Soundodger +

Auparavant uniquement sous navigateur, Soundodger débarque désormais en version “plus” avec plus d’un tour dans son sac pour se vendre par paquet de douze. Vous sentez l’arnaque ? Et pourtant, voilà un des meilleurs jeux musicaux de ces dix derniers mois…

Cercles vicieux !

Choisissez votre compositeur : Danny Baranowsky, Austin Wintory, Disasterpeace, Mike Forst, Chelsea Howe, Bill Kiley et une dizaine d’autres musiciens sont au rendez-vous pour ce jeu musical d’exception. Le concept est on ne peut plus simple : au centre d’un énorme cercle qui bouge en rythme avec la musique et accélérer sa rotation en fonction, vous contrôlez votre curseur devant impérativement éviter tous les projectiles que vous envoient le jeu. Tout cela est encore une fois synchronisé avec la musique choisie et vous aurez le droit à plusieurs types de projectiles : des flèches à éviter, des boules qui fusent à toute allure sur l’écran, des mosaïques qui vous suivent à la trace, tout cela plus ou moins rapidement.

Si vous vous faites toucher, la musique s’arrête, vous avez quelques secondes de perdues et votre score, basé sur 100%, diminuera. D’un simple clic gauche de la souris, vous pouvez cependant ralentir le temps : la musique est ralentie avec lui et vous pouvez ainsi esquiver plus facilement les nombreux dangers. Évidemment, en plus d’être un jeu de réflexe, Soundodger + est aussi une oeuvre d’art à bien des niveaux.

Musiques sublimées

Car lorsque la musique s’emballe, le jeu le fait aussi. De la Dubstep ? Alors votre cercle sera pris de violent coup de rembobinages et accélération en fonction des Wub Wub Wub de votre musique. Des rosaces de flèches auparavant ennemies, devenues les éléments d’un tableau magnifique sur fond d’Austin Wintory à vous faire pleurer sans raison, viendront sublimer des oeuvres de qualité, bien choisies et qui forment une OST de grande qualité. D’un seul coup, l’aspect amusant du jeu devient une pure poésie qui se mérite. Mieux vous jouez et plus vous en profitez.

Alors on pourrait lui reprocher une durée de vie assez basse, malgré pas mal de pistes dans le jeu de base. Mais ce serait oublier l’éditeur de niveau extrêmement simple à utiliser qui vous permet de créer vos propres parties sur les musiques et chansons de votre répertoire. Le jeu n’est pas compatible Steam Workshop, sans aucun doute pour de pures raisons légales (les gens vont évidemment proposer des partitions pour des musiques d’ayant-droits), mais les forums du jeu regorgeront bientôt de bons liens ou tout récupérer.

Soundodger + est difficile à expliquer, mais il vous suffira de quelques secondes pour en tomber amoureux. Et si vous ne le prenez pas pour son gameplay, prenez-le au moins pour ses musiques. Sensationnelles.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.