Birthdays The Beginning
Windows PlayStation 4

Le nouveau jeu de Yasuhiro Wada est désormais disponible en Occident. Qui est ce monsieur ? Ce n’est autre que le créateur de la prolifique série des Harvest Moon. Avec Birthdays, Wada signe un jeu clairement différent de ses aventures habituelles de fermier en quête d’argent, d’amour et de campagne paisible. Cette fois, il va surtout falloir créer la vie.



Spore, en mieux

C’est sur une toute petite carte carrée de quelques blocs que le tutoriel, obligatoire, commence. On contrôle un avatar qui peut survoler les lieux à grande vitesse, mais aussi utiliser des objets permettant de transformer le terrain : le réchauffer, le refroidir, créer des vallées, des montagnes, des torrents. Il est possible aussi de creuser ou surélever le terrain comme on le souhaite. On peut donc créer son paysage. Plus il y aura de l’eau, plus il fera chaud. Plus il y aura de hautes montagnes, plus il fera froid.

Un simple bouton suffit ensuite à réaliser une avance rapide sur le terrain : c’est alors qu’apparaissent les premières espèces végétales. Le gris des blocs de base se transforme en herbe verdoyante si elle est alimentée en eau, ou orangée pour ressembler à un véritable désert. Plus l’eau est loin des herbes, plus celles-ci sont asséchées. En fonction du terrain, des espèces feront leur apparition.

Un mode « Aventure » est proposé, constitué de quelques tutoriaux mais aussi de quatre missions principales qui, finalement, font tout aussi office d’entrainement pour découvrir le jeu. On doit alors consulter les objectifs nécessaires à l’apparition d’une certaine espèce (végétale ou animale) et créer son terrain en fonction. A chaque nouvelle mission, le terrain s’agrandit pour permettre à davantage d’espèce et de milieux différents de cohabiter.



Les gentils dinosaures

Avec leur tête de mignonnes petites bestioles, nos reptiles préférés sont des plus adorables à découvrir dans Birthdays The Beginning. On passera au moins deux heures devant du plancton, des herbes un peu bizarres et des espèces à pattes qui ne ressemblent à rien que l’on connait aujourd’hui, avant de se retrouver devant ces géants dinosaures. Sachez d’ailleurs que scientifiquement parlant, si Birthdays prend évidemment des raccourcis énormes et ne se veut pas réaliste, le jeu et son évolution des espèces propose de réelles formes de vie qui donneront à n’importe qui d’ouvrir une encyclopédie (ou d’aller sur Wikipedia, on est en 2017).

C’est d’ailleurs sur ce point que Birthdays réussi à propose de grandes choses : malgré un gameplay assez passif (on plante quelques graines d’évolution, on modifie le terrain et on attend que les choses se passent), il permet de réelles discussions avec son entourage, principalement les enfants, sur les formes de vie, l’évolution et tout le reste. Malin et inventif, curieux et passionnant, Birthdays parvient à captiver là où on le l’attendait absolument pas.

Les plus enclins à se passionner de longues heures devant le jeu et l’expérimentation proposée auront le droit à quelques défis à relever, ainsi qu’à des succès/trophées assez retords. Aussi, Birthdays est très ouvert à l’expérimentation : un monde tout en eau, entièrement asséché ou fait de montagnes entourant un seul lac vous proposera l’apparition d’espèces spécifiques que vous devrez ajouter à votre collection. Augmenter ou baisser la température en fonction de nos actions, tenter de forcer l’évolution d’une espèce via la bonne graine placée au bon moment… Tout cela fait partie de l’expérience et rend le jeu très intéressant.


Plus qu’une simulation, c’est un vrai cours accéléré d’évolution qui nous est proposé. Enrobé de créatures mignonnes, de raccourcis amusants, d’un gameplay finalement facile d’accès, Birthdays The Beginning propose aussi un univers visuel et sonore sympathique. Ce n’est pas un grand jeu, mais il force le respect.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire