Dominique Pamplemousse

Financé sur IndieGogo, ce jeu réalisé par une seule femme est une petite oeuvre d’art qui va forcément partager. Néanmoins, il y a bien des talents dans cette réalisation originale à défaut d’être parfaite !

Pâte à modeler musicale
Réalisé par Deirdra Kiai (une ancienne de Telltale Game), ce jeu d’aventure n’est vraiment pas comme les autres. Il met en scène de la pâte à modeler animée, façon Wallace & Grommit, tout cela chanté dans un point & click plutôt conventionnels. Vous y suivez l’épopée de Dominique Pamplemousse, une détective privée qui tente de payer son loyer en prenant la première affaire qui lui tombe dans les bras, sans trop de motivation. Pourtant, cette affaire va l’amener à des rencontres originales et toujours plus de couplets passionnants.
Entièrement en noir & blanc, le jeu est donc fait de prises de vue réelles animées en stop-motion. L’effet est immédiat avec son traitement vieillot, ses crépitements de bande et son univers artistique très prononcé. Difficile de ne pas saluer l’effort, avant de plonger dans une histoire mine de rien mieux écrite qu’envisagé. Car si c’est à un jeu d’aventure classique auquel on à affaire, il n’empêche que la musicalité du tout rend la chose bien plus originale que prévu.
Saluons l’artiste !
Alors certes, les chants ne sont pas toujours très justes (ce n’est rien de le dire pour certains personnages stridents et insupportables), mais la musique est parfaite. Certaines voix sortent du lot, pour proposer de vrais bons thèmes qu’on s’amusera à fredonner par la suite. La durée de vie n’est pas immense, tant s’en faut, mais on n’en demande pas plus. L’histoire est courte mais juste ce qu’il faut, avec une immersion certaine et un scénario de qualité.
On est devant un vrai jeu de détective avec du clic sur les personnages, un choix de dialogues à lancer (certains parlent, d’autres chantent), des objets à cliquer. Aucun inventaire, pas de choses à combiner, juste de la recherche et de l’association d’idées pour savoir ou aller et quand. Au final, l’expérience vaut surtout pour son aspect artistique, mais partagera évidemment. Reste qu’on ne peut qu’encourager Deirdra Kiai à continuer sur cette voie avec, soyons fous, une équipe de développement et d’artistes variés à sa botte ? Ce serait épatant.

0 réflexion au sujet de « Dominique Pamplemousse »

Laisser un commentaire