Yoku's Island Express

Yoku’s Island Express

Édité par Team 17, Yoku's Island Express est le premier jeu du studio Villa Gorilla. Plutôt que de développer une copie d'un titre à la mode, les Suédois ont pris un gros risque en mixant deux genres qui n'ont a priori pas grand chose à voir l'un avec l'autre : le flipper et l'exploration. Être original c'est bien, mais est-ce que ça fonctionne ?
/
Boo Greedy kid !

Boo Greedy kid !

Les maisons de retraite ont accueilli le jeu vidéo depuis quelques années, en s'équipant pour la plupart de Wiis, accompagnées du célèbre jeu de bowling inclus dans WiiSport. Ma grand-mère s'est elle aussi équipée il y quelques années en me demandant une DS à Noël, afin de pouvoir jouer au programme cérébral du Dr. Kawashima. À l'inverse le jeu vidéo a assez peu accueilli les seniors dans ses scénarios de
/
pode_07

PODE

Apparu brièvement à l’E3 pour une sortie rapide sur Switch, le jeu de Henchman & Good est leur second projet avec le petit Flem sorti en 2015 (que nous avions testé dans nos colonnes). Jouable seul ou en coopération, PODE propose de contrôler un petit rocher, aidant une étoile tombée au beau milieu de nulle part à revenir chez elle.
/
Smoke and Sacrifice

Smoke and Sacrifice

Dès qu’un jeu a une approche graphique très semblable à un titre à succès, les comparaisons deviennent quasiment inévitables. Afin de s’en défaire rapidement, commençons directement par ce point. Oui, Smoke and Sacrifice ressemble beaucoup à Don’t Strave et non, Smoke and Sacrifice n’en est pas une copie. Si le style graphique et l’angle de caméra s’approche grandement du jeu à succès de Klei Entertainment, le jeu de Solar Sail
/
Detroit : Become Human

Detroit : Become Human

8 ans après Heavy Rain, et alors que le jeu vidéo narratif est devenu un genre à part entière, Quantic Dream remet le couvert avec Detroit : Become Human. Alors que les problématiques liées à l’intelligence artificielle ne cessent de s’imposer comme enjeux majeurs de notre futur proche, le jeu semble tomber à point nommé ; qu’en retire-t-on ?
/
Solo

Solo

a des jeux qui, au premier coup d’œil, vous parlent. Que cela soit grâce à l’univers graphique, à l’ambiance, à la musique, il y a un je ne sais quoi qui vous attire vers ce titre. Solo, nouvelle production des madrilènes de Team Gotham, a su séduire presque 550 backers et investisseurs (dont Brian FARGO et Jonathan BLOW) en janvier 2017, pour nous proposer une aventure très particulière.
/
A Way Out

A Way Out

Cette critique est en retard. A vrai dire, elle a failli ne pas exister. Le jeu m’a intéressé à sa présentation E3, j’avais adoré Brothers des mêmes développeurs et voir ce gameplay se concentrer sur deux joueurs (en ligne ou non) m’avait complètement tapé dans l’œil. Et puis les critiques ont débarqué, certaines bien trop assassines pour que j’y mette les pieds faute de temps. Ce temps est passé et
/
Chuusotsu! 1st Graduation: Time After Time

Chuusotsu! 1st Graduation: Time After Time

Au lancement de Chuusotsu, un message d’avertissement s’affiche prévenant que ce jeu ne promeut aucune forme de discrimination (on y reviendra) et que tu passeras 100 millions d’années en prison si tu le partages illégalement. Dans le même état d’esprit, je vais me permettre d’émettre à mon tour un avertissement.
/
Domiverse

Domiverse

Fin 2015, je vous parlais de Domiverse, un titre qui m'avait beaucoup rappelé Towerfall Ascension. Certains appellent ça un Brawler, d'autres un jeu d'arène, et moi je dis souvent un jeu de canapé. Si on voulait faire comme dans les années 90, on pourrait dire un Towerfall-like, sauf que si en apparence Domiverse est proche du jeu de Matt Thorson, il est en fait tout aussi proche de Super Smash
/
Yakuza 6

