Les Mystérieuses Cités d'Or : Mondes Secrets

Basé sur la nouvelle série, suite directe de ce culte dessin animé de notre enfance, Les Mystérieuses Cités d’Or : Mondes Secrets nous propose de vivre une aventure faite de puzzles, de réflexion, tout cela dans un style visuel très fidèle. La formule fonctionne t’elle en l’état ?

Pensé pour l’iOS

Ynnis Interactive devait sans doute faire un choix et lorsqu’on leur a demandé de développeur un jeu vidéo basé sur l’univers des Mystérieuses Cités d’Or, il y avait sans aucun doute une priorité à une sortie sur tablettes et smartphones d’indiquée dans le cahier des charges. Du coup, on en voit rapidement les conséquences : Mondes Secrets propose une trame principale en six actes, divisés en cinq niveaux chacun, pour trente niveaux différents au final. Trente niveaux qui demanderont de la réflexion, des allers et retours, de la gestion de personnage et un peu de puzzles dans un univers enfantin et, avouons-le, assez simple à comprendre.
Visuellement, c’est très réussi, bien qu’assez simple. En vue légèrement de haut, avec de belles animations, les personnages se bougent à la manette ou au clic de souris avec facilité. Le but est simple : vous possédez trois personnages possédant chacun leurs capacités uniques et devez coopérer en passant de l’un à l’autre pour arriver jusqu’au bout du niveau. Esteban peut invoquer le soleil et activer des portes spéciales, Zia peut se faufiler via les murs fissurés, Tao sait déchiffrer l’ancien langage qui permet d’en savoir plus sur certaines énigmes et d’autres possibilités sont à découvrir tout au long du jeu.
Chaque niveau comporte trois objectifs (comme les trois étoiles d’un Angry Birds ou tout autre jeu iOS classique) : finir le niveau, le terminer en un certain laps de temps et obtenir tous les parchemins. Ceux-ci sont disséminés à travers le niveau et pour certains, colorés, ils ne peuvent être obtenus que par un personnage en particulier. Cela force à des aller-retour auxquels il faut souvent penser rallonge la durée de vie. Enfin, un coffre “secret” permet de déverrouiller un des trente artworks du dessin animé, à retrouver dans un menu dédié.

Adaptation fidèle et correcte

On s’attendait au pire. Finalement, Mondes Secrets est surtout un très honnête jeu pour enfant et uniquement destiné à eux. En tant qu’adulte, difficile de faire l’impasse sur une facilité déconcertante, surtout que les personnages (surtout Mendoza) ne font que vous rappeler comment faire pour progresser : c’est très frustrant. Aussi, le jeu est excessivement répétitif et dès le tiers des trente niveaux proposés, vous en aurez assez. Mais vos enfants, pour peu qu’ils aiment le dessin animé original, vont adorer.
Pourquoi ? Parce que c’est très bien mis en scène, cela propose des animations réussies et une ambiance vraiment fidèle à celle qu’ils découvrent à la télévision. Les musiques sont de qualité et transportent le joueur dans un monde crédible alors que, pourtant, ce n’est qu’une succession de puzzles. C’est une simple adaptation, rien de plus, mais qui fait bien son boulot et qui si elle n’a que beaucoup trop peu d’intérêt sur PC, trouvera totalement son public sur tablettes tactiles avec un gameplay bien plus amusant.

0 réflexion au sujet de « Les Mystérieuses Cités d'Or : Mondes Secrets »

  1. Ah ouais, le style visuel est vraiment pas mal. Bon on sent qu’ils ont pas les moyens d’un GTA V, mais c’est super mignon je trouve.
    Ben en tout cas je vais sûrement me le prendre. J’adore les jeux points&clicks/puzzle/réflexion, du moins les univers des grands ténors du genre qui sont souvent très fouillé. Mais… Je suis une quiche complet dans ces jeux :'( J’arrive à rien, je dois manquer de logique ou je sais pas. D’ailleurs je m’interdis de jouer à ces jeux car à chaque fois je finis en boule dans mon lit à pleurer en me posant des questions sur mes capacités intellectuelles. Le seul auquel je me débrouille très bien, c’est Layton. Bon ok comme m’a dit un ami “c’est un jeu pour gosses, ça compte pas” :'(
    Adieu monde cruel des points&clicks (et merci pour le test, comme d’habitude très bon !).

    Répondre

Laisser un commentaire