Air Guitar Warrior (Gamepad Edition)
Xbox One

Auparavant réservé aux possesseurs de Kinect, le jeu de Virtual Air Guitar Company (évidemment) vient de sortir en une version pour les possesseurs de manettes. Sans doute parce que le public Kinect est restreint, non ? Quoi qu’il en soit, nous voilà partis pour des aventures musicales, une guitare, des notes de musiques et plein de monstres à l’écran.



Sans chanson, rien n’est bon !

Chaque niveau est un album de musique, représentant un genre particulier. Des rythmes extrêmement classiques et quelconques, jamais chantés, sont alors proposés. Par-dessus, vous allez devoir jouer de deux façons différentes en fonction du niveau : soit vous êtes sur une monture au sol et devez diriger votre flux de notes vers les ennemis à l’aide du stick analogique droit, soit vous êtes en vol sur un monstre ou tout autre engin débile et jouez alors comme l’on joue à un shoot en scrolling horizontal. Tout cela sera placé dans des mondes dessinés à la main (cela se voit), pas forcément très originaux et remplis de clichés.

Niveau gameplay, il y a de l’originalité. Quatre modes de tirs sont proposés : matraquez deux boutons et vous aurez deux tirs différents, utilisez ces boutons de façon plus calme et vous obtiendrez deux autres types de projectiles. Il faudra passer de l’un à l’autre de ces différents tirs, en fonction de vos munitions (qui se rechargent au fil du temps) pour espérer traverser les vagues d’ennemis. N’imaginez pas un seul instant avoir la possibilité de jouer avec le rythme de la musique, ce n’est ici jamais le but. Vos notes sonnent souvent faux, mais ce n’est pas grave : tout ce qui importe les développeurs, c’est de vous proposer de détruire des monstres à l’aide de ces notes de musiques provenant de votre guitare. Oui, c’est assez décevant.



De bonnes idées dans l’air…

Au-delà de ce concept de base qui n’a déjà pas mal de tares, voilà qu’on nous propose de tuer des ennemis à l’aide de certains types de projectiles exclusivement. Ainsi, pour détruire des boucliers ennemis, il faudra matraquer un bouton en particulier. Au fur et a mesure des musiques, des boss (extrêmement faciles) et des albums d’une demi-douzaine de titres chacun, vous débloquerez d’autres obligations de gameplay pour compliquer le jeu. Et il n’y a bien qu’ainsi qu’il se complique, à vrai dire.

Air Guitar Warrior peine réellement à proposer un réel défi à ces joueurs. Nul doute qu’avec Kinect branché, le concept faisait davantage illusion (puisque l’on faisait réellement de l’Air Guitar devant sa télévision) mais sincèrement, pourquoi ne pas s’être donné les moyens de ses ambitions ? Pourquoi ne trouvons-nous aucune chanson même (et surtout !) provenant de petits groupes qui ne demandent que cela d’être mis en avant dans un jeu vidéo ? Aussi, visuellement, c’est assez flemmard. Les visuels se répètent, les monstres sont souvent des copiés-collés et plus on avance dans le jeu, plus on sent que le travail artistique qui l’entoure a été bâclé.


Air Guitar Warrior aurait pu être un jeu extrêmement fun s’il ne s’était pas contenté de son idée Kinect (qu’il n’a même plus désormais). A la manette, le constat est sans appel : c’est ennuyant, répétitif, sans aucun rythme ni réelles sensations. On en attendait tout de même pas grand-chose, mais c’était déjà trop lui demander.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Laisser un commentaire