The Showdown Effect

Les petits gars responsables du très sympathique, mais un peu bancal Magicka nous reviennent dans un jeu uniquement multijoueur qui aura clairement fait parler de lui via ses nombreux trailers survitaminés. Au final, qu’en est-il de la folie proposée et du feeling une fois en pleine partie ?

[singlepic id=25241 w=320 h=240 float=right]Pas si rétro que ça…
Avec une imagerie complètement calquée sur ces vieilles vidéos en VHS, exhibant de vieux sons sourds au traitement unique, ses logos flashys et massifs, des couleurs délavées, The Showdown Effect veut se donner un genre “nanar” qui colle très bien aux films des années 80.On entre donc de plain-pied dans un univers sympathique, ponctué par des musiques réellement géniales et pleines de références vidéoludiques. Avec un tel lancement de jeu, impossible de décevoir, si ?
The Showdown Effect vous propose de lancer une partie en multijoueur dans la peau d’un personnage surarmé. Il est possible de changer d’arme (parmi deux types sélectionnés auparavant) mais aussi d’attraper les armes de fortune que vous trouverez dans les différents niveaux. Vous pourrez alors ensuite les jeter à la figure de vos ennemis… En une vue 2.5D, vous découvrez un traitement du champ de vision plutôt original avec des zone éclairées ou assombries, qui vous montrent ou non vos ennemis, totalement logiques et réalistes. Il est ainsi possible de se cacher derrière une plateforme assez grande pour surgir ensuite dans le dos de son adversaire : il ne vous aura pas vu, puisque le jeu s’empêchera de vous indiquer sa présence par une grosse flèche moche. Il y a donc un peu de subtilité, dans ce monde de brutes.
Vous possèdez deux armes et un équipement totalement esthétique allant du simple t-shirt sale à la capuche d’un magicien de Magicka. Vous pouvez alors customiser votre avatar comme bon vous semble et débloquer de nouveaux objets à enfiler. Il est aussi possible de les acheter avec du vrai argent, comme les armes par ailleurs… Et c’est ce qui commence à violemment nous embêter dans ce Showdown Effect pourtant plein de belles promesses. Des objets payants ? Dans un jeu multijoueur à 10 € ? Et si seulement ce n’était qu’esthétique… Mais honnêtement, on en doute pour le futur de ce magasin en ligne. Reste que d’autres items et armes sont à débloquer avec les points glanés en fin de parties, de façon plus traditionnelle et honnête.
[singlepic id=25248 w=320 h=240 float=left]Facile de tomber avec un tel déséquilibre !
The Showdown Effect propose donc des modes de jeu en arène avec des règles très simples et déjà vue autre part : un “Last Man Standing”, du deatmatch classique, en équipe, de la chasse à l’homme… Comme dans un Worms ou tous ces jeux orientés vers du fun à grande échelle, vous pourrez débloquer des “règles” vous permettant de définir si oui ou non, il est possible de se soigner en plein combat (en utilisant les pansements via la pression continue d’une même touche), d’utiliser sa compétence spéciale (différente en fonction du personnage choisi) et autres fioritures sympathiques. Sur le papier, c’est donc assez convaincant… Le problème c’est qu’il n’y a que quatre cartes différentes.
Alors certes les niveaux sont très inspirés, eux-aussi plein de références (avec ce magnifique combat UltraMan Vs. Godzilla en fond, par exemple), mais pour 10 € on est quand même en droit de demander davantage que le contenu d’une beta ! Surtout que nous allons enfin parler de la chose qui fache et fait bien du mal à ce titre plein de promesses : le déséquilibre total des armes.
Le corps à corps, les combats à armes blanches par exemple, est très exagéré. N’importe quel nouveau venu dans le jeu en fera vite les frais, sous prétexte que s’approcher de son adversaire et compliqué. Sauf qu’il suffit de bien sauter et bloquer (avec le clic droit) lorsqu’un ennemi surgit devant vous pour pouvoir l’exterminer avant même qu’il n’ait eu le temps de changer d’arme pour lui aussi vous affronter au sabre. Même chose pour le bazooka : on peut tirer au hasard dans la mêlée, faire deux/trois morts simultanés, sans qu’il n’y ait aucune gloire là dedans. Pas grave ? Si, surtout quand il suffit de se poster en tour de guet humaine pour lancer roquette sur roquette et enchaîner les points. Les autres exemples sont malheureusement très nombreux, inutile d’en citer davantage.
[singlepic id=25240 w=320 h=240 float=right]Heureusement, il y a le reste
Sorte de Beta d’un jeu qui, terminé, devrait être bien meilleur, The Showdown Effect n’est absolument pas un mauvais titre. Il manque juste de logique, de profondeur, de durée de vie, d’intérêt autre que son esthétique soignée et amusante. Il a néanmoins d’excellentes idées, comme la présence d’un menu pour réaliser un streaming de votre partie : par contre, attention au lag ! Avec une plutôt bonne connexion, je n’ai jamais réussi à participer à une partie en direct sur YouTube sans que le jeu ne patine dans la semoule. Frustrant.
On espère franchement que tout le potentiel un peu gaché de The Showdown Effect sera mis en avant dans de futures mises à jour, surtout que la communauté est très sympathique. Elle se limite souvent en armes, bien consciente du problème de déséquilibre et l’esprit de compétition ne prend pas trop le pas sur l’amusement. Alors certes, sur la vingtaine de parties effectuées je suis peut-être tombé uniquement sur des gens de qualité et comme tout jeu multijoueur, il y aura un nombre de boulets conséquents au bout d’un moment. Mais à sa sortie, The Showdown Effect semble avoir attiré un public de qualité. Dommage qu’il ne le lui rende pas avec un jeu terminé…

Laisser un commentaire