Heavy Metal Machines
Windows

On me dit Free to Play, musique de bourrin et voitures, forcément je pense à un gros jeu de course nerveux et un peu quelconque au fond. Mais quand la vidéo du projet se lance et que finalement, il est question d’une sorte de MOBA sur quatre roues avec une caméra à la MicroMachines, là ma curiosité est piquée. Donc, c’est quoi ce truc en fait ?



F2P en accès anticipé

Loin d’être terminé (d’où cette preview, vous avez vu on fait ça bien), Heavy Metal Machines propose pour l’instant une seule carte ou s’amuser à quatre contre quatre. Plusieurs personnages sont disponibles, ayant chacun le droit à leur voiture, leur classe et leur type de musique favoris. Si cette troisième d’information a peu d’importance pour le gameplay (mais nombreux seront ceux à choisir en fonction de cela), la classe est, elle, complètement à prendre en compte. Mais avant, c’est quoi le gameplay de Heavy Metal Machines ?

En 4 contre 4 donc, vous allez devoir foncer vers le centre de la carte et tenter de capturer une bombe. Celle-ci explose lorsqu’elle franchie la ligne d’arrivée d’un camp. Une fois la balle accrochée à votre voiture, il faut donc tracer sa route tout au long d’un parcours de course fait de quelques virages bien serrés. Le porteur de bombe voit le parcours impossible à couper puisqu’un mur de lumière en défini les bords. Les autres joueurs par contre, qu’ils soient alliés ou ennemis, peuvent couper le tracé pour se mettre joyeusement sur la tête et vous aider à marquer un point.



Souris ou manette ?

Aussi bien jouable au pad qu’avec un mulot répondant parfaitement à vos dérapages et retournement à 180°, Heavy Metal Machines va surtout vous demander d’activer les bons pouvoirs au bon moment. Chacun des pilotes en possède quatre uniques, aux effets divers et variés, qu’il faut donc bien choisir avant de lancer une partie. Façon MOBA donc, il va falloir améliorer vos pouvoirs en cour de partie via les points glanés au fil de vos réussites. Plusieurs sections d’updates, une pour chaque pouvoir et une dernière pour votre véhicule et ses capacités de prise en main, vous permettront de vite devenir imbattable sur le terrain si vous vous en sortez à merveille depuis le début de la partie.

Plutôt technique (impossible de jouer comme un bourrin sous peine de perdre très vite la partie), Heavy Metal Machines est pour l’instant extrêmement mal équilibré. Mais déjà les quelques patchs sortis depuis le lancement du jeu viennent corriger ce problème, preuve que les développeurs prennent bien le temps de peaufiner leur bébé via l’Early Access proposé. Il va falloir encore beaucoup de temps de développement, un certain contenu supplémentaire et plusieurs centaines d’heures de peaufinage pour espérer un titre de qualité à la durée de vie plus longue qu’un enième jeu gratuit quelconque… Mais sincèrement, on est sur la bonne voie. Ou la bonne route tiens, juste pour le jeu de mot facile !


Le jeu restera en Free to Play à la sortie, nous ne sommes pas donc devant un gros risque en installant ce jeu via Steam. A vrai dire, il faut bien l’avouer : on s’est beaucoup amusé sur ce titre qui nécessite certes encore beaucoup de travail mais que nous allons suivre, désormais, avec intérêt.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

2 pensées sur “Heavy Metal Machines

  • 11/03/2017 à 16:19
    Permalink

    Le problème est qu’il est très difficile de reprendre la bombe je trouve et donc ceux qui la saisissent au tout début gagnent souvent.

    Répondre
    • Skywilly
      11/03/2017 à 18:37
      Permalink

      Oh, je ne suis pas du tout d’accord. Mais après j’ai la chance de jouer en équipe/micro du coup on est très complémentaire.

      Répondre

Laisser un commentaire