AMID EVIL
Windows

Hexen, Heretic, deux jeux mythiques du monde du FPS PC qui sont aujourd’hui un peu tristement oubliés par les joueurs. Tous ? Non ! L’équipe de développement derrière AMID EVIL est totalement partie pour nous proposer un digne successeur de ces titres…



Ami des Vils

Un monde démoniaque, un héros, c’est parti pour le bourrinage et sautage en règle façon Speed FPS de l’époque. AMID EVIL ne fait pas dans le complexe et place son univers en trois lignes narrées façon « on vous l’avait dit » avant de vous plonger dans la bagarre. Vous avez une hache et les ennemis sont beaucoup trop puissants : il vous faut anticiper les coups pour réussir à percer, jusqu’à ce moment béni où vous trouvez une baguette de sorcier. Celle-ci envoie des projectiles à répétitions sur vos assaillants et tout de suite, AMID EVIL est plus simple. Le premier niveau est un gigantesque tutoriel bien camouflé, en attendant le second qui vous met directement dans le bain.

Alternant, de façon très nostalgique, des sessions d’interrupteurs à actionner et de clés à aller chercher dans un level design à étage particulièrement labyrinthique, AMID EVIL se permet l’audace de proposer autre chose que du réchauffé. Via ces armes, pour commencer : si vous trouverez le bâton trop simple, sans doute que l’épée et sa découper horizontale qui se propulse vers l’ennemi ou ce trident à arc électrique faisant presque office de sniper sans visée au clic droit viendront vous donner un peu de baume au cœur. Alors quand vous allez découvrir les planètes explosives à jeter sur les ennemis (qui changent d’effet en fonction de leur élément premier) et la baguette de glace qui propulse et empale les démons sur les murs, vous allez émettre un petit crie de joie. C’est normal, tout va bien.



L’Early Access déjà validé ?

L’autre originalité d’AMID EVIl face aux jeux dont il est l’hommage, c’est sa jauge de pouvoir. Quand vous tuez un ennemi, il lâche une âme. En collectant ces âmes, vous faites grimper une jauge qui, une fois pleine, vous permet de vous déchaîner. Chacune de vos armes est alors, en temps limité, capable d’être utilisé de façon bien plus violente : la baguette mitraille, l’épée cisaille tout l’écran, la hache tourne sur elle-même et broie tout ce qui passe. Un petit bonheur que l’on peut prolonger en termes de temps du moment qu’on continue à collecter les âmes des ennemis. Il y a donc un peu de stratégie à avoir si on veut faire du beau jeu.

Tout au long des trois épisodes proposés sur les sept qui seront inclus dans la version finale, on découvre un jeu loin d’être incroyable de nouveauté mais qui propose une expérience extrêmement amusante et nerveuse. On lui reprochera cependant une I.A pour l’instant pas folle et des Boss vraiment trop simples…même si la vidéo ci-dessous va me faire mentir à ce sujet. Il faut dire que votre serviteur a retrouvé ses manies de sauvegarde rapide tous les trois pas et que de façon très traditionnelle… Cela lui porte toujours préjudice. Ceux qui ont joué à un FPS plein de pixels le savent très bien.


On ne voit pas ce qui peut se passer de mal pour AMID EVIL d’ici sa sortie finale et à moins de planter complètement ses prochains niveaux, voilà un FPS « à l’ancienne » qu’on risque de chaudement vous recommander. Pour l’instant il est à 15 € en Early Access pour au moins quatre heures de jeu (en plus de son mode de vagues d’ennemies), ce qui en fait un achat recommandable pour tous les amoureux du genre. Qu’est-ce que ça fait du bien de retrouver ces sensations d’époque !


Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire