Fear Effect Sedna
Windows PlayStation 4 Xbox One

Après deux épisodes PlayStation très populaire (même si le second est passable), la franchise Fear Effect est tombée dans l’oubli. Square Enix, ayant racheté Eidos entre temps, s’est dit qu’il serait de bon augure de proposer des franchises connues d’une époque révolue à des studios indépendants. Fear Effect se retrouve donc chez Sushee, les créateurs de l’excellent Goetia. Nous avons pu nous essayer à une version Alpha.



La tactique c’est l’attaque

Si vous avez raté notre interview, passez donc lire ce bel article avant de vous plonger dans cette preview. Ainsi, plutôt que de revenir sur la genèse du studio, de ce projet et des intentions des créateurs.rices, on va pouvoir directement entrer dans le vif du sujet : le jeu. Tactical de son état, Fear Effect : Sedna fait le pari d’une base en temps réel. Vous contrôlez vos personnages au clavier (avec les touches ZQSD) ce qui rappelle forcément le gameplay « à la Resident Evil » des jeux originaux. Les mêmes axes, la même sensation de liberté… la référence est évidente.

Des contrôles de déplacement souples se tient à la souris, permettant aussi de cliquer et faire se mouvoir les personnages à un point précis. On passe d’un personnage à un autre d’une simple pression sur les touches A et E. On utilise les touches numérotées pour choisir un objet d’attaque ou utilitaire (soin ou boost) s’affichant dans l’inventaire en bas de l’écran. Enfin, on peut appuyer sur la touche Espace pour mettre tout ce beau monde en pause. On donne ainsi des ordres, jusqu’à trois actions par pause pour chaque personnage.

C’est pour l’instant assez compliqué de rendre une bataille complètement bien pensée et s’exécutant à merveille : l’intelligence artificielle est encore très abrutie et la version Alpha fait ce qu’on lui demande : montrer les idées du jeu avant de proposer une expérience complète. De ce point de vue, c’est assez intéressant.



Un rythme de film d’action

Malgré le fait que le jeu soit un Tactical, il ne manque vraiment pas de rythme. Evidemment, ceux qui aiment analyser tout un terrain de jeu et passer des heures à le maîtriser seront surement très déçu de voir que Fear Effect : Sedna est autrement plus motivant. Il propose plusieurs zones de jeu, comme dans un TPS ou un FPS finalement, mais nous laisse y jouer en vue de haut, avec ou sans pause stratégique. On y joue alors comme on le désire : comme à un jeu bourrin à la vue originale, ou bien en maître des coups fourrés et de l’infiltration.

La couverture se fait pour l’instant assez ennuyante puisqu’elle n’apparaît que sur des barils, des caisses, pas forcément sur les murs ni même sur certaines surfaces pourtant évidemment utilisables ainsi. Encore une fois, ce n’est qu’une Alpha : reste que les principes de jeu sont bien là et que le rythme effréné, les dialogues fait de jolis artworks, le doublage et les cinématiques nous donnent clairement envie d’en savoir encore davantage et de voir évoluer au mieux ce qui pourrait être une vraie petite perle à sa sortie. Pour en suivre l’actualité, on vous conseille sa page kickstarter.


Cette version Alpha ne fait que nous conforter dans l’idée que le studio Sushee a mis en place des idées vraiment intéressantes pour ce renouveau de la franchise. Elle ne propose pas d’en jouir au mieux et évidemment, il y a encore bien du boulot pour parvenir à un jeu complet. Mais si le produit final est à la hauteur des ambitions qu’affiche cette version, on tient quelque chose de clairement intéressant.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire