Nintendo Switch (2/3) : Une console pour les indépendants ?

On ne peut pas dire que ce ne soit pas tendu dans les bureaux du géant japonais. La prochaine console Nintendo, la Switch, va devoir réinstaurer la firme dans les chaumières après une WiiU qui ne s’est pas vraiment bien vendue. Aux soucis habituels d’absence d’éditeurs tiers s’ajoute désormais la crainte d’un Online plus qu’en retard. Mais finalement, qu’en pensent vraiment les développeurs des jeux de demain que Nintendo courtise sans cesse ?



Les questions étaient très simples : Que pensez-vous de la console après sa présentation ? Est-ce pour vous une console interessante et quels sont ses qualités et défauts principaux. On vous a compilé cela au mieux et cela nous semble assez passionnant. Jugez par vous-même.

Pour des indépendants, c’est une console prometteuse ?

David Elahee (Double Kick Heroes) : J’ai déjà bien pratiqué Nintendo. Vu le temps que ça met pour recevoir les kit de dev en auto édité (6 mois – un an après la sortie de la console en release) et ajoutant à cela les api propriétaire et les portages complexes, les jeux eshop mis en avant de façon assez aléatoire… je n’ai pas tout à fait envie d’attaquer tout de suite. On verra si la console se vend bien mais le risque financier est conséquent. Nintendo c’est un écosystème vraiment particulier.

Thomas Casamento (Overdriven Reloaded) : Pour les indépendants, la plupart du temps il faut savoir que le choix d’une plateforme est une question de survie … Etre sur le maximum de plateforme à la fois est important pour se faire voir, se faire connaître, et dégager des revenus de plusieurs provenances, car souvent ce sont de petits revenus. On prend souvent en exemple des studios indépendants qui on réussit, mais la grande majorité n’en vit pas, ou très mal.

Donc oui, elle intéressera les indépendants, parce qu’il est vital d’exploiter au maximum leur titre en sortant sur différentes plateformes, mais hélas ce n’est pas pour ce qu’elle est réellement, pas pour ce qui la différencie … Je vois difficilement des “exclus” Switch dans l’indé. Bien entendu j’espère que certains exploiteront au mieux les possibilités de gameplay qu’elle apporte et nous pondront des gameplay originaux que nous ne pourrons envisager que sur cette console.

Aussi, pour que ce soit une console prometteuse pour les indépendants, il faut que Nintendo ouvre grand ses portes aux indés … Il a quelques paramètres à prendre en compte : Les SDK, Les kits ou consoles retail dé-vérouillables en “devmode”, les documentations, et surtout, surtout, les frameworks supportés. Pour ma part, j’aimerai pouvoir sortir un jeu sur switch c’est sur !

Miryam Houali (A Normal Lost Phone) : Là où elle pourrait l’être, c’est pour faire un portage de notre jeu. L’interface tactile s’y prêterait et on a la chance d’avoir un prestataire de confiance si jamais on voulait le faire. En revanche développer directement pour la Switch ne nous intéresse pas : outre la difficulté supplémentaire de devoir obtenir et travailler avec le devkit, faire un jeu adapté à la console nous condamnerait à réduire considérablement notre cible. Sur un marché déjà saturé ça ne nous paraît pas pertinent.

Christophe Galati (Tasukete Tako-San) : Nintendo est une madeleine de Proust pour beaucoup de créateurs, et sortir un jeu sur une de leurs consoles est un rêve. Vu qu’elle va rassembler le marché portable et salon de Nintendo, elle est doublement intéressante. Je pense que rassembler les deux catalogues de jeux va augmenter ses chances de marcher. Le coté hybride est super intéressant pour le partage, je me vois bien apporter une Switch dans un salon plutôt qu’un pc par exemple, ça peut être pratique pour montrer ses jeux et faire tester rapidement avec les joycons. De ce qu’on sait, Unreal à l’air d’être prêt pour les portages, a voir si le support Unity tiendra la route pour porter les jeux efficacement. Supporter les moteurs de jeu comme ceux la permettra aux Indés de débarquer en masse sur la Switch. En tout cas j’espère pouvoir sortir Tako dessus. Je pense que la Switch peut devenir un nouvel eldorado pour les jeux indés, qui ne seront pas gênés par la puissance et plus facile à porter que sur la génération précédente.

Vincent Metallo (Koloro) : En tant que développeur indépendant, j’ai tout de suite voulu savoir comment éditer un jeu sur cette console. Je pense que le côté console semi-portable avec toujours 2 manettes pour jouer avec un ami est super intéressant. Il est encore trop tôt pour dire si la console va offrir de bonnes opportunités aux dévelopeurs indépendants comme moi mais en tout cas je pense que ça donne déjà des idées à pas mal de monde! Dommage que les manettes ne soient pas rose et verte, ça aurait parfaitement collé avec le mode deux joueurs de Koloro, le jeu que nous développons actuellement.

Romain Claude (Splasher) : Honnêtement je n’en sais rien, mais si on se base sur le passé de Nintendo en matière de soutien des indépendant et de renommée de l’esphop, la réponse est clairement non.

Je pense que n’importe quel indé te le dira : personne à part Nintendo ne vend de jeux sur l’eshop. Bien sûr tu trouveras toujours des exceptions, mais la réalité c’est que le store de Nintendo est boudé par les joueurs quand il s’agit d’aller y chercher autre chose que du Nintendo ou des contenus gratuits. D’autre part la position de Nintendo n’a jamais été très ouverte aux indés. Ils sont passés du stade de complètement fermés (si tu ne signais pas un deal avec eux c’était impossible de sortir sur leur console), ça c’était jusqu’à la Wii, puis ensuite à partir de la WiiU, voyant que Sony et Microsoft commençaient à se faire pas mal de blé grâce aux indés, ils ont complètement ouvert leur machine. Mais genre : complètement. Donc en gros pour sortir sur eshop aujourd’hui (et j’imagine que ce sera pareil pour la Switch) tu as juste à remplir un formulaire sur leur site et voilà, tu es un « développeur Nintendo » et tu peux sortir ton jeu sans problème, à condition bien sûr de respecter des guidelines, comme pour tous les constructeurs. Le truc c’est qu’ils sont tellement ouverts, qu’ils t’apportent zéro soutien dans ta démarche, et donc également zéro mise en avant ou quelconque accompagnement pour ta sortie.

Bref pour conclure je dirais que pour le moment, à part le fait qu’au début la console aura peu de jeux (donc il y’a peut-être des cartes à jouer pour ceux qui peuvent rapidement sortir leur titre dessus), c’est assez peu prometteur. Si Nintendo ne change pas sa façon de travailler avec les tiers, et surtout les indés, la Switch ne sera pas plus un eldorado que la WiiU …


Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Laisser un commentaire