Yakuza 6

Il aura fallu presque un an et demi à Yakuza 6 pour venir fouler les terres occidentales. Une attente entre-temps récompensée par la sortie de l'inédit Yakuza Zero et du remake de son premier épisode sorti tout de même en 2005 sur la Playstation 2. Ce nouveau volet ne marque sans doute pas la fin d’une des séries historiques de Sega, mais semble vouloir en tout cas conclure les aventures
/
Cultist Simulator

Cultist Simulator

Explorer d’ésotériques mystères, investiguer ses rêves et étudier des ouvrages occultes, voilà le genre de chose que propose Cultist Simulator, développé par le jeune studio Weather Factory. Et, comme le suggère le titre, il sera évidemment également question de recruter des fidèles pour fonder son culte et le voir grandir…
/
Moonlighter

Moonlighter

Premier titre du studio espagnol Digital Sun Games, Moonlighter avait déjà conquis le cœur de nombreux joueurs lors de sa campagne kickstarter puisqu'elle s'était terminée à un peu moins de 135.000$ pour 40.000$ demandés. Il faut dire que les visuels et le principe du jeu faisaient envie : alterner entre exploration de donjons et vente d'artefacts dans sa boutique.
/
Runner 3

Runner 3

Le studio Gaijin Game, responsable de la série de jeux BIT.TRIP, n'est plus. Depuis 2014, le studio s'est renommé Choice Provisions et a sortit plusieurs titres en dehors de la saga BIT.TRIP tel que Woah Dave! ou encore Tharsis. BIT.TRIP.RUNNER et Runner 2 ayant eu beaucoup de succès, Choice Provisions revient à la charge avec un Runner 3 très attendu par les fans.
/
Omensight

Omensight

Je découvrais il y a deux ans le studio canadien Spearhead Games et leur jeu Stories The Path of Destinies. J'avais beaucoup aimé l'idée de refaire plusieurs fois les niveaux en prenant des décisions différentes pour essayer de bloquer toutes les fins possibles. J'étais donc impatient de découvrir ce qu'ils nous réservaient cette fois-ci.
/
Warhammer : Vermintide II

Warhammer : Vermintide II

Massacrer à tour de bras des rats géants était devenu un des mes passe-temps préféré de l’année 2015. Warhammer : Vermintide – End of Times était une surprise à plusieurs niveaux bien que se reposant énormément sur une recette éprouvée par un Left 4 Dead dont il reprenait beaucoup. Trois ans plus tard, un second volet apparaît devenant par rapport à son ancêtre ce que Left 4 Dead 2 avait
/
The Adventure Pals

The Adventure Pals

Après un kickstarter réussi courant 2016, les deux développeurs anglais derrière Massive Monster ont enfin réussi à délivrer leur jeu. Dans un esprit clairement inspiré des dessins animé de Cartoon Network, Massive Monster nous propose une aventure pleine de plateforme, de bagarre, mais surtout d’amitié.
/
The Council (Episode I & II)

The Council (Episode I & II)

Cachotteries et manipulations servent de conjugaison au récit derrière The Council. Un jeu d’aventure signé Big Bad Wolf et Focus Home Interactive avec une particularité qui va tendre à le séparer de la masse. Et ce malgré une série d’imperfections qui viennent entacher le début pourtant prometteur d’une intrigue en cinq épisodes, dont deux disponibles à ce jour.
/
Penny-Punching Princess

Penny-Punching Princess

« Le jeu a pas l’air ouf, par contre ». Cette formule que notre vénéré et néanmoins fort avisé rédac’chef a eu pour me prévenir de ce qui m’attendait avec Penny Punching Princess s’est avérée totalement exacte.
/
Loading...