement importés de Trackamania 2, le troisième est ni plus ni moins que celui qui a fait exploser la licence (TM Nations était proposé gratuitement) et finalement, seul lagoon est une réelle nouveauté… un peu dommage pour les connaisseurs. On peut par contre se réjouir du fait que les quatre environnements sont réellement différents les uns des autres et qu’il faudra de nombreuses heures pour tous les prendre en main.

Grosse nouveauté de cet opus, liée au fait que TM Turbo a été avant tout pensé pour les consoles, il propose plusieurs modes multijoueurs jusqu’à quatre en local. Le double pilote par exemple, où deux joueurs pilotent la même voiture, des modes avec des modifications de règles à la Mario Kart, etc. Si les puristes de TM ne seront pas forcément intéressés, il faut bien avouer que ces ajouts permettent de passer de bonnes soirées entre amis.

Pour quiconque a déjà passé des nuits à jouer à Trackmania, le multijoueurs en ligne est assez classique. Vous accédez à la liste des serveurs et pouvez rapidement voir le niveau des concurrents, les pistes sélectionnées ainsi que le mode de jeu (time attack, par tour, cascades…). Il suffit d’un clic pour rejoindre et vous pouvez à tout instant quitter la partie en cours pour en rejoindre une autre.

Trackmania Turbo2016-4-22-19-26-45

Un Trackmania allégé

Je n’ai jusqu’ici abordé que les points positifs mais j’ai malheureusement une assez longue liste de reproches à adresser à Nadeo / Ubisoft (le studio a été racheté il y a quelques années).

Je parlais à l’instant du multijoueurs en ligne et bien sachez qu’il faut obligatoirement jouer sur des serveurs officiels et qu’il n’y a pas de leaderboard mondial. Vous ne saurez donc pas quels sont les meilleurs temps de tel ou tel circuit et si jamais un ami vous rejoint, aucun message ne s’affichera et son nom ne sera même pas mis en avant dans la liste des participants pour se tirer la bourre, donnant une sale impression de jouer chacun dans son coin. D’ailleurs, en parlant du classement local, vous pouvez voir les adversaires derrière vous, mais pour afficher ceux devant, il faudra faire un tour complet de la liste car le bouton qui aurait du servir à remonter est dédié à l’affichage des noms au-dessus des voitures… Ah oui, pour les noms c’est tout le monde en blanc, terminé les tags de différentes couleurs pour rapidement repérer les membres de telle ou telle équipe.

Autre hérésie, il n’y a pas de klaxon. Alors je sais ce que vous vous dites « on s’en tape de ton klaxon » mais il faut voir ça comme une tradition. Vous voyez un pote se prendre une barrière devant vous, hop, un petit coup de klaxon en passant pour se moquer. Mais pire que ça, il a été remplacé par une fonctionnalité infâme où d’une pression sur le stick gauche, vous pouvez afficher un gros bonjour ou gg. Et quand je dis gros, c’est vraiment gros et surtout ce n’est pas désactivable, vous aurez donc en permanence le côté gauche de l’écran floodé par des messages inutiles.

Le manque de classement général se fait également ressentir en solo, car à la fin de chaque course vous verrez votre position mais sans connaître le temps de ceux devant vous. Pour un jeu uniquement (ou presque) basé sur le time attack, c’est clairement une erreur. Pourtant, vos résultats seront mis en permanence en avant car entre chaque course vous verrez votre position au niveau mondial, national, régional et départemental. En fait pour le consulter il faudra « simplement » se rendre sur une page internet dédiée.

L’éditeur de niveau a été pas mal simplifié par rapport aux versions PC. Pour inciter les gens à l’utiliser, il y a même une fonction de création automatique des circuits générant des tracés assez inintéressants que l’on va malheureusement retrouver par la suite en multi. Chose assez dérangeante, il est impossible de nommer ses circuits. Ce sera forcément Pseudo01, Pseudo02 et ainsi de suite. Pas vraiment évident de partager ses créations dans ces conditions, d’autant plus qu’on ne peut pas afficher les niveaux des autres joueurs depuis le jeu. Oui, il faudra à nouveau passer par une page internet.

Autre point pas mal rogné par rapport aux précédents opus : la customisation des véhicules. Vous devrez choisir ici parmi une pré-sélection de peintures et d’autocollants, les fans de tuning vont être déçus !

Un petit dernier pour la route, trois vues étaient habituellement proposées : une interne et deux extérieures plus ou moins éloignées de la voiture. Il faudra composer ici avec seulement deux.

Trackmania Turbo2016-4-22-19-25-53

Un bon opus pour découvrir la licence

Si vous découvrez la licence avec cet épisode, vous devez vous dire que les reproches précédents sont du pinaillage. Mais pour les habitués, le fait d’enlever des choses qui fonctionnaient parfaitement est incompréhensible.

