Art of Gaming : le jeu vidéo discuté sur ARTE

Vous aussi, vous sentez que le jeu vidéo commence à gagner quelques lettres de noblesse au fil de ces dernières années ? Voilà qu’une nouvelle série de documentaire de 25 minutes débarque sur la chaîne télévisée ARTE (et sur son site en libre accès) pour nous parler intelligemment de jeu vidéo. A quoi peut-on s’attendre d’un tel projet ?



Présenté par l’Allemande Melek Balgün et la Française Trinity, les épisodes d’Art of Gaming se suivent mais ne se ressemblent absolument pas. Ils proposent d’analyser quelques aspects du jeu vidéo dans sa globalité : son réalisme, sa proposition d’expérience de survie, ses jeux d’horreur… Cinq épisodes sont déjà disponibles et les créateurs espèrent en réaliser davantage. On imagine que si l’audience est au rendez-vous, cela fonctionnera.


Quelques épisodes…

Le premier épisode se nomme « Réalisme ». Il nous donne quelques pistes pour comprendre l’intérêt qu’on les gens à jouer à quelque chose de toujours plus réaliste et pourtant, de tout aussi fantasque. On ne meurt pas dans d’atroces souffrance quand on se fait culbuter par une voiture dans Watch Dogs, mais la chute est assez réaliste pour donner cette sensation de « vrai » au joueur. Paradoxal, mais très intelligent. Comment Minecraft parvient-t-il à semble réaliste, malgré ses cubes aux textures simples, ses blocs qui flottent dans les airs et ses zombies ? Art of Gaming nous explique qu’il suffit qu’un univers soit cohérent pour qu’on y croit. Cette petite discussion d’une vingtaine de minute est intéressante et au final, on en demande toujours plus : on voudrait proposer à Melek Balgün et son invité Christian Huberts de nous en expliquer encore davantage.

Le second volet nommé « Idéologie » nous parle surtout de cette absence de diversité scénaristique en termes de conflits. « Le soldat blanc américain qui va battre les Russes ou la Corée du Nord ». Dommage que le montage nous propose un peu de Metal Gear Solid 3 : Snake Eater même assez furtivement, tant ce jeu n’est clairement pas à la gloire de ce cliché. Par contre, parler de l’idéologie dans un jeu comme « les Sims » est déjà bien plus intéressant encore : l’American Way of Life est en première ligne. Enfin, évidemment, Grand Theft Auto et son cinquième épisode sont mis en parallèle à la victoire de Donald Trump : Rockstar avait clairement déjà alerté le clivage entre les grandes villes et le milieu rural de l’Amérique.


Prometteur ?

Si le format court semble pour le coup vraiment trop succinct pour entrer dans les détails de la conception d’un jeu, des idées derrière la création, il n’empêche en rien de prendre plaisir à découvrir le jeu vidéo « sérieusement » à la télévision. ARTE Creative est une branche de la chaîne télévisée du même nom qu’il faut définitivement surveiller de près désormais (quel que soit le domaine dont il est question par ailleurs) tant les rencontres proposées sont pertinentes la plupart du temps.

On notera la présence tout à fait intéressante de la joueuse Trinity qui apporte de très bonnes idées et questions et surtout, permet une dynamique des vidéos en français bien mieux construite à mon sens que celles de nos voisins allemands. La joueuse Melek qui s’occupe des dites vidéos allemandes s’en sort parfaitement bien, mais ce sont ses invités qui semblent plus ternes. Cela n’empêche en rien le propos d’être intelligent et intéressant, il est juste servi moins facilement et pêche par un manque de fluidité (pour ceux qui ne parlent pas allemand, il y a évidemment des sous-titres).


Tous les épisodes de Art of Gaming sont disponibles sur le site de Arte Creative. Pour l’instant au nombre de cinq, nul doute que si les audiences sont au rendez-vous nous auront le droit à davantage de courts échanges intéressants autour du jeu vidéo. Du coup, on vous encourage clairement à regarder cette petite série de reportages, à les commenter, les partager, donner envie aux gens (même et surtout non-joueurs) de s’y intéresser. Il en va de l’évolution du jeu vidéo dans notre société et on le sait tous : il y a encore du travail !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire