Skydive : Proximity Flight

Les sports extrêmes sont à la mode dans les médias, y compris dans les jeux vidéos. À l’heure où il est possible de faire du base-jump dans Grand Theft Auto, pourquoi pas un jeu entièrement dédié au Wingsuit ? N’avez-vous jamais vu ces inconscients qui se jettent des plus hauts sommets du monde simplement équipés d’une étonnante combinaison, d’un parachute et de quelques GoPros ? Comme vous l’avez sans doute compris, Skydive : Proximity Flight va vous permettre de vous élancer dans le vide. Et il est rappelé assez souvent durant les chargements, « N’essayez pas ça dans la vraie vie » !

[singlepic id=34784 w=320 h=240 float=right]

Élançons nous !

Voler littéralement de ses propres ailes, ça ne doit pas être chose facile. Équipé de ma dualshock, j’ai tenté l’expérience. La direction de notre wingsuiter se fait intégralement grâce à la fonction (peu connue) sixasis. Il suffit d’incliner la manette pour tourner ou descendre en flèche. Et à mon grand effarement, la prise en main se fait sans problèmes, c’est plutôt inédit. Les plus réticents pourront tout de même même utiliser une manette « move » ou le traditionnel joystick. Ce dernier rendra finalement certaines phases un peu moins complexes.

Les plus fous d’entre vous pourront cumuler et utiliser l’adrénaline qui permet d’aller plus vite. Il est également possible de réaliser diverses péripéties, des rotations dans tous les sens qui augmenteront votre score et votre jauge d’adrénaline. On peut dire que le gameplay de Skydive est réussi !

[singlepic id=34778 w=320 h=240 float=left]

Ça se complique

43 défis sont disponibles. Les premiers circuits ne sont qu’une simple formalité, il suffit de passer par un maximum de « points spéciaux » pour compléter le défi. C’est après que la tâche se complique. Les exercices varient, il faudra parfois atteindre un score, une distance ou réaliser des combos de figures. Et même les plus persévérants d’entre vous auront bien du mal à accomplir les prouesses demandées ! Que vos efforts soient vains ou non, cette partie du jeu s’accomplit en une paire d’heure et c’est bien mince.

Pour les plus frustrés, il reste tout de même deux autres modes de jeu ! Le mode libre permet de s’élancer de 8 lieux, chaque lieu compte plusieurs sommets. Il est possible de changer l’heure et la météo. Le système est classique, il faut augmenter votre score en rasant le sol ou en réalisant des figures. Vous devez atteindre des paliers pour décrocher des médailles, battre vos records et il est possible de les comparer avec la communauté. Malgré tout, difficile de ne pas se lasser au bout de quelques descentes.

Vient s’ajouter un mode course où il faudra être un as pour parvenir à vaincre les trois ordinateurs. Vous pourrez affronter ces derniers dans une multitude de circuits. Il est également possible de défier des amis mais encore faut-il en avoir qui possèdent le jeu.

Enfin, dans chacun des modes, vous avez accès à un large choix de personnages déblocables. Chacun a des statistiques différentes, et il s’avère que quelques-uns sont de véritables wingsuiters professionnels.

[singlepic id=34773 w=320 h=240 float=right]

La jolie montagne

Il y a 8 lieux disponibles, des plus enneigés aux plus exotiques, de l’Europe aux contrées lointaines. Dans l’ensemble, les décors sont réussis mais avares de détails, les textures sont grossières. Donc ne vous attendez tout de même pas à être époustouflés. Bref, un jeu agréable à l’oeil mais rien de plus.

Pour ce qui est du son, les bruitages occasionnels sont limites. Le bruit du vent est réussi et il accroît la sensation de vitesse. La bande musicale orientée rock est quand à elle, horriblement répétitive, dommage car elle est omniprésente.

En conclusion, pour un peu moins de vingt euros, vous comblerez quelques heures d’ennui mais vous avez de grandes chances de rester sur votre faim. Skydive Proximity Flight est complet mais court, et là où vous auriez pu profiter du gameplay, vous serez sûrement lassés.

Laisser un commentaire