Je suis par contre extrêmement heureux du retour du multi-environnements. C’est un réel plaisir de rejoindre un serveur et de devoir adapter sa conduite à chaque course pour essayer de maîtriser peu à peu toutes les surfaces.

Graphiquement la réalisation est soignée et la navigation dans les menus a été simplifiée, chose que je reprochais à Trackmania 2 et son ManiaPlanet incompréhensible.

Obtenir la médaille d’or aux 200 courses solo procure de nombreuses heures de joie et de rage devant votre écran et sans trop spoiler ce ne sera pas la fin… loin de là !

Les modes multijoueurs en local sont réellement amusants et promettent de bonnes soirées entre amis sur le canapé. Je n’ai pas spécialement accroché à la bande-son mais je dois reconnaître qu’un effort a été fait avec de nombreuses pistes et le mode adaptatif qui augmente ou diminue l’intensité de la musique suivant votre vitesse.

Un mode défi est également disponible pour vous confronter à vos amis même si vous n’êtes pas connectés au même moment. Vous pourrez d’ailleurs essayer de relever les défis du monde entier si vous êtes motivés.

Si je ne devais retenir que deux défauts, ce serait clairement l’impossibilité de voir les classements mondiaux de chaque piste et l’impossibilité de parcourir l’ensemble des pistes créées directement en jeu, une aberration pour un Trackmania.

J’espère également que le cross plate-formes fera un jour son apparition car la communauté est actuellement divisée en trois (PC, PS4 et Xbox One) ce qui fait que les serveurs sont relativement vides. Sur PC c’est un peu un cas à part car ils ont longuement hésité avant de le sortir. Ils avaient le choix entre une communauté qui hurle au scandale si TM Turbo est une exclu console et une communauté qui, un peu comme moi avec ce texte, regrette la disparition de nombreuses fonctionnalités.

C’est d’autant plus vrai qu’à terme l’environnement lagoon sortira sur Mania Planet pour être intégré à Trackmania 2 et qu’actuellement, les développeurs sont incapables de dire s’il y aura une compensation financière pour les acheteurs de TM Turbo qui achèteront l’environnement lagoon sur TM2 ni de combien elle sera. Nadeo, les rois de la com !

Pour le reste je dois avouer que l’exercice de simplification fonctionne et que ce Trackmania Turbo plaira à tous les joueurs découvrant la licence. Quatre environnements, 200 pistes directement intégrées avec leurs loopings, sauts et autres folies habituelles, un multi local proposant de nombreux modes de jeu, une conduite arcade simple à prendre en main mais difficile à maîtriser, un multi en ligne assez complet, un éditeur de niveau assez puissant pour créer des tracés intéressants, j’espère sincèrement qu’il donnera un nouveau souffle au studio et que la licence continuera encore de nombreuses années.

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

3 pensées sur “Trackmania Turbo

  • 07/05/2016 à 19:01
    Permalink

    Dommage de sortir quelque chose d’aussi bancal avec autant d’années d’expérience. Que le jeu soit taillé comme ça sur console, je peux comprendre (quoique, l’éditeur ne débarque pas non plus dessus) ; qu’il soit aussi restreint sur PC au point de dégrader certains aspects de la licence en revanche… Et puis le sortir comme ça pour au final ne pas partir direct sur du cross-plateform, what the kek ?

    Y a aussi un petit paquet de joueurs qui se plaignent de l’optimisation. C’est vraiment surprenant qu’ils n’aient pas juste downgradé les versions console plutôt que de choisir (comme c’est le cas actuellement) de pénaliser la base, les joueurs pc (quoique de l’aveu d’un des CM de Nadeo, le jeu était juste prévu sur console d’après ce que j’ai comprit).

    Bref, le manque de fraîcheur au niveau du contenu, c’est pas un souci, c’est pas spécialement le but de la licence et même si un environnement supplémentaire aurait franchement été le bienvenu, au final on se contente largement du gameplay très efficace. Mais à moins qu’il y ait une grosse mise à jour qui rende le truc potable sur pc (notamment au niveau de l’éditeur de niveaux et de son interface, de la configuration des servers, etc), j’ai très moyennement envie de me le prendre, en particulier s’ils règlent pas les soucis techniques et que le contenu le plus intéressant sort sur TM².

    Répondre
  • 07/05/2016 à 19:50
    Permalink

    Il me tente bien. N’ayant connu Trackmania que par Stadium, il y a quelques années, j’ai un peu envie de m’y remettre dans une version avec différents terrains ! :) Mais vu tous ces ennuis d’ergonomie, je me demande si c’est la version idéale. :/

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.