100% Orange Juice

Non, je ne suis pas en train de vous demander si vous avez une petite soif, mais de vous parler du dernier jeu du studio Orange Juice, se déroulant dans l’univers de ses précédents jeux. Mais derrière son aspect kawaii, qu’est-ce qui se cache derrière ce titre étrange ?

100 % Essentiel

Aussi étonnant que cela puisse paraître, 100% Orange Juice est un jeu de plateau type Mario Party, les minijeux en moins, dans lesquels quatre joueurs doivent réaliser des objectifs et revenir aux bases pour transformer ces objectifs en étoiles. Le premier ayant 5 étoiles est celui qui gagne la partie.

Alors certes, dit comme ça le tout n’a pas l’air très original, mais à ça il faut rajouter un principe de cartes à la Yu-Gi-Oh. En effet en début de partie le joueur devra se constituer un deck parmi les cartes qu’il a à sa disposition. Ses cartes sont alors mélangées dans une pioche qui est commune à tous les joueurs. À chaque fois qu’un joueur tombe sur une case verte, il peut piocher une carte qui peut lui servir à appliquer un effet, poser un piège face caché sur une case ou booster ses caractéristiques en combat.

Car oui il y a aussi des caractéristiques et des combats, sous forme de RPG, que ce soit lorsque des joueurs se rencontrent ou lorsqu’un joueur rencontre un PNJ sur une case rouge. Les combats se déroulent sous la forme d’un lancer de dé associé aux caractéristiques du personnage du joueur. Et le score d’attaque va être opposé au score de défense ou d’évasion de la cible, puis on inverse les rôles si la cible est toujours en vie. Quelle est la différence entre défense et évasion ? C’est simple (mais pas du tout au début), quand vous défendez, votre score total est comparé à celui d’attaque et vous perdez un nombre de PV égal à la différence des deux… et même si vous dépassez le score d’attaque vous prenez un dégât pour avoir quand même encaissé l’attaque.

Des règles, encore et toujours…

En cas d’évasion les scores sont aussi comparés, là si vous dépassez l’attaque vous ne subissez aucun dégât. Par contre, si vous égalez ou êtes en dessous, vous perdez tous vos PV, une sorte de quitte ou double. Il est donc prudent de réfléchir en fonction de vos caractéristiques, du nombre de PV qu’il vous reste et de vos objectifs. Si les PV du joueur arrivent à 0, cela ne signifie pas qu’il a perdu, simplement qu’il doit réaliser un certain score aux dés afin de revenir en jeu, pendant que les autres joueurs eux prennent de l’avance.

Et dans ce jeu, les combats sont très importants puisqu’il y a 2 façons de réaliser des objectifs : atteindre un certain nombre de combats gagnés, ou atteindre un certain nombre de points qu’on peut obtenir, en allant sur les cases jaunes, automatiquement à chaque fin de tour ou en les volant à ses adversaires en les battant en combat.

À chaque nouvelle étoile, vous devrez choisir l’objectif de votre prochaine étoile entre ces 2 méthodes, et vous ne pourrez pas en dévier par la suite. À ça se rajoutent encore les cases mauves qui téléportent le joueur, les cases bleues qui font perdre des points, les cases grises qui sont neutres et les cases Boss qui remplacent parfois les cases rouges afin de proposer un ennemi plus ardu, mais permettant un gain de point très important. Enfin, chaque plateau de jeu à ses propres spécificités, que ça soit de faire perdre un point de vie à chaque fin de tour ou d’avoir des cases dont les effets sont multipliés par 2, il y a de quoi apporté un peu de changement.

Et pourquoi prendre autant de temps pour expliquer tout cela ? Parce que le jeu ne le fait pas. En effet dans 100% Orange Juice pas le moindre tutoriel ou texte explicatif pour vous expliquer le fonctionnement du jeu, ce qui n’aurait pas été un luxe. Espérons qu’une mise à jour viendra combler ce manque.

Ce jus de fruit ne contient aucune trace de jus d’orange

Le problème principal du jeu est plus lié à son principe même. En effet, 100% Orange Juice garde les aspects les plus lourds d’un Mario Party-like, nous faire croire qu’on joue à un jeu de plateau via informatique en oubliant que le plaisir même d’un jeu de plateau est le contact du dé, d’avoir les personnes autour de soi, etc. Du coup, que vous jouiez avec des amis ou avec l’IA, vous serez obligé de voir le tour de jeu de chaque joueur, ce qui rend le tout assez long. On notre aussi que l’IA a une étrange habitude à s’acharner sur vous et a toujours les bons jets de dés quand il le faut. À l’inverse dans les premiers niveaux, celle-ci vous attend ouvertement en fin de partie.

Ensuite le principe d’avoir des cartes est sympa sur le papier, mais le fait d’avoir son deck mélangé avec celui des autres joueurs gâche un peu tout aspect stratégique qu’il peut y avoir. Au final on se retrouve plus à attendre d’avoir les bonnes cartes, à espérer avoir un bon jet de dés qu’autre chose, toute stratégie se limitant à aller à droite à gauche ou à savoir si on utilise sa carte tout de suite ou au tour suivant.

En ce qui concerne l’univers, on retrouve des têtes connues d’Orange Juice, avec des personnages de Acceleration of Suguri, Flying Red Barrel: A Diary of Little Aviator ou encore ChristmaShu~. Hélas, le jeu est un peu hermétique aux novices qui auront un peu du mal à comprendre les relations entre les personnages de cet univers où une jeune fille aux oreilles de chien adore manger du pudding. Cependant, le scénario n’est ici qu’un prétexte aux phases de plateaux.

L’univers et le reste

De même, la direction artistique très manga et chibi plaira certainement aux fans de l’univers ainsi qu’à un jeune public. Mais malgré le style livre pop up un peu plus d’animations variées auraient contribué à donner un sentiment de vie à l’ensemble. La partie sonore pour sa part s’en tire avec les honneurs avec des musiques dignes d’un animé et des voix en japonais, cependant la longue durée des parties et la répétitivité de l’ensemble fait qu’on se lasse très vite de tout cela jusqu’à couper le son du jeu.

Côté durée de vie, le jeu propose un mode campagne comprenant 5 personnages jouables ayant chacun ayant 6 missions à faire, de nombreux personnages et cartes à acheter et un mode de jeu permettant de jouer en ligne. Il y a de quoi tenir en haleine le plus passionné des joueurs de 100% Orange Juice.

Vous l’aurez compris, 100% Orange Juice est assez décevant. En voulant reprendre différents éléments de RPG, jeu de cartes et au jeu de plateau, on se retrouve avec un mélange assez insipide où le hasard a une place trop grande et où la longueur des parties aura vite fait de venir à bout du plus motivé des joueurs. Malgré tout, le jeu peut s’avérer sympathique s’il est joué entre amis appréciant l’univers d’Orange Juice.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.