Steam : Rails to Riches
Windows mac Linux

Je suis bien embêté à l’écriture de cet article. Bien embêté car je ne sais pas vraiment quelle conclusion je vais devoir lui apporter. Non pas que je manque de choses à dire, mais critiquer ce genre de jeu soulève pas mal de questionnements. Mais avant de vous expliquer tout cela, vous allez avoir besoin d’une petite remise en contexte.



Age of Steam, Steam : Rails to Riches et Steam

Pour la plupart des lecteurs de GameSideStory, quand on dit Steam, on pense avant tout à l’application de Valve vous permettant d’acheter et de jouer à vos jeux vidéo favoris. Mais figurez-vous que pour une certaine partie de la population, le mot Steam évoque avant tout un jeu de société.

Steam : Rails to Riches, que j’abrégerai donc Steam dans la suite de cette article est la réédition d’un vieux jeu mythique baptisé Age of Steam qui en 2002 avait propulsé sont auteur Martin Wallace au rang d’auteur tout aussi mythique dans le monde du jeu de société. Un auteur spécialisé dans du gros jeu bien lourd, bien complexe, bien inaccessible bâti le plus souvent autour d’une thématique historique et avouons-le, pas très attirante.

Steam ne fait pas exception : vous allez ici devoir construire un réseau ferroviaire pour pouvoir transporter des marchandises de ville en ville (en langage de jeu de société, on appelle cette mécanique le « pick & delivery ») en gérant au mieux vos économies et en faisant évoluer le plateau pour ajouter de nouvelles villes et donc de nouvelles ressources à livrer. Les parties durent 3 heures et n’importe quel débutant se fera exploser s’il n’a pas un minimum l’habitude de jouer à du gros jeu de gestion.

Et pourtant Steam est considéré comme étant un jeu culte, aux multiples qualités et indétrônable dans le coeur de certains. La plupart de la communauté ludique est d’accord pour dire qu’il s’agit d’un des meilleurs jeu de tout les temps, simplement qu’il est difficile d’accès. C’est un jeu de niche dans le milieu du jeu de société moderne qui est lui même de niche.



Du réseau ferroviaire au jeu en réseau

Malgré tout ces points, Mayfair Games, l’éditeur du jeu a décidé de demander à un petit studio indépendant Polonais Acram Digital, de créer une adaptation multi-plateformes de ce jeu culte.

Si les adaptations de jeux de société ont beaucoup existé sur PC sur des sites ultra-spécialisés et donc connus uniquement des gros joueurs comme BrettspielWelt ou plus récemment BoardgameArena, une nouvelle mode est apparu il y a quelques années et l’on voit apparaître sur les stores de nos téléphones ou sur Steam (je parle de l’application cette fois) des adaptations de jeux de société plutôt orientés casual.

On avait bien vu débarquer quelques adaptation de wargames et de jeux de conquête (1775 : Rebellion, Eclipse ou Twilight Struggle) mais l’arrivée d’un jeu de gestion aussi lourd sur tout ces stores est un peu une nouveauté dans le milieu et l’initiative est admirable.



Mais alors cette appli, tu nous en parles ou bien ?

 De manière globale, le portage est une réussite. Les graphismes et les musiques collent parfaitement à l’ambiance et arriveraient presque à rendre le thème du jeu attirant. J’ai particulièrement aimé le mode daltonien qui rendrait l’application presque plus jouable que le jeu de société pour moi.

Les IA sont modulables et pourront donc s’adapter à votre niveau (si vous êtes un débutant, vous vous prendrez quand même une rouste à la première partie, ne rêvez pas trop). Le choix du mode basique ou classique, c’est à dire jouer avec les règles remodelée de Steam ou les anciennes de Age of Steam permet de satisfaire tout le monde (vous n’imaginez pas les débats sur les forums depuis des années pour savoir quelle règle est la meilleure).

On reprochera tout de même quelques hics de maniabilité comme les tuiles qui sont parfois capricieuses lors des glisser-déposer ou qui s’orientent mal quand on les dépose. Je ne suis pas ultra-fan non plus des maps disponibles en DLC qui sont sortis en même temps que le jeu alors qu’elles auraient pu faire partie du jeu de base.

Maintenant vous voyez peut-être pourquoi je ne sais pas comment conclure cet article. Steam est un bon jeu, même un des jeux les plus cultes du petit monde ésotérique des jeux de société modernes et c’est une agréable surprise que de voir que son portage vidéoludique est tout à fait réussi. Mais je ne sais pas vraiment si je dois vous le conseiller ou non.


Si vous n’y connaissez pas grand-chose en jeu de société, vous risquez d’être paumé, et ça serait fort dommage de vous dégoutter des jeux de société simplement parce que vous avez commencé par celui qui était complexe avant de jouer à ceux qui étaient plus simple. D’un autre côté l’adaptation rends peut-être le jeu un peu plus accessible, notamment grâce à l’accompagnement du tutoriel ou la possibilité de jouer contre des IA au niveau modulable. A vous de juger, dans le doute essayez quand même de vous mettre à des jeux comme SmallWorld  (qui est déjà assez lourd) en vrai ou sur tablette avant de vous lancer dans ce Steam : Rails to Riches.

LePionfesseur

LePionfesseur

Le jeu de société c'est cool. Du coup je fais des vidéos dessus. Eh oui.
LePionfesseur

Les derniers articles par LePionfesseur (tout voir)

Laisser un commentaire