Omegalodon

Jouer les Godzilla et détruire une ville entière, cela vous intéresse ? Et en multijoueur ? Le petit studio indépendant North of Earth vous proposer tout cela et bien plus encore…

Soldat ou monstre ?
Dans une énorme ville aux airs de Legoland (l’aspect briques aux couleurs très claires fait immédiatement penser aux constructions de notre enfance), vous avez le choix de contrôler un soldat ou un monstre dans un véritable bac à sable multijoueur. Vous vous connectez à un serveur et rejoigner des joueurs dans cette folle aventure libre, sans aucun scénario. Seule mission principale : affronter le joueur qui choisira d’incarner le monstre destructeur du jeu, l’Omegalodon. Qui des humains ou du monstre triomphera ?
Pour vaincre la bête, qui doit quant à elle atteindre un certain but sans mourir, vous avez un joli arsenal à votre disposition : plusieurs véhicules tout d’abord, allant de l’hélicoptère au tank jusqu’à l’avion de chasse. Plusieurs véhicules sans attaque particulière sont aussi de la partie et permettent réellement de s’amuser en contournant les règles du jeu. Vous pouvez prendre possession de tous les véhicules du jeu sans aucune limite, si ce n’est celle de votre amusement.
Aussi, plusieurs humains que vous pouvez incarner sont dotés de pistolets. Rapidement, les joueurs s’affrontent brutalement sans aucun autre but de compter les points entre eux. Dommage pour l’immersion, tant mieux pour le fun. Les commandes sont très simples : en vue à la troisième personne, vous contrôlez votre personnage qui peut tourner, straffer, tirer et entrer dans des véhicules. Le décor est entièrement destructible et se recompose au fil du temps. Au clavier, ce n’est pas non plus l’idéal, mais on ne s’en plaindra pas. Néanmoins et l’on touche ici au plus gros défaut du jeu : il est loin d’être terminé…
Beta-Test sans fin…
Omegalodon est un projet réussi, amusant, qui porte ses fruits, mais qui n’est pas fini. En soi, le jeu est amusement dix petites minutes, mais tourne rapidement en rond. Surtout, les serveurs sont actuellement totalement déserts et seuls un ou deux sont proposés, avec au mieux une demi-dizaine de joueurs sur la centaine que chaque serveur peut accueillir. En clair, Omegalodon meurt à petit feu alors qu’il est plein de bonnes idées. La raison ? Le suivi, pas bien réel depuis quelque temps.
On ne sait pas pourquoi, mais North of Earth semble décidé à ne plus trop offrir à son jeu une cure de jouvence. Sans doute sont-ils déjà sur un autre projet ? Reste qu’en attendant, Omegalodon manque furieusement d’intérêt sur le long terme. L’idée est géniale et la réalisation est parfaite pour l’amusement rapide, mais il lui manque de solides constructions et un suivi de la communauté actuellement pas assez important pour faire vivre le jeu sans mises à jour régulières. Omegalodon est donc une excellente idée malheureusement trop vite abandonnée par ses créateurs… Et les joueurs.

Laisser un commentaire