Sites Partenaires

“Emissions Culture Geek sur Internet”. Ce site de podcasts audios particulièrement intéressant regroupe plusieurs émissions. “Ça va trancher” parle de l’actualité geek avec beaucoup d’humour et des invités souvent très intéressants à écouter. “Erikadi” donne la parole à 3r1c, qui a toujours quelque chose à dire, un peu comme le Professeur Rolin de notre époque (les plus jeunes générations ne peuvent pas comprendre). “Prise Unix” et “Yeah Panda !” sont aussi de la partie pour toujours plus d’émissions totalement délirantes et informatives placées sous le signe de la bonne humeur avant tout.

Craftstudio France

CraftStudio France, le site de la communauté francophone de CraftStudio, une plate-forme multijoueur (MMORPG 2016) pour créer des jeux 3D avec ses amis. Le site a pour vocation de traiter l’actualité du logiciel, ainsi que de centraliser les tutoriels, ressources et jeux créés par la communauté. Rejoignez nous et partagez vos créations !
.
.
leserpentretroDans un style détendu, Le Serpent Retrogamer est un bon endroit pour revenir aux jeux d’antan tout en y apprenant des choses fondamentales grace à des chroniques plus qu’intéressantes ! Le site est surtout connu pour ses évenements tels que son role en tant que Commissariat d’exposition pour “Pixellissime 2012” à la Bibliothèque municipale de Marseille (Alcazar) ou pour “cinéma et jeu vidéo” à la Bibliothèque Vaclav Havel, à Paris. Un vrai bon lien à garder en favoris !
.

webotaku

WebOtaku est un webzine dédié au jeu vidéo et aux loisirs geek alimenté par une équipe de rédacteurs bénévoles. Des jeux vidéo à la japanimation, en passant par les séries et le cinéma, nous vous proposons une photographie passionnée et pertinente de cet univers si particulier. Cela dit, notre spécialité reste avant tout les titres d’origine japonaise et les jeux de rôle (RPG). Créé en 2001, WebOtaku a toujours gardé la même envie de partager la passion de ses membres pour cet univers avec le plus grand monde, et si possible influencer positivement sur la perception qu’a le public sur cette sous-culture, naissante à l’époque, et désormais incontournable.

Laisser un commentaire