The Walking Dead : Episode 3

Comment réussir à se renouveler dans un jeu à épisodes, aussi courts soient-ils ? Telltales Games n’a pas la réponse, par contre ils ont encore plein de choses à vous raconter ! Et surement pas de belles histoires…
[singlepic id=20290 w=320 h=240 float=left]Kirkman présente Long Road Ahead
Après les aventures précédentes, nos survivants sont encore plus démotivés que jamais. Alors quand ils apprennent en plus qu’un des leurs tape sans vergogne dans la réserve de nourriture, on est au bord de la révolte. The Walking Dead nous raconte toujours la même horreur de survie au beau milieu de zombies qui n’attendent qu’une chose : que vous vous bouffiez entre humains au sens figuré, pour qu’ils puissent vous bouffer ensuite au sens propre.
S’en suit une petite virée hors de l’hôtel. “Enfin !” dirons certains, qui n’en peuvent plus de voir cette enseigne s’allumer timidement et cette barrière entourant un monde qu’on aimerait bien découvrir malgré le fait qu’il soit dévasté et qu’il appartienne désormais aux morts-vivants. Cela va arriver après du drame, du désespoir. Pas de doute, c’est bien toujours le même Walking Dead des deux premiers épisodes, avec des choix encore plus colossaux et violents à faire. Cette fois, on atteint des sommets en terme d’action horribles à effectuer. Derrière votre clavier, serrant bien fort votre souris, vous risque l’énervement, vous êtes en perpétuel stress pendant quelques minutes horribles de discussions macabres. Long Road Ahead est horrible tant il est bien écrit.
[singlepic id=20292 w=320 h=240 float=left]Rien de nouveau et alors ?
En terme de gameplay, on enchaine les QTE et les dialogues, comme d’habitude serait-on tenté de dire. Sincèrement, il n’y a rien de bien original à découvrir dans cet épisode qui continue à se servir d’un gameplay archaïque pour servir un récit absolument sublime.
Toujours à l’opposé d’un Heavy Rain qui voulait forcer le joueur à ressentir des choses en lui mettant sous le nez, The Walking Dead a cette belle aura de jeu “vivant” ou vous ne vous doutez jamais de ce qui va se passer, ou les actions ne sont pas toujours obligatoirement en QTE pour être choquantes. Un simple dialogue suffit parfois et on laisse le joueur taper frénétiquement sur son clavier uniquement pour les moments les plus intenses et stressants.
On se pose quand même des questions pour l’avenir de la série : comment peut finir cette histoire si ce n’est mal ? Peut-on encore s’attacher à des personnages en sachant qu’à chaque épisode, la liste des survivants diminue ? D’accord, de nouvelles têtes arrivent, mais au bout d’un moment l’impression de revivre irrémédiablement les mêmes drames risque de gêner la progression et l’empathie qu’on réserve aux personnages. On espère donc que cela sera vite remarqué par les scénaristes, même si on se doute aussi que la suite de l’histoire est déjà bel et bien écrite. Pour la saison 2 peut-être ? Il n’empêche qu’elle est déjà confirmée et que ce troisième épisode vient prouver à quel point Telltale nous a bien eus sur cette série : après un Jurassic Park complètement sans intérêt et une suite de point’n click très sympathique, mais pas incroyable, le développeur s’est enfin trouvé SON chef-d’oeuvre… Plus que deux épisodes pour confirmer cela. Vivement !

0 réflexion au sujet de “The Walking Dead : Episode 3”

  1. J’ai bien aimé mais ma préférence reste au deuxième épisode pour le moment, même si on voyait le coup venir à trois mille lieues, c’était bien stressant ce petit huit-clos dans le 2 !
    Cet épisode n’en reste pas moins prenant et traumatisant. C’est dingue comme on s’attache à cette petite Clementine et ce qu’on serait capable de faire pour la protéger. Ca a beau être virtuel, ça fait naître des sentiments vraiment forts et on ne s’est jamais senti aussi tiraillé lors d’une prise de décision dans un jeu.
    [spoil] Ce qui est bien, c’est que souvent, on est pris par surprise, un peu comme dans le comics, un événement arrive et pouf, ça déstabilise toutes nos certitudes. On est envahi par un sentiment d’urgence et on se dit “woawoaoo attends!! Qui a fait quoi et moi je fais quoi du coup?!”. Un stress omniprésent. Rêver de Clementine en zombie m’a vraiment fichu un coup, car c’est un truc que j’anticipais malheureusement. Bon bien évidemment, la mort de Carl reste le moment le plus horrible du jeu… Très dur ce choix-là. Mais décidément, je ne pouvais pas laisser un père faire ça à son fils, impossible! Mais le passage à l’acte… pffff !!!!!! [spoil]
    Rien que d’y repenser, ça me retourne les tripes… Faut pas être émotif en fait quand on joue à ce jeu, parce que ça chamboule complètement 😀

  2. Un épisode 3 vraiment intéressant ! Comme le dit Skywilly, il ne propose pas vraiment de nouveautés, mais se place plus comme un épisode de transition : que ce soit en termes de lieu, de personnages, et même de psychologie. Toujours aussi bien mené et aussi bien écrit, proposant des situations et des thématiques fortes (l’explosion paranoïaque !), on sent bien que Telltale cherchait à amener correctement les conditions nécessaires à son épisode 4 (la bande-annonce de fin l’annonce clairement, puisque pour le coup le joueur sera visiblement confronté à une grande nouveauté). Espérons qu’il sera à la hauteur, et qu’il suivra les traces de ses prédécesseurs en termes de qualité.

Laisser un commentaire