Rush Bros.

Certaines fois, j’aimerais étouffer le cast complet de “Indie Game : The Movie” avec un oreiller. Surtout Phil Fish. Car depuis ce film, j’ai la douce impression que les développeurs indépendants se permettent de faire un peu n’importe quoi. J’avais eu l’occassion de parler de Smooth Operators il y a quelques temps qui était, pour moi, un bien mauvais jeu, même si il était un petit jeu indépendant. L’indépendant, voilà tout le problème de la chose. Aujourd’hui, certaines personnes pensent qu’un jeu indépendant mérites moins de se faire critiquer qu’un jeu commercial, car réalisé “avec le coeur”, “pour pas cher”. Non, clairement ici, il y a des défauts, et je vais vous en parler dans l’instant.

[singlepic id=24090 w=320 h=240 float=left]Un Plateformer musical. Comment dire ? Non.

On ne peut pas le dénier, la plateforme est la base du jeu indépendant et dire qu’elle en est le symbole le plus fort n’est pas si éloignée que ça de la réalité. Voilà pourquoi je n’ai pas été réellement étonné quand j’ai pris en main le titre. Les contrôles étaient relativement les mêmes que sur n’importe quel autre titres, rien d’original.

Vous prenez en main un.. DJ ? Je vais vous la faire courte, le scenario n’existe pas. Ne vous attendez pas a du Zola, le pitch est clair : vous êtes un DJ, point. Super Meat Boy avait un scenario plus développé, c’est dire. Je n’ai aucun objectif en réalité, a part de finir le niveau, c’est-à-dire atterrir sur un damier qui fait un bruit de corne de supporter. Oui, car les fins de niveaux se transforment en match de football, je ne vous l’avait pas dit ?

Je fais souvent confiance aux développeurs. Donc, quand j’ai lu sur la page Greenlight du jeu “Platformer-Puzzle-Music”, j’ai tout de suite pensé a un jeu compliqué mélant enigmes et musique dynamique. Fou que j’étais-je. Non, ici la musique est nullement dynamique, ce ne sont que des MP3 avec un style porté électro de mauvais gout. Ou alors c’est que j’ai relativement du mal avec l’electro, mais je vous laisse vous faire votre avis sur la musique, elle est trouvable facilement sur Youtube.

La page Greenlight nous dit aussi que le jeu permet d’importer ses propres MP3 pour permettre d’affecter directement votre gameplay. Cette phrase comporte deux key-features : l’importation de musiques et l’impact sur le Gameplay. L’une de ses Key-Feature n’existe pas, l’autre est réellement un atout formidable. C’est évidemment l’importation de musique qui remporte tout. Effectivement, avec de vraies musiques, ici le premier album de RATM, le jeu passe mieux. Mais pas beaucoup mieux. L’impact de la musique est inexistante, en tout cas dans le mode solo. Oui, car, primo, je n’ai pas d’amis pour jouer avec moi sur ce jeu, et si j’en avait, je préférerais les garder que de leur imposer cela, et deuxio, je n’ai trouvé aucune partie en ligne. Le jeu est désert en multi.

[singlepic id=24092 w=320 h=240 float=right]Parlons-en, du Gameplay

Rush Bros. est un plateformer classique comme on peut en voir des centaines dans le catalogue Indé de la Xbox 360 (juste derrière les simulateurs de massage) ou sur Steam. Comme dit plus haut, je n’ai pas été étonné. Première prise en main, pas de doubles sauts. Je tique. Étrange, c’est un des plus grand clichés du jeu de plateforme pourtant, il devrait être là. Et il est là, mais ce n’est qu’un power up parmi d’autres.

Oui, car le jeu contient des power up classiques comme la super vitesse, l’inversement des contrôles (en multi) et, choix étrange, le double saut. En faire un Power Up n’est pas réellement la meilleure idée, il manque quand nous ne l’avons pas et quelques fois, il apparait dans une portion de niveau où l’on n’en a pas besoin. Une bien mauvaise idée qui ne rattrape pas des maps ennuyeuses et répétitives qui semblent augmenter la difficulté de manière exponentielle sans grand intérêt. C’est donc avec une grande lassitude que l’on parcourt des niveaux sans vie avec de la musique de tuning en fond.

Après avoir copieusement joué au jeu, je me disait qu’il n’était sûrement qu’une version Alpha Dev 0.1 et.. non. La version fournie est une version vendue dans le commerce, sur Desura, au prix effarant de 11 euros. Donc, il est clair que je déconseille vivement ce titre, trop classique a mon gout et, pour le coup, vous ferra réellement perdre votre argent et votre temps.

Laisser un commentaire