Réflexion : Pour quelles raisons jouons nous à un jeu ?

Pour quelles raisons jouons nous à un jeu ? Pour l’expérience que celui-ci nous apporte ? Est-ce parce que ce dernier est intéressant ? Quelle que soit la raison, la vôtre, celle d’un ami, il existe un nombre inimaginable de réponses à cette question, car chaque personne est différente. Mais à l’inverse quelles sont les raisons que nous pouvons avoir à ne pas jouer à un jeu ? Est-ce parce que le jeu est inachevé, ou parce qu’il manque de contenu, etc. Là également il y a multiples possibilités de réponses. C’est à ceci que je souhaite m’intéresser et pour ma part, la raison que j’ai eue d’arrêter à un jeu semble très rare et je pense que c’est une expérience unique en son genre, mais est-ce que cette expérience est à vivre ?


Company of Heroes 2

J’espère que vous ne vivrez pas cette expérience, car même si cette dernière est fort intéressante et vous fera réfléchir, elle vous fera peut-être arrêter à un jeu et si vous aimez jouer ça peut s’avérer compliqué pour vous. Il n’empêche que ce que j’ai vécu a modifié la vision du jeu et le thème qui est abordé, ce dernier est assez important puisque c’est l’une des raisons qui ont participé à cet arrêt.

Puisque le thème vient avec le jeu, parlons de ce dernier, il s’agit de “Company Of Heroes 2” et le jeu a pour thème la Seconde Guerre mondiale. Company Of Heroes 2, ou CoH2 de son acronyme est un jeu de stratégie en temps réel (STR), il possède tout ce qu’il y a de plus classique dans ce style de jeu : constructions de bases, gestion d’unités “infanterie”, gestion d’unités véhicules, limite de population, bref c’est un classique des STR.

Je suis une fan de ce style de jeu, je possède de nombreux titres connus tels que Command And Conquer, Age Of Empire, Warhammer, etc. Vous l’aurez compris, c’est mon style de jeu préféré, par conséquent j’ai beaucoup joué à tout les jeux suscité, mais également à Company Of Heroes 2. Aujourd’hui je possède presque 600 heures de jeu sur Company Of Heroes 2 ainsi que bien plus sur son prédécesseur, sauf qu’à présent je suis incapable d’y rejouer, mais pourquoi ?

Je suis également passionnée par l’Histoire, celle avec un grand H, celle qui a façonné notre monde et qui continue de le faire jour après jour. Je suis historienne à mes heures perdues, cependant je ne pense pas que ça soit ma passion pour l’Histoire qui m’a fait acheter le jeu il y a quelques années, j’avais déjà joué à Company Of Heroes premier du nom en CD il y a très très longtemps et comme je l’avais aimé c’est tout naturellement que je me suis procuré l’opus suivant.


Company of Heroes 2

En tant que passionnée d’Histoire je regarde régulièrement des documentaires et il se trouve que ma période historique préférée est celle qui est traitée par le jeu, la Seconde Guerre mondiale. Il existe des documentaires de toutes sortes, il existe également un tas de films et de livres sur ce chapitre noir de l’Histoire du monde, c’est sans conteste le sujet le plus traité de l’Histoire. Et c’est à force de regarder de nombreux documentaires que ces derniers ont altéré ma vision du jeu Company Of Heroes 2. Cette altération a changé ma vision au point de me faire arrêter de jouer. Comment un simple documentaire peut faire arrêter de jouer quelqu’un à un jeu ?

Comme je l’ai dit, il y a plusieurs sortes de documentaires, certains peuvent être très sobres dans l’image, d’autres au contraire laisseront la vérité des images et c’est ce genre d’images qui m’intéressent car elles ne cachent rien et je trouve personnellement que c’est plus intéressant vis-à-vis de ma passion pour l’Histoire. Et ce sont ces images qui m’empêchent aujourd’hui de jouer, car elles m’ont montré la réalité des choses que j’avais oubliéé.

Je ne décrirais pas les images que j’ai vues, elles sont très violentes et je ne souhaite pas faire partager cette violence, surtout si les personnes qui regardent ces images ne sont pas un tant soit peu prévenues à ladite violence. En tant qu’historienne je suis habituée de voir de telles images, il n’empêche que ces images ont eu une répercussion sur moi, elles m’ont fait réfléchir et pourtant ce n’est pas la première fois que je m’étais fait cette réflexion vis-à-vis du jeu. Comment puis-je jouer à jeu qui parle de déportation, de guerre, de millions de morts ? Quel plaisir ai-je pu avoir en jouant à un jeu qui parle de ces thèmes moroses ?

Je ne suis plus capable de jouer parce que j’ai l’impression de ne pas respecter les millions de morts qu’il y a eu durant la Seconde Guerre mondiale. Je m’étais déjà fait cette réflexion l’année dernière, mais un ami m’avait dit que ce n’était que virtuel, que ce n’était qu’un jeu, que je ne tuais pas réellement des gens et que je ne faisais pas réellement la guerre. Il n’avait pas tort, tout ceci n’était pas réel et j’avais réussi à continuer à jouer quelque temps avant de me lasser. Après multiples installations et désinstallations, j’ai essayé à nouveau de jouer au jeu avec une partie escarmouche, mais une fois en jeu je me sentais très mal et je n’éprouvais aucun plaisir à jouer.

Ce sont de simples images qui m’ont fait arrêter de jouer, mais également ma passion pour l’Histoire, le respect que j’éprouve à toutes les personnes à celles et ceux qui ont été engagés dans ce conflit mondial destructeur et qui n’ont pas survécu. Je ne suis plus capable de jouer à Company Of Heroes 2 parce que son sujet est important et je pense que je ne suis pas la seule à penser comme ça. Le sujet du jeu est historique, mais s’il avait été fictif, je pense que j’aurais pu continuer à y jouer car même si un jeu fictif comme Warhammer s’inspire d’une histoire réelle, d’un livre ou autre. Les faits dans le jeu, les factions et le reste du contenu sont fictif, il nous engage moins sur le plan moral et psychologique parce qu’au final c’est peut-être ces deux points qui ont fait qu’aujourd’hui je ne peux plus jouer à Company Of Heroes 2 et peut-être même à tout jeu de guerre historique.


J’espère que vous aurez compris ce que j’ai vécu, j’ai essayé de le retranscrire avec difficulté à l’écrit. J’aimerais tout de même préciser que cette expérience est personnelle et que le ressenti que j’ai écrit est également personnel. Une autre personne qui aurait vécu la même n’aurait peut-être pas eu les mêmes questionnements personnels. Ceci est mon expérience, merci de la respecter.

Elise Nodel

Autrefois grande gameuse, elle a abandonné les manettes pour se consacrer à la rédaction de romans et parfois d'articles sur Internet.

Les derniers articles par Elise Nodel (tout voir)

Laisser un commentaire