Gamescom 2016 – Preview : Dead Cells

On ne peut pas dire que le catalogue de Steam manque de Metroidvania ou de Rogue Like, mais même si la plupart d’entre eux arrivent encore à proposer assez de choses pour se différencier les uns des autres, qu’en est-il de Dead Cells des Français de chez Motion Twin ?



Rogue-Metroid-Vania-DarkSouls-Like.

Lors de cette présentation, je n’ai pas pu m’empêcher d’en faire la comparaison avec Risk Of Rain, autre jeu du genre sur lequel j’ai fini par passer beaucoup d’heures, si Dead Cells garde une identité propre, notamment grâce à une direction artistique excellente, ils assument tout de même d’avoir eux aussi poncer le jeu dans tous les sens. Les ennemis et leurs patterns sont facilement reconnaissables, ce qui est une excellent point pour utiliser les techniques de notre personnages comme le dash et le bouclier (qui doit se faire à la seconde près pour fonctionner, un peu comme dans un Dark Souls).

Pour ce qui est des autres capacités actives et passives de notre personnage, on pourra les récupérer dans différents coffres placés aléatoirement sur la carte et choisir ou non de les équiper depuis notre inventaire. On pourra par exemple choisir entre plusieurs armes, mélée ou distance, pour adapter son gameplay à chaque situation ou à chaque ennemis. Si cela ne suffisait pas, certains pouvoirs et passifs viendront eux aussi pimenter les parties.



Vous êtes mort.

Dans Dead Cells il ne faudra pas avoir peur de mourir, cela arrive souvent, chaque run devrait durer un peu plus d’une heure pour la terminer, ce qui est un peu le standard dans ce genre. Mais même si la difficulté est grande, c’est un jeu où l’on en apprend plus à chaque partie, il faudra en revanche beaucoup de temps pour connaître tous les objets que Dead Cells a à offrir (plus d’une centaine pour le moment, et ils ne veulent pas s’arrêter là)

Si on survit à tout ce que le jeu nous envoit sur le coin du visage, on arrivera dans la salle du boss et ici, on ne peut que souhaiter bonne chance au joueurs, car ces boss fights sont très compliqués, et il faudra bien maîtrisé les mécaniques du jeu pour s’y attaquer, ou avoir eu une énorme chance sur nos loots.


Avec une sortie en 2017, il arrivera après cette vague de Rogue Like qui a innondé Steam ces dernières année, tout en proposant juste assez pour s’y trouver une très bonne place, il ne reste plus qu’à espérer que la version complète saura rester aussi bonne que cette petite démonstration. Si c’est le cas, il sera peut être celui qui me fera enfin décrocher de Risk Of Rain, croisons les doigts.

CosmosDash

CosmosDash

Game Dev Wannabe. Je fais de l'art parfois. Torcheurs de jeux de gestion & de RTS depuis 1992.
CosmosDash

Laisser un commentaire