Bravada

C’est l’histoire d’un nain qui rêve qu’il est un grand héros pourfendeur de dragons. Malheureusement, la réalité est tout autre : le grand père le réveille pour qu’il aille surveiller les poules, tant elles semblent agitées. Et pourtant, cette journée pas comme les autres va bouleverser sa vie…

L’histoire d’un nain compris

Ce nain héroïque que vous contrôlez vous est présenté en vue de haut. Vous devez progresser dans des niveaux se déroulant en scrolling vertical, sans automatisme. C’est à dire que c’est vous qui faites avancer le niveau. Attention cependant : vous pouvez aller de l’avant, mais les cases ayant disparu au bas de l’écran sont impossible à atteindre. Il vous faut toujours aller tout droit, sans regarder derrière vous. Se jouant au tour par tour, Bravada propose un gameplay très original que je vais tenter de vous expliquer avec précision ici.

À chaque fois que vous faites un mouvement, les ennemis et vos alliés en font aussi. Des alliés ? Oui car vous pouvez rencontrer d’autres nains qui viendront se battre avec vous. L’originalité de Bravada c’est qu’il permet de changer la tactique et la position de nos personnages à tout moment. Il suffit de cliquer sur un personnage, même (et surtout) le personnage principal, pour le déplacer sur une case alentour (avec une certaine limite de zone, évidemment). Cela vous permet de contourner les obstacles, mais aussi les ennemis. Surtout, point de vue stratégie, c’est incroyable de malice.

Qu’est-ce qui vous empêche de vous entourer d’alliés pour vous protéger, en sachant que ceux-ci bougent exactement de la même façon et dans la même direction que votre personnage ? Avec vos touches fléchées, vous allez contrôler tous vos alliés à l’écran en même temps et seuls les obstacles et les ennemis en bouleverseront la formation. Il faut souvent reprendre nos alliés, les repositionner après quelques tours, pour revenir à une formation de qualité.

CTRL+C sur les ennemis

Tout le reste du jeu se joue au tour par tour classique. D’une simple pression sur la bonne touche, vous verrez même apparaître de petits chiffres sur tous les personnages actifs de l’écran, histoire de vous montrer dans quel ordre ils attaqueront/bougeront pendant ce tour. Si vous appuyez sur espace, vous restez sur place (pratique en combat) et pouvez donc frapper de nouveau. On est en tactical connu et reconnu, mais son gameplay en scrolling vertical change complètement la donne et le rend original.

Autre grande idée : la possibilité, avec un item spécifique, de « copier » un personnage. Sauf pour les Boss, évidemment, cet objet fonctionne sur tous les ennemis et vous permet donc d’obtenir une copie conforme de celui-ci se battant cette fois dans vos rangs. Et bien sur, il évoluera et grimpera de niveau avec vous. D’ailleurs, parlons-en de l’évolution des personnages…

Concernant votre personnage principal, chaque prise de niveau améliore vos statistiques et un point bonus vous est accordé en santé, en attaque ou en défense, au choix. Quand un allié (monstre ou nain) prend un niveau, il augmente ses statistiques mais pas seulement : il se voit aussi évoluer en une autre classe, souvent au choix parmi par exemple un personnage moins fort mais plus résistant, ou un bourrin de service. Vous aurez aussi accès aux habituels soigneurs ou lanceurs de sorts, ce qui permet de renforcer davantage l’efficacité et la variété des formations de combat et de progression.

Un jeu qui a des idées !

C’est si rare de voir un tactical se faire aussi original qu’on en tombe forcément un peu amoureux. Bravada n’est absolument pas grandiose, ne paye pas de mine, est un « bon petit jeu », mais c’est déjà énorme et on en attendait pas tant. Son idée de tactical en scrolling vertical manuel est on ne peut plus charmante et en jeu, cela fonctionne parfaitement. D’autres idées viennent rendre Bravada très honorable avec son inventaire complètement loufoque (plusieurs références, des objets improbables et autres bêtises viendront gonfler vos statistiques et donner un look original à votre nain) ou encore son principe de sauvegarde par tour, vous permettant de revenir à quelques tours auparavant pour corriger vos erreurs.

En clair, Bravada est un bon jeu. Interbellum a réalisé ici une très belle œuvre qui n’a pas à rougir face à la concurrence. Il ne paye pas de mine visuellement et son look enfantin/deformed le rend difficile à saisir en screenshots mais je vous assure que point de vue gameplay, c’est excellent. Reste que cela est répétitif, comme tous les jeux se concentrant principalement sur leur originalité de prise en main, surtout que l’histoire n’est pas des plus trépidantes. Mais clairement, si vous aimez le tactical, Bravada est une belle curiosité à savourer sans se poser de questions.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.