Ravaged

Dur d’exister en tant que jeu multi, même sur Steam et ce malgré un monde original et attirant comme le Post-Apocalyptique. Ravaged est plein de bonne volonté, est-ce que cela suffit à en faire un succès ?

Désert & solitude…
L’idée a déjà été aperçue dans bien des titres : dans un monde postapocalyptique avec de larges cartes désertes, des groupes de bandits tentent de prendre le pouvoir à coup de points de contrôle et de vol de carburant chez l’adversaire. Vous jouez en un des deux camps après avoir choisie votre classe : soldat, sniper, fan des explosifs, tout cela avec un arsenal assez varié. Pour jouer une fille, par contre, il va falloir jouer les tireurs d’élite : dommage qu’on ne puisse pas changer de sexe à chaque classe. Néanmoins, les animations sont sympathiques et les personnages ont de bonnes gueules de survivants qui veulent en découdre méchamment.
Des véhicules sont aussi au rendez-vous, construit à l’aide de bouts de métal trouvés dans les décombres d’un univers ayant pris une méchante bombe nucléaire sur la face. Honnêtement, le monde est très crédible à travers ses environnements et ses quelques cartes vastes et désertiques. La statue de liberté explosée au centre du champ de bataille donne de beaux panoramas. Le seul problème, c’est qu’en plus de reprendre la formule ultrabasique du jeu multijoueur en équipe Rouge/Bleu, Ravaged est d’un quelconque incroyable dans son gameplay.
En plus de proposer un gameplay très orienté Arcade, il ne fait franchement pas dans l’originalité. Du point de contrôle, de la capture de drapeau (ici, des bidons de carburant) et des équipes qui se battent un peu n’importe comment sur un champ de bataille qu’on avouera un peu trop grand pour ce qu’il accueille de joueur. Nan, franchement, difficile d’y trouver son compte quand on joue déjà à un autre jeu du genre, au hasard… Team Fortress 2 ?
Des serveurs eux aussi postapocalyptiques
Résumons : Ravaged a un univers bien posé, mais manque cruellement d’originalité. Aucun problème après tout, il n’est pas le seul à se lancer dans l’aventure et le fait avec plein de conviction et de bons arguments. Son seul problème, c’est que ses serveurs sont absolument vides. Pire encore : seuls les serveurs « Démo » sont disponibles. Histoire d’enfoncer le couteau dans la plaie et de le tourner cent fois, l’équilibrage des équipes est désastreux et on se retrouve rapidement à quatre contre dix sans aucune raison. En clair, le jeu se suicide rapidement à cause d’un manque profond de promotion intelligente et de serveurs qui, bien que rapides, ne sont pas au point.
Ravaged peut être sauvé, mais cela va être très compliqué. Il suffirait de lui donner une communauté, mais cela ne se fait pas comme par magie. On va croiser bien fort les doigts pour lui et son avenir, mais honnêtement on ne serait pas étonné de le voir sombrer dans l’anonymat très vite. C’est triste, c’est malheureusement peu mérité, mais ce sera surement le cas. Je serais bien heureux que le futur puisse me donner tort !

Laisser un commentaire