Gaming Days – Petit salon, grand rayonnement

Il est peut-être temps de raconter un peu sa vie : en dehors de Game Side Story pour qui je consacre la plupart de mon temps libre, je suis surtout animateur en périscolaire et en centre aéré dans la sympathique ville de Tomblaine (54). Quelle ne fut pas ma surprise lorsque l’on m’annonça qu’un salon de jeux vidéo allait débarquer à l’Espace Jean Jaurès de la ville, le lieu même de la plupart de mes activités, en face de l’école ou je travaille la plupart du temps. Ce fut royal et c’est pourquoi je n’ai pas attendu très longtemps avant de leur garantir ma venue… Et je dois avouer que je ne m’attendais pas à quelque chose d’aussi sympathique.



On part forcément avec des aprioris quand on se dirige vers un tout petit événement provincial. Et encore, moi j’ai l’habitude, mais imaginez l’habitué aux gros salons qui débarque dans un espace culturel comme Jean Jaurès : assez grand pour que personne ne se marche dessus. Rapidement, ses idées reçues sont tombées et principalement parce que les organisateurs ont eu la chic idée de dédier leur événement aux plus jeunes.

Inutile de vouloir satisfaire tout le monde : dirigeons ce petit salon vers les enfants de tous les âges et voyons ce qui se passe. Résultat, c’est un succès. Forcément, Tomblaine c’est une ville anciennement mal réputée qui a su se forger une belle aura culturelle et tenter de modifier ses soucis de pauvreté et de « banlieue » en misant sur la culture sous toutes ces formes. Aux Actes Citoyens étant l’événement le plus culturellement connu de la ville (je vous engage à vous y intéresser).

Il ne fallait pas tomber dans le piège du public gameur ou du trop grand public. C’est pourquoi viser une audience jeune s’est révélé être la meilleure des solutions. On en retiendra du coup beaucoup de bonnes choses : tout d’abord, des enfants qui découvrent la joie d’avoir un salon JV à deux pas de chez eux, qui ne sont pas « oubliés » par ce monde vidéoludique l’espace d’un week-end. Mais c’est aussi le succès d’une idée maîtrisée qui va désormais devoir continuer à s’améliorer chaque année et faire ses preuves. Les organisateurs des Gaming Days nous promettent une deuxième édition : on sera là pour vous dire si l’évolution est bonne. En attendant, pour beaucoup de gens qui ne s’attendaient pas à ce que l’on vienne chez eux poser du jeu vidéo sous toutes ces formes, ce fut un beau week-end.


J’en profite du coup pour féliciter toutes celles et ceux qui se bougent tous les jours pour faire vivre la province grâce à ce genre d’événements mais aussi en médiathèques, ludothèques, bibliothèques. C’est aussi grâce à vous que beaucoup de jeunes s’en sortent, que les plus isolés sortent davantage de chez eux, que des amitiés se forment. Bonne continuation !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire