GC13 – Skylanders : Swap Force

Vous le savez si vous suivez le site, je suis un grand enfant et j’adore la saga “machine à sous” qu’est Skylanders. Néanmoins, clairement, Skylanders Giants était trop identique au précédent. Cette fois, c’est Vicarious Vision (surtout connus pour leurs excellents jeux sur PsOne) qui se colle au troisième opus avec des graphismes bien plus évolués et un concept de base original : maintenant, vous pouvez scinder en deux certains de vos Skylanders et inter-changer le haut et le bas pour des combinaisons de pouvoirs originales…

figurines-skylanders-swap-force

Bonne nouvelle ! Le test du jeu est désormais en ligne.

Une nouvelle zone est pour l’occasion au rendez-vous : un énorme volcan. Le jeu se déroule entre les événements du début et de la fin de Giants, sans jamais nous proposer les mêmes personnages. Flynn et son “Boum !” ne seront pas (en tous les cas, pas au début) de la partie. Vous êtes tristes ? ERRATUM : En fait, cela était surtout de la cachotterie de la part de l’éditeur. Les Giants sont bel et bien jouables ET Flynn est même carrément au coeur du scénario !

Le jeu sortira donc sur tout ce qui est… jouable, Activision voulant évidemment faire fonctionner à plein régime sa poule aux oeufs d’or, mais on nous a montré la version qui tournera sur PlayStation 4 et Xbox One et sincèrement : c’est très beau. Magnifiquement coloré, très bien animé, le jour et la nuit face aux précédents opus déjà un peu vieillots dans leur réalisation à leur sortie.

Désormais, ON PEUT SAUTER ! Vous rigolez, mais cela change méchamment tout le gameplay et transforme Skylanders en plateformer bien plus amusant et fluide. Le reste est identique aux précédents : des niveaux comportant de grandes zones à traverser et quelques zones secrètes liées à un élément ou, ici, obligatoirement dédiées à une figurine Swap Force (de celles qui peuvent se détacher et être combinées, donc).

Niveau Swap Force, on a découvert de nouveaux personnages dont le très drôle Gorilla Drilla qui est… Un gorille sur une foreuse, comme son nom l’indique en anglais. Évidemment, vous pourrez prendre par exemple Rattle Shake, un serpent “cowboy” sautant sur sa queue en tire-bouchon, et combiner les deux pour faire Gorilla Shake, un gorille qui rebondit sur une queue de serpent. Honnêtement… C’est génial, non ? Et pour ceux qui se posent la question : les pieds et le haut du personnage sont aimantés et n’ont pas besoin d’être clipsés. C’est beau la technologie.

Plusieurs nouveaux personnages “classiques” sont aussi de la partie comme mon préféré, Zoo Lou, une sorte d’ours des bois qui peut invoquer un loup pour l’aider et avancer sur un phacochère spirituel. Du grand n’importe quoi mais, pour ce qu’on en a vu, le look des nouveaux personnages est très intéressant et bien plus travaillé que celui, un peu bateau, de ceux ayant débarqué avec Giants.

Reste qu’en jeu, tout est fait pour diversifier la partie : des courses “arc en ciel” très rapides, des trajets dans les airs avec des checkpoints, des attaques de boss sur rails façon Sonic Adventure… Les développeurs se sont fait plaisir et il semblerait que les plus jeunes n’en seront que plus comblés. L’humour est aussi de la partie à tout moment avec les petites vidéos de présentations des ennemis, comme d’habitude, mais aussi quelques artefacts à l’écriture folle. On notera par exemple la présence d’une pelle magique dans un monde de neige, que les développeurs ont intelligemment nommée… “Snowscalibur”.

Attention cependant, deux grosses différences sont à noter : désormais, oubliez les Skystones, ce jeu de “cartes” un peu trop simple découvert dans Spyro’s Adventure et utilisé à outrance dans Giants. Aussi, les Giants ne peuvent pas être joués dans Swap Force (à cause de leur forme, plus grande) mais ils auront tous leurs coffres bonus à débloquer en les posant sur le socle “portail”.

D’ailleurs, parlons-en du portail : plus joli, beaucoup moins “plastique” dans son visuel, le portail est aussi compatible avec les autres jeux ! Vous pourrez donc jeter vos anciens portails puisque ce sont les développeurs qui m’ont confirmé cela de vive voix. C’est une très bonne chose.

Comment vous dire a quel point j’ai été conquis ? Oui, Skylanders va encore prendre pas mal d’argent dans le porte-monnaie des parents (ou des grands enfants comme moi) mais si au final l’amusement est au rendez-vous, comment lui reprocher ? Comme pour Spyro’s Adventure et Giants, promis, on tentera de vous faire un Guide d’Achat du jeu à la sortie ! Histoire que vous achetiez utile. Mais cette fois, cela risque d’être méchamment plus compliqué tant les personnages ont l’air sympathiques à jouer.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

3 pensées sur “GC13 – Skylanders : Swap Force

  • 18/10/2013 à 02:38
    Permalink

    j’attends le guide d’achat avec impatience histoire de ne pas trop me faire arnaquer et acheter utile!
    merci

    Répondre
    • Skywilly
      18/10/2013 à 07:53
      Permalink

      Le test du jeu arrive ce soir et le guide d’achat, dans la semaine… )

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.