Sealark : une histoire qui se termine en queue de poisson

Le crowfunding, c’est vraiment l’affaire du siècle pour les développeurs. Non seulement, cette leur permet d’échapper aux dictats des gros éditeurs, mais aussi cela leur permet de s’assurer le soutient des fans avant même la sortie de la production. Vous l’aurez deviné, nous allons (encore) parler d’un projet Kickstarter.

Joshua Cross est un grand homme. Si si, je vous l’assure, même si je ne le connais que depuis cinq bonnes minutes. Qu’est-ce-qui me permet d’avancer cela ? Et bien tout simplement sa dernière production, Sealark. Un jeu tout mignon, mais qui cache un concept particulièrement original, qui pourrait bien faire des ravages lors de sa sortie. Explications.

Il était une fois une jeune fille passionnée par la pêche, au point d’être la seule personne au monde a encore pratiqué ce loisir. Normal, puisque la Terre est totalement submergée, et il faut désormais compter avec le peuple poisson. Tout allait bien, jusqu’au jour où l’idole de cette fille, Dove, trouve un bateau mystérieux. Une découverte qui allait changer la face du monde…Alternant phases de pêche, d’exploration sous-marine et de combats contre les bosses, le jeu nous a tapé dans l’oeil. Et dans celui des fans aussi il semblerait, puisque le projet a récolté 26 000$ sur les 5000$ nécessaires. Prévu sur PC, Linux et Mac.

 

Petit nouveau.

Hiji

Petit nouveau.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.