Pokémon : Let’s Go, Pikachu / Evoli

L’évènement Nintendo Paris de cette semaine fut aussi l’occasion de pouvoir essayer Pokémon : Let’s Go, Pikachu et Pokémon: Let’s Go, Evoli (ainsi que le nouvel accessoire : la Poké Ball Plus). PokéMon: Let’s Go revisite sur Nintendo Switch l’univers des premiers jeux Pokémon sortis sur Game Boy (couramment appelés dans nos contrées Bleu, Rouge et Jaune) et permet d’arpenter la région de Kanto en compagnie de Pikachu ou Evoli selon la version.

Cet article est écrit par le rédacteur en chef du blog “Gamer de Père en Fils“, que l’on vous conseille evidemment d’ajouter dans vos favoris. Merci à lui de nous avoir permis de reprendre sa couverture de l’évenement Nintendo ! La Rédaction de GSS



C’est l’occasion pour les nostalgiques ou les nouveaux venus de découvrir ou redécouvrir les lieux emblématiques tels que Bourg-Palette, Céladopole, la tour de Lavanville … le tout a été modélisé en 3D. Les personnages et les Pokémon ont désormais l’aspect du dessin animé bien connu. (Mais on retrouve les versions pixelisées des Pokémon dans l’écran de sélection). Le but reste toujours de guider votre personnage (fille ou garçon) à traverser cette région pour attraper le plus de ces créatures aux étranges pouvoirs, les Pokémon, afin de les entraîner à combattre dans des duels de dresseurs et obtenir le titre de « Maître Pokémon ».

Dans cette version votre Pokémon compagnon apparaît sur votre épaule (Pikachu ou Evoli). Comme dans le précédent jeu, un Pokémon peut vous suivre, vous pouvez même le chevaucher si celui-ci est assez grand (en effet les Pokémon semblent représentés à l’échelle à l’écran). Le démonstrateur nous a montré ainsi comment on pouvait se déplacer à dos d’Onix. Le système de capture a été copié et influencé par Pokémon GO. En effet il ne faudra plus combattre les Pokémon sauvages comme dans les jeux sur portable, mais les capturer de la même façon que Pokémon GO. Il faudra ainsi lancer une Poké Ball au bon moment (lorsque le cercle de visée sera le plus petit) pour augmenter les chances de capturer le Pokémon. Il sera bien sûr possible de l’amadouer avec des baies ou d’utiliser des Poké Ball plus performantes. La capture vous attribuera des points d’expérience. Autre nouveauté à ce niveau c’est que les Pokémon sauvages des hautes herbes seront désormais visibles et qu’il sera possible de les éviter. Et avec le nouvel accessoire, la Poké Ball Plus, il vous sera possible de façon plus immersive de mimer le lancer de Poké Ball pour la capture. Bien sûr il sera possible de jouer avec un simple Joy-Con. En mode console il faudra utiliser le gyroscope pour capturer les Pokémon.



Les combats reprennent le principe des RPG Pokémon basiques avec 4 attaques. On retrouvera les attaques classiques de Pikachu : Vive-Attaque, Cage-Éclair, Mimi-Queue et Rugissement. Comme dans les jeux portables, on retrouve toutes les statistiques de nos Pokémon. Petit clin d’œil à l’anime, Pikachu viendra de l’épaule de son dresseur pour combattre plutôt que d’une Poké Ball.

A certains moments de notre périple dans la forêt de Jade, Pikachu bougeait la queue, cela permettait de repérer des objets cachés dans le décor, la 3D changeant ainsi légèrement le gameplay. Arrivé dans la ville d’Argenta, on découvre l’éternel personnage rival de notre dresseur. Mais cette fois-ci il faut noter qu’il s’agit plus d’une relation de compétition et d’amitié plutôt qu’un ennemi. D’ailleurs lors de cette rencontre il nous donnera quelques potions et nous guidera vers le prochain champion d’arène. Nous avons pu voir le sempiternel centre Pokémon. Autre allusion à l’animé : le saut de Pikachu sur le comptoir lorsque l’on s’adresse à l’infirmière Joëlle.

La démo s’est achevée sur la première arène. Première nouveauté c’est qu’un personnage vient nous accueillir pour vérifier que nous sommes parés pour ce combat. Il faudra prouver avoir en sa possession un Pokémon capable de contrer le type de Pokémon de l’arène. Ici un personnage plante (Bulbizarre) convenait contre ces Pokémon de type Roche. A noter aussi que l’arène montre désormais le public qui assiste au combat. Pour la première fois dans la série il sera possible de jouer en coopération avec une autre manette Poké Ball Plus ou un Joy-Con.



La Poké Ball Plus fait office de contrôleur pour Pokémon Let’s go. Elle dispose d’un bouton sur le stick analogique et d’un autre bouton sur la sphère. La prise en main est correcte mais il faudra bien la positionner pour ne pas faire de mouvement en diagonale involontaire. Par ailleurs il sera aussi possible de mettre un Pokémon dans l’accessoire et de gagner de l’expérience en marchant avec. La Poké Ball Plus sera livré un Pokémon légendaire Mew à l’intérieur. Vous pourrez sentir bouger les Pokémon et même les entendre grâce à un petit haut-parleur intégré. Enfin La Poké Ball Plus permettra de transférer les Pokémon de Pokémon GO sur mobile vers le jeu Pokémon Let’s Go sur Nintendo Switch (via transfert vers une zone temporaire appelée Go Park). Bien évidemment avec les enfants nous attendons de pouvoir puiser dans l’impressionnante réserve de Pokémon rares de notre joueuse pro de Pokémon GO de la famille (maman).


S’il ne surprendra pas trop les anciens joueurs, sa mise à jour graphique, ses nouvelles possibilités de gameplay, sa connexion avec Pokémon GO et l’attrait sans cesse grandissant de la Switch sont autant d’atouts pour attirer un nouveau public qui n’a peut-être pas connus les premiers épisodes. Pokémon: Let’s Go est prévu pour le 16 novembre 2018.

Raskolnikov

Rédacteur en chef de Gamer de Père en Fils avec la Passion™ ® du Jeu Vidéo depuis ses débuts sur Spectravideo et Sinclair ZX81. Fier papa de 2 jeunes gamers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.