Kentucky Route Zero : Acte 2

Vous vous rappelez de cet ovni vidéoludique totalement envoutant ? L’acte II est sorti récemment pour tous les possesseurs du premier épisode et il est temps d’en parler en détail pour vous forcer à vous le procurer, tout de suite, maintenant…

Acte II désespoir ?

Reprenons le concept pour le réexpliquer. Dans un jeu d’aventure assez quelconque, ou vous cliquez sur un endroit pour voir votre personnage s’y rendre et cliquez aussi sur les protagonistes pour voir ce qu’ils ont à dire, les développeurs nous proposent un voyage très mystérieux ou se confondent réalité et imaginaire. Vous êtes un livreur devant trouver une destination apparemment totalement absente de n’importe quelle carte et du coup, vous devez demander votre chemin à pléthore de personnages hauts en couleurs, étranges, curieux, sympathiques ou complètement à l’ouest. Tout cela dans une atmosphère sombre et poétique où les scènes se suivent et ne se ressemblent pas.

Dans ce nouvel acte, on suit l’évolution chaotique de notre livreur, son chien et son nouveau compagnon, après les événements du premier épisode. Blessé à la jambe, le héros marche désormais difficilement et beaucoup plus lentement, rendant l’avancée elle aussi plus calme et ennuyeuse. On commence par découvrir un bureau, fondé dans une ancienne cathédrale, ou chaque étage représente une catégorie de personne. Même des ours, par exemple ! Tout cela pour retrouver une demoiselle qui devrait en savoir plus sur votre destination. Cette scène n’est pas franchement excellente et le reste sera meilleur… Les bureaux sont austères et jurent avec l’atmosphère habituelle du jeu, rendant cette partie peu palpitante.

Envoûtant, mais beaucoup trop court !

S’en suit alors un passage sur la carte ou vous “contrôlez ” votre camion (représenté par une roue) sur un tracé qui tourne clairement en rond… mais dont les “objets” apparaissent au fur et à mesure pour vous prouver que vous êtes bien sûr une route pleine de destinations diverses. C’est très joli, toujours bien pensé et à l’aide des conseils de la demoiselle du bureau (heureusement, une note est disponible dans votre journal) vous pouvez rapidement trouver votre destination…

Une nouvelle destination et un magnifique vol d’oiseau plus tard, vous découvrez la scène finale sur un fond sonore curieusement triste. L’évolution est complexe à comprendre, les scènes se suivent toujours assez brusquement, mais pas de doute, on est devant une belle histoire dont il va falloir les autres morceaux et pas mal de rejouabilité pour la comprendre entièrement. Loin d’être prétentieux, Kentucky Route Zero : Act 2 est juste beau, de bout en bout. Le seul problème c’est qu’il ne dure qu’une petite heure tout au plus, même si pas mal de lieux cachés sont à trouver sur la carte. On en veut davantage et surtout, on veut arrêter d’attendre chaque épisode bien plus longtemps qu’ils ne durent…

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.