QP Shooting – Dangerous!!
Windows

Dans la vie, il y a deux genres de shoot them up. Il y a les sérieux et les parodiques. QP Shooting est plutôt de la dernière catégorie. Il se prend d’ailleurs si peu au sérieux qu’on y dirige une jeune demoiselle aux oreilles et queue de chien à la recherche d’un pudding perdu. Ou comment les japonais semblent obsédés à un tel point par ce dessert au point d’en faire un meme récurrent dans la japanimation et le manga. En attendant de le déguster, notre héroïne va devoir se manger de la boulette cosmique, tout en répliquant à coups de semonce par paquet de mille.


ss_9046f318bf34c42b05d948d05bdf8c4569956fd9


 Kawaii desu ka

Notre héroïne est aussi farfelue que mignonne d’aspect. De toute façon, c’est toute la ribambelle de personnages typiques d’animes japonais que l’on va rencontrer qui le sont, comme autant d’excuses pour injecter dans ce bullet hell très sérieux dans son gameplay, un brin de folie légère comme les nippons savent si bien le faire. Une fois les clichés habituels mis de côté, c’est à un shoot em up vertical que nous avons à faire comme très souvent dans la production occulte du jeu vidéo de l’archipel.

Les shmup aujourd’hui pullulent dans tous les genres pour tous les goûts. Sans être un expert comme d’autres, j’ai appris qu’il existait une sous-catégorie appelée les Cute them up. Ne rigolez pas, c’est très sérieux. Car derrière leur emballage kawaii, ces shmup ne sont pas en reste quand il s’agit d’être difficile. QP Shooting ne fera d’ailleurs pas exception à la règle, en se voulant au moins aussi exigeant que la moyenne de ses congénères.

Il n’est pourtant pas injuste comme bon nombre d’autres jeux japonais de tout genre réputés pourtant difficiles. Il y a toujours une valeur pédagogique dans ce type d’expérience, et QP Shooting vous la fournira aussi. Mais restons clair sur le fait qu’il reste difficile de nature. Le premier niveau parmi cinq reste étonnamment accessible bien qu’il demandera du commun des mortels de faire un effort pour arriver à le terminer.

Au-delà, par contre, la tâche devient beaucoup plus ardue. Heureusement, il est possible de jouer dans un mode progressif et non arcade, ou la mort signe souvent de retourner au premier niveau. Ce mode baptisé conquête vous permettra de reprendre après le dernier niveau que vous aurez terminé.


ss_2a7035705f18b118a2f2baaef0e1e13ee9544537


Efficace mais déjà vu

Ne croyez cependant pas que la tâche sera aisé. Il s’agit d’un bullet hell on ne peut plus classique derrière la couche de moe de notre héroïne. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce déferlement de boulettes ne demande pas forcément des réflexes de grande rapidité. En vérité, il s’agit surtout d’observer, d’anticiper et surtout de faire attention.

La hitbox de votre personnage se situe à peu prés au niveau du départ de sa queue de louve humaine, tandis qu’il faudra composer avec des zigzags permanents entre des boulettes à vitesse, taille et forme différentes. C’est d’ailleurs sur ces derniers points que se joue le plus gros de la difficulté de QP Shooting. Une difficulté par ailleurs très progressive malgré l’impression de celle-ci d’assez vite nous submerger de toute sa puissance écrasante.

Le challenge est alors de vraiment composer avec tout cela, ayant personnellement eu beaucoup de difficulté à gérer les projectiles de tailles variées me demandant une adaptabilité de tous les instants. Sur le reste, QP Shooting n’est pas terriblement novateur, ni spécialement flatteur pour la rétine. Il use d’une 3D dépassée et de photos quelconques pour faire ses arrières-plans. Rien de rédhibitoire en soit, mais son habillage reste aussi modeste que son prix ne l’est. Huit euros environ pour l’expérience.


QP Shooting – Dangerous !! est une addition de plus dans l’univers des shmup en jouant beaucoup sur son aspect mignon de japanime et son gameplay terriblement classique et tout autant efficace. La difficulté est là et malgré la présence de seulement cinq niveaux, il y a aura de quoi faire. Surtout que dans le genre, ils se renouvellent plutôt bien en matière de challenge proposé. Et puis surtout, le pudding c’est la vie.

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.