Devil Band : Rock the Underworld

Encore du Tower Defense pour madame ou monsieur les joueurs sur consoles portables ? Bien entendu, il y en aura pour tout le monde ! Cette fois, il s’agit d’un univers Rock et Zombie pour la plus grande joie des amateurs d’originalitĂ©s… Ou pas.

Le tactile c’est fantastique ?
L’histoire, vous la voulez vraiment ? Tant pis pour vous : des millions de monstres envahissent le monde, l’apocalypse est proche et les humains sont dĂ©semparĂ©s. Heureusement, le groupe de rock Xavier et ses origines quelque peu diaboliques va combattre les forces du mal et sauver l’univers. Ça, c’est du scĂ©nario qui claque !
Ce tower-defense Ă  la Plants Vs. Zombie place vos hĂ©ros musiciens Ă  la gauche de l’Ă©cran. Les ennemis arrivent alors pas la droite. Votre but est de choisir des fans Ă  placer au centre de l’Ă©cran, sur le passage de l’ennemi, pour les bloquer, leur tirer dessus et autres joyeusetĂ©s. DĂ©jĂ , un problème se pose : le tactile ne rĂ©pond pas Ă  la perfection (cela viendrait d’un jeu moins compatible avec la 3DS qui a servi pour ce test ? Le doute reste possible).
Imaginez alors qu’avec ce tactile pas très facile Ă  prendre en main, vous deviez aussi vous charger des ennemis… En leur tapotant dessus. Chaque membre du groupe possède une attaque qu’il effectue sur un ennemi lorsque vous le touchez. Le bassiste tire un laser, le guitariste de grands arcs Ă©lectriques et les deux autres, le batteur et la pianiste, vous permettent de tapoter très rapidement l’ennemi pour lui causer des dommages. C’est de toute façon ces deux dernières attaques que vous utiliserez la plupart du temps.
Progression simple, ennui mortel
Ă€ chaque mission rĂ©ussie (qu’on devrait aussi appeler “foutoir visuel”, tant les sprites en 2D se confondent en un amas d’animations sans queue ni tĂŞte lorsque les vagues ennemis sont consĂ©quents) vous obtenez des pièces d’or. Celles-ci vous permettent d’augmenter les caractĂ©ristiques des fans que vous posez sur le terrain de jeu. Aussi, des points d’XP sont disponibles pour les membres de votre groupe, vous permettant de faire grimper leur attaque ou leur vie.
Sensiblement identique Ă  pas mal d’autres jeux du mĂŞme genre, apportant un univers pas franchement accrocheur et très sombre, peu attachant, Devil Band n’a pas cette aura du petit Tower Defense maitrisĂ© de bout en bout. On s’y ennuie rapidement, l’action se rĂ©pète inlassablement et surtout, ça manque cruellement de finition. Sympathique Ă  petit prix pour passer le temps, proposant une durĂ©e de vie assez honnĂŞte qui-plus-est, Devil Band n’a cependant pas de chance : Plants Vs. Zombies est aussi disponible sur Dsi.
A la rĂ©daction, on adore parler des bons jeux qui s’inspirent de grands modèles, mais il y a une limite Ă  tout. L’intĂ©rĂŞt est aussi d’innover ou de proposer une expĂ©rience aussi bonne et surtout lĂ©gèrement diffĂ©rente dans le ton. Ici, c’est la mĂŞme chose en moins bien. Pareil pour le verdict, donc.

Laisser un commentaire