Humans Must Answer

Avec un Kickstarter réussi de justesse il y a quelques mois, Sumom Games revient déjà pour nous offrir leur version finale de Humans Must Answer. Notre Preview laissait présager un jeu plutôt sympathique. Le problème étant que dans le monde de l’indépendant, les Shoot’em up fleurissent un peu partout et il n’y a pas besoin d’être très talentueux pour en créer un. Mais pour faire un véritable bon Schmups, qu’est-ce qu’on doit faire ?

Y’a comme un os… de poulet ?

J’ai toujours dit que le scénario dans un shoot’em up, c’était souvent complètement inutile. Mais tout de même, quand on a un fond plutôt sympa et marrant, c’est toujours plaisant. Et c’est bien ce que nous propose Humans Must Answer. Des poulets arrivent dans un système solaire et détectent une petite anomalie. Comme le gentil pilote obéissant que vous êtes, vous allez vous coller à la reconnaissance des lieux. Heureusement, vous serez aidé de deux compères : Ram, le militaire et Bez, le scientifique. Ces deux gros clichés vous expliquent chacun de leur point de vue, les missions à effectuer. Et ce qui n’est pas négligeable pour les gros bourrins qui se fichent complètement de l’histoire, c’est qu’il n’y a pas de dialogue pompeux pendant que vous contrôlez votre vaisseau. Le Briefing ne se présente qu’en simple texte avant chaque niveau.

Dans Humans Must Answer, les poulets, bien plus évolués que les nôtres, se considèrent comme la race supérieure mais ont tout de même des mythes où d’horribles créatures les mangent. Ces créatures, ce sont les humains, dont l’existence n’a jamais été prouvée. Et comme vous l’aurez deviné, la joyeuse bande va faire face au terrible constat que la légende était une réalité, et que les mangeurs de poulets sont bien réels. Ceux-ci possèdent des technologies bien avancées et ne se laisseront pas faire contre l’ennemi volatile. Et Vous êtes l’envahisseur. Comment leur en vouloir de vous attaquer alors que vous commencez à faire le bordel un peu partout dans le système solaire ?

Poulet rôti

Bref, humain ou pas, vous allez devoir casser tout et n’importe quoi vous barrant la route. Pour cela, vous avez bien entendu votre joli vaisseau qui peut tirer de deux manières : une arme pas si puissante mais dont les munitions se rechargent toutes seules lorsque vous arrêtez de tirer, et une autre arme un peu plus puissante qui vous permettra de détruire les boucliers, mais dont les munitions sont précieuses. Il est aussi possible de poser une tourelle n’importe où, qui va tirer avec l’une ou l’autre arme selon votre choix pendant un temps limité. Cette tourelle est extrêmement importante et il faudra parfois en abuser pour pouvoir vous sortir de certaines galères. Et puisqu’il n’y a malheureusement pas de Coopération locale ou en ligne, la tourelle fera office de très bon allier.

Plus tard dans le jeu, vous débloquerez un autre élément d’artillerie très puissant pour le moins que vous sachiez l’utiliser. Vous pourrez donc lâcher une boule, qui lorsque vous tirez dessus, produit des effets différents en fonction de vos tirs. Elle permettra d’atteindre des zones parfois inaccessibles avec vos tirs classiques et se montrera très puissante dans des niveaux ont les ennemis vous entourent sans cesse. Au niveau des armes de votre vaisseau, il y en a une petite tripotée à débloquer et à faire évoluer grâce à l’argent et les œufs collectés au cours du jeu. Ces œufs parfois très bien cachés vont serviront aussi à déverrouiller les niveaux suivants.

Œuf dans la coque

Si vous finissez le niveau parfaitement, des œufs bonus seront aussi gagnés. Il est très important d’en amasser autant que possible, non seulement pour continuer le jeu, mais surtout pour acheter des améliorations d’armes, armures et munitions. Car Humans Must Answer, même avec son gentil mode facile, vous fera parfois baver sur votre manette/clavier tant des endroits n’offrent pas le droit à l’erreur. En plus des ennemis, mines, boss et autres méchancetés à foison, d’autres niveaux vous demanderont une extrême précision dans le contrôle de votre vaisseau. Chaque mur que vous touchez vous fait horriblement mal, et lorsqu’il faut traverser un chemin de scie où l’espace dont vous disposez pour naviguer ne fait que quelques millimètres, la patience peut vite se perdre.

Vous l’aurez compris, Humans Must Answer est un Shoot’em Up à la difficulté généreuse. Le mode facile n’est pas trop pénible mais les phases qui vous emmènent dans des endroits très exigus sont tout aussi compliquées que dans les modes de difficulté supérieurs. Rien de bien impossible, mais le jeu demande une bonne maitrise du genre pour pouvoir s’en sortir dans les modes les plus hardcore. Tout ce beau monde est rythmé par une bonne petite OST dont les musiques variées restent toujours dans la même ambiance. Humans Must Answer répond donc plutôt bien à la question « comment faire un bon Schmup » avec son humour, ses jolis environnements, sa difficulté et sa durée de vie non négligeable. Pour moins de 10€, les fans de ce genre de jeu peuvent aller se précipiter dessus.

LeenUyth

Gentille, douce et délicate dans une autre vie. Née avec une manette de Master System II dans les mains, j'ai aujourd'hui moins le temps de jouer et me consacre surtout aux jeux d'arcades pour péter un max de rotules rapidement. Et comme j'écris pas beaucoup et que personne d'autre ne veut le faire, je montre souvent ma sale tronche pour les interviews vidéos.

LeenUyth

LeenUyth

Gentille, douce et délicate dans une autre vie. Née avec une manette de Master System II dans les mains, j'ai aujourd'hui moins le temps de jouer et me consacre surtout aux jeux d'arcades pour péter un max de rotules rapidement. Et comme j'écris pas beaucoup et que personne d'autre ne veut le faire, je montre souvent ma sale tronche pour les interviews vidéos.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.