Repulze

Lorsqu’un habitué des jeux de racing revient à la charge avec un nouveau jeu de course, on ne s’attend pas à de grandes nouveautés. Pixelbite ( Getaway, Reckless Racing 2…) nous offre  pourtant une belle surprise avec Repulze.

Prendre la porte…

Prenez un univers proche de wipeout, enlevez les gadgets, et même les  concurrents. Dans la plus pure tradition du time attack, l’adversaire à battre, c’est vous même.

Le petit twist qui donne à Repulze sa dynamique unique, c’est le jeu des polarités : des portails rouge et vert, qu’il faut enchainer correctement pour obtenir les bonus de vitesses indispensables. Au début, on se trompe sans arrêt, mais au fil des replays les erreurs se font plus rares. Le jeu récompense le joueur qui cherche à s’améliorer, et pas celui qui maitrise la carte visa : pas d’achats intégrés ! C’est assez rare pour être souligné, surtout pour un jeu de course où, la plupart du temps, on retrouve la possibilité d’acheter les véhicules ou les circuits rapidement pour quelques euros de plus.

Repulze propose trois défis par course. Une fois niveau maximum, des défis “extrêmes” font leur apparition, et il faudra persévérer pour les obtenir tous.  Plus difficile, le top 5 mondial de  chaque circuit motivera les coureurs les plus hardcore. On peut imaginer la satisfaction une fois arrivés là. Mais sans même se préoccuper du timer, Repulze est une bonne tranche de fun à grande vitesse. Les pistes sont relativement courtes : en se débrouillant moyennement on est déjà en dessous des trois minutes. Comme déjà pas mal de jeux sur iDevice, il est donc idéal pour des parties à plusieurs. En solo, c’est avec plaisir qu’on enchaine les parties, en grignotant au fur et à mesure les secondes sur le compteur.

 

On a coupé le câble des freins ! 

Du coté des graphismes, on a quelque chose de très propre. Il n’y a que quelques “univers” visuels, tous axé futuriste et assez semblables, mais ils sont bien réalisés. L’interface est bien réalisée également, même si j’aurai apprécié des boutons “sous le pouce” pour naviguer dans la sélection des véhicules et des pistes. En course, l’interface se fait discrète. Peut-être un peu trop, un compteur par tour ne serait pas du luxe.

La grande mode dans les jeux de courses sur iOS, c’est de tirer parti de l’accéléromètre. Repulze n’y échappe pas. Mais vu la vitesse des bolides, j’ai personnellement laissé tomber pour préférer les contrôles tactiles ( gauche – droite ) plus précis. Pas de freins mais on ne s’en plaint pas ! Les contrôles ont reçu des ajustements lors d’une première mise à jour du jeu, mais je n’ai pas senti la différence sur le tactile.

À propos de mise à jour, les développeurs ont prévu de nous gâter en février, avec un patch additionnel gratuit. On aura droit à de nouveaux circuits, un nouveau mode de contrôle, une vue à la première personne et une option “fantôme”. Intéressant aussi, les premières images disponibles nous montrent des décors très différents de ceux des pistes actuelles. Et pour les afficionados d’Android, Repulze arrive pour vous, également en février. Que dire de plus, si ce n’est qu’au prix du jeu, c’est franchement la fête tout ça.

De manière générale, si vous aimez les jeux de courses : jetez-vous dessus ! Tout de suite ! Repulze est un bon jeu de racing, futuriste et fun. Peut-être pas le jeu le plus créatif du moment, mais certainement un des plus efficaces.

 

Laisser un commentaire