Overcooked

Si je vous dis Team17, vous me répondrez sans doute (à juste titre) Worms. Et en attendant la toute nouvelle version disponible fin Août, la firme anglaise a eu la bonne idée de sortir un autre jeu de canapé : Overcooked. Mais dans ce jeu-ci, aucun combat, au contraire on va tous s’entraider pour pouvoir faire de jolis petits plats. Allez ! On file tous en cuisine pour goûter tout ça.


“Ça roule pour la 12 !!! Ah putain, c’est pas cuit….”

En guise d’entrée, Team17 vous propose un petit scénario bien relevé à la sauce humoristique. En effet le monde va mal, et le roi des oignons fait appel à vous pour tenter de rassasier la bête. Vous n’avez malheureusement pas le niveau pour vaincre, le roi oignon va donc vous téléporter en 1993. Voilà qui va permettre à votre équipe de cuistots en herbes de s’entraîner pendant quelques années.

Après cette belle entrée en matière on enchaîne avec le plat de résistance, le gameplay. Au départ tout est très simple : on attrape un oignon, on le tranche sur la planche à découper, on le fout dans la marmite, on recommence 2 fois, on attend que ça cuise, on verse dans une assiette et pour finir on sert le plat… Mais si c’est très simple… Enfin si vous êtes organisés et que vous faites tout dans l’ordre. Parce que la soupe à l’oignon c’est bien gentil mais tout va vite se compliquer, avec plusieurs soupes à cuisiner en même temps, à vous la joie des tomates et des champignons. Et une fois familiarisé aux premiers mécanismes de nouveaux arriveront. Les hamburgers ajouteront l’étape assemblage, d’ailleurs qu’est-ce que c’est gras comme sandwich ! Ça dégueulasse bien les assiettes, alors il va falloir gérer la vaisselle en plus de la cuisine. Et pour finir, histoire de rendre les choses bien compliquées, les niveaux vont s’y mettre aussi. Des éléments perturbateurs (meubles mobiles sur le bateau, tapis roulant, …) seront donc de la partie ainsi que des univers hostiles (glissades sur la banquise, pizzéria hantée dans le noir, …).


Overcooked_Boat“Mais qu’est-ce que j’en fout de la salade ? Apporte moi une assiette bon dieu !”

Bien installé dans votre canapé avec vos bières et vos copains, vous pensiez passer une soirée tranquille ? C’est loupé, parce qu’Overcooked est un jeu rythmé qui mettra la pression à votre équipe. Sans la moindre organisation vous ne passerez pas les premiers niveaux, mais si à l’inverse vous parvenez à structurer votre façon de travailler, vous ne ferez qu’une bouchée de pain de ceux-ci.

Vos amis, qui insultent habituellement votre maman après un joli coup de votre part continueront de parler de votre génitrice, mais cette fois-ci parce que vos erreurs causeront la perte de l’équipe.

Le petit plus rigolo étant encore les copains qui ne jouent pas mais qui hurlent à répétition derrière vous : « Mais lavez les assiettes fainéants » !


Overcooked_Characters“J’aime plus les soupes, je préfère les burgers maintenant…”

Au fil du jeu de nouveaux mécanismes apparaissent et permettent au titre de ne pas être lassant malgré un gameplay répétitif. [mode troll /on] Remarquez, le répétitif ça ne doit pas beaucoup vous gêner, sinon vous n’auriez pas achetés le dernier Assassin’s Creed, puisque c’est le même que le 1er… [mode troll /off].

Les différents univers viennent aussi varier les plaisirs, puisque les hamburgers seront suivis de fish’n chips sur la banquise, puis de pizza dans un restaurant hanté. L’OST du jeu renforce aussi l’ambiance des différents mondes, même si l‘on tire parfois un poil trop sur les clichés. Mais ce sont aussi ces stéréotypes qui font le charme du jeu.

Overcooked est un plat original qui offre une saveur de coopération comme on n’en avait pas gouté depuis longtemps. Il est plaisant de voir Team17 revenir aux sources avec un jeu de canapé atypique et amusant sans pour autant jouer la facilité avec un jeu d’arène standard. Alors en attendant les combats de vers de terre pourquoi ne pas passer l’été à cuisiner de la soupe à l’oignon, vous verrez ça passe très bien en fin de soirée après 12 litres de bières.

Chezmoa

Tous mes articles pour GSS sont sous licence Beerware.

Laisser un commentaire