Wheels of Ages

Voici un titre des Français de Naoplay qui reprend un concept existant et ne le fait pas clairement évoluer. En clair, ce n’est pas un jeu très original. Mais malgré tout, sort-il du lot ?

La roue tourne !
Le professeur Pym a semé le chaos à travers les âges avec sa machine à remonter dans le temps. Vous devez l’aider à traverser le continuum sans heurts, afin de restaurer les époques et de remettre les choses dans l’ordre. Comment ça, ce n’est qu’un gros prétexte pour proposer un jeu d’arcade au concept complètement sans logique face au scénario proposé ? Certes, mais si on commence à faire la liste des jeux qui usent du même stratagème, on a pas fini. Surtout qu’ici, le scénario est plutôt bien posé avec une ambiance graphique particulière, très passe-partout et aux faciès amusants.
On a déjà vu cela mille fois : vous contrôlez un personnage accroché à une roue, sur un scrolling vertical. Vous devez tapoter sur l’écran tactile pour le faire sauter de sa roue (qui tourne, évidemment) de façon à ce qu’il s’accroche à celle située plus haut. Pour plus de possibilités, il est possible de lancer son personnage sur un des murs à droite ou à gauche de l’écran : ceci le fait rebondir et lui permet donc d’atteindre plus efficacement son objectif. Chaque niveau est alors composé de plusieurs roues aux tailles et vitesses différentes, avec quelquefois quelques originalités de gameplay (des piques impossibles à saisir, des plateformes pour gêner votre progression, etc). La difficulté réside dans le timing et la précision, puisque de l’eau monte au fur et à mesure que le temps s’écoule. Une eau que vous ne devez absolument pas toucher, sous peine de Game Over.
Sympathique difficulté
Ce qui sort vraiment du cadre du “quelconque” dans Wheels of Ages, c’est aussi et surtout sa difficulté très évolutive, plutôt bien conçue. Elle vous demander de débloquer des étoiles, jusqu’à 3 par niveau, rien qu’en le finissant, en un temps minimum et en récoltant un maximum de pièces sur le chemin. 10 niveaux sont proposés pour chacun des six “âges ” du temps à débloquer. Pour se faire, il faut obtenir un maximum d’étoiles. Le tout propose un défi plutôt retors malheureusement gâché par la présence d’un micro-paiement vous permettant de débloquer, pour 0,79 €, l’un des “temps” dont l’accès ne vous est pas encore ouvert. On aurait encore préféré que le jeu soit payant, plutôt que d’avoir à débourser par la suite et en forçant le déséquilibre des classements mondiaux.
Néanmoins si vous jouez le jeu et tentez d’aller jusqu’au bout sans “tricher”, cela vous donne un jeu dit Casual qui n’est absolument pas à prendre à la légère. Ici, l’intelligence artificielle ne triche pas, les trois bonus possibles (un super-saut, un gel de l’eau qui monte et un bouclier vous protégeant des environnements “ennemis”) ne viennent pas “comme par hasard” vous sauver in extremis. Tout est bien pensé, comme pour un bon jeu d’arcade, ce qui en fait une bonne expérience.
Reste qu’il manque furieusement d’originalité et surtout, que sa bande-son est absolument insupportable. Stridente et lourde à supporter, elle viendra gâcher quelques-uns des bons moments du jeu. Jouez-y donc sans bruit, sans tricher et vous obtiendrez un réel bon jeu passe-temps pour votre iOS.

Laisser un commentaire