Preview – Strike Suit Zero (PC)

Faire un jeu de vaisseaux dans l’espace, c’est très quelconque de nos jours. Il faut alors tenter de se montrer original et c’est à la GamesCom que ce projet qu’est Strike Suit Zero nous a fait de l’oeil. Qu’en est-il dans cette version d’essai à quelques mois de la sortie officielle ?

Mecha dans l’espace
On ne dira rien de l’histoire. Pas qu’on en sache rien, bien qu’on n’en sache pas grand-chose non plus, mais juste parce qu’on n’aura plus rien à dire pour introduire le test à sa sortie. Alors, vous allez juste découvrir le concept : de l’espace, des vaisseaux et une grande trame scénaristique montant en puissance de mission en mission. Vous commencez simple bleu, découvrez votre vaisseau pouvant se transformer quand vous le voulez en véritable Mecha tout droit tiré d’un anime Japonais. C’est d’ailleurs la première force du jeu : le mélange des univers occidentaux et asiatiques dans un gloubiboulga de grande classe visuelle.
En forme vaisseau, c’est très habituel : vous pouvez booster, ralentir, tirer dans tous les sens et participer à de véritables phases de dogfighting qu’on croirait tout droit tirés d’un Wing Commander ou d’un X-Wing Alliance de la belle époque. Vous décélérez pour pouvoir placer votre ennemi au centre de votre écran, visez la petite réticule vous signalant le décalage entre votre tir et l’impact et retrouvez une ambiance assez rare de nos jours et totalement décomplexée.
L’originalité, c’est le Mecha. Tous les vaisseaux n’auront pas cette possibilité de transformation, puisque plusieurs engins seront disponibles au lancement d’une mission (avec des spécificités de vitesse, de bouclier et de munitions différentes). D’une simple pression sur la touche Espace (ou sur le bon bouton de votre Pad) vous transformer votre vaisseau en véritable engin de guerre bipède et volant dans un espace qu’il maitrise avec volupté. Les tirs sont plus simples et variés, les commandes sont très différentes en terme de prise en main et c’est donc deux gameplays très distincts qui nous sont proposés. Le mecha pouvant cibler plusieurs ennemis en un seul tir se séparant en plusieurs salves.
Du classique à la mise en scène prometteuse !
On l’a dit : typiquement calqué sur de vieux modèles, Strike Suit Zero n’en est pas moins très actuel. Grâce à un moteur graphique très attirant tout d’abord, plein de belles couleurs et qui évite de nous servir un espace trop sombre et des commandes faussement complexes. Assez orienté Arcade, Strike Suit Zero a surtout la lourde tâche de proposer des missions qui se suivent et qui ne doivent pas se rassembler. Pour l’instant, dans cette preview, on posera un joli bémol sur cela : concrètement, vous allez surtout bourriner et viser tout un tas d’ennemis à faire exploser dans le vide intersidéral. À la chaîne, sans trop d’originalités.
Bien sûr, le scénario et les dialogues entre coéquipiers seront bien entendu là pour changer la donne en pleine partie. Viser une certaine partie de vaisseau, protéger un allié (qui a souvent une bonne barre de vie et qui évite donc de méchamment nous blaser devant un objectif complexe, comme le font trop de jeux du même genre.), les objectifs sont quelconques, mais assez fun. Point de vue originalité, c’est surtout du coté du gameplay qu’il faut s’attendre à de belles idées avec, par exemple, un bullet-time pour se sortir des moments les plus complexes avec classe.
Bref, Strike Suit Zero sent très bon. En cette période de jeux de vaisseaux tous plus décevants les uns que les autres, on trouve en ce titre certes très orienté Arcade une porte de salut vers un amusement très “spatial” qui devrait plaire au plus grand nombre. En tous les cas, on espère furieusement ne pas être déçus !

Laisser un commentaire