Interview – L'équipe de Bottle (Nova Play 2014)

Interview – L'équipe de Bottle (Nova Play 2014)

Alors que le concours se termine dans quelques semaines maintenant, le Nova Play est toujours au centre de l’actualité et voici qu’un projet tente de se faire connaître in-extremis avec un concept bien particulier. L’équipe de Bottle est motivée et nous parle de ses inspirations…

Bonjour à toute l’équipe. Commençons très simplement : pouvez-vous vous présenter à notre public, histoire de mieux vous connaître ?

Je m’appelle Lucile Vannier, j’ai 22 ans et je suis en première année à l’EMCA, l’école de cinéma d’animation.
Moi c’est Jérémy, 23 ans, en graphisme à l’enjmin, mais j’ai décidé cette fois de prendre la casquette de game designer sur ce projet, de narrative designer et de chef de projet.
Daniel Quach, game-programmer, 22 ans, célibataire ! Yoroshiku ! Plus sérieusement, je suis étudiant à l’Enjmin en première année de master !
James, Programmeur depuis maintenant plus de 4 ans, j’ai débarqué à l’ENJMIN pour me spécialiser dans les jeux vidéos.
Je m’appelle Simon, j’ai 24 ans et suis étudiant à l’ENJMIN en tant que Game. Sur le projet Bottle, nous nous partageons Jérémy et moi le Game et Level Design. J’ai le plaisir également de partager la place de compositeur avec Martin. La composition est une tâche très appréciable quand on se focalise trop longtemps sur le design du jeu. De nature rêveur et créatif, j’aime rajouter de la folie dans mes travaux.

Avez-vous déjà participé à de la création de jeu vidéo en groupe, dans le cadre d’un concours, ou est-ce la première fois ?

Globalement on a tous fait quelques Gam Jam sous forme de concours ou non comme la global game jam, la game boy jam ou encore la jam du Mig. Jérémy avait tenté les hits playtime de l’an passé avec une autre équipe et leur projet “ Les potentiellement multiples aventures d’Ancéphalo le robot cerveau” mais finalement ils n’avaient pas réussi à trouver le temps suffisant pour s’impliquer dans le concours. Mais cette année c’est la bonne !

Comment a démarré l’aventure ? C’est vous qui avez contacté les organisateurs ou le contraire ?

Ce sont nos étudiants M2 (particulièrement brillant l’an passé =) ) qui nous ont fortement encouragé à participer aux hits playtime, devenu depuis nova play. Du coup on attendait impatiemment les premières informations et la date d’inscription pour le concours.

Parlez-nous de votre projet… Quel est-il et quelles sont ses originalités ?

L’un des points qui étonne le plus souvent chez “Bottle”, c’est que notre personnage principal est… une bouteille. Nous voulions nous écarter un peu de l’avatar humanoïde surreprésenté dans le jeu vidéo. Ensuite on s’oriente vers une expérience à la fois narrative et contemplative, non violente tout en essayant de posé une esthétique qui flatte la rétine. La bouteille contiendra les messages de deux personnages qui l’utiliseront pour correspondre. On a donc ici ce qu’on peut appeler un jeu “épistolaire”.
Enfin, dans “Bottle” le joueur ne dirige pas directement son avatar, mais il doit agir sur la physique des vagues (par le biais du tactile) pour faire glisser la bouteille sur l’eau et de cette façon éviter tout les obstacles qui pourrait se dresser sur la chemin de notre bouteille.

Si vous deviez ne choisir qu’une inspiration parmi tous les jeux que vous aimez, quelle serait celle qui définirait au mieux votre jeu à venir ?

N’en choisir qu’une sera difficile mais je pense que notre plus grosse inspiration reste ICO. Si le gameplay n’a rien à voir on reste sur une façon de concevoir qu’on a voulu assez similaire : Immersif, Sobre, Intriguant et qui repose sur la relation entre deux personnes ayant besoin l’une de l’autre.

Le milieu du jeu indépendant vous est-il familier ?

En tant qu’étudiant on garde toujours un œil sur ce milieu qui foisonne de créativité, notamment via Game Side Story, vous faites du super boulot ! Dans notre team on a des fans de Binding of isaac et Super meat boy, Journey, Hotline Miami, Rust, The Floor is jelly… la liste risquerais d’être longue si on devait être exhaustif, mais oui, on adore les jeux indépendant.

Que pensez-vous de ces quatre dernières années ayant franchement bousculé le milieu AAA du jeu vidéo avec la scène indé ?

La scène indépendante a apporté plein de choses innovantes aux jeux vidéo depuis les balbutiements (avec Braid, Minecraft, …). A défaut de pouvoir rivaliser sur un plan technique, les ptits gars du jeu indépendant sont allés les combattre sur un autre terrain : celui de la créativité. Chacun de ses deux milieux disposent d’un savoir faire qui lui est spécifique et ont souvent un but et une portée différente. L’arrivée du jeu indépendant à permis de diversifier ce milieu qui commençait à devenir vraiment très formaté et ça a vraiment été une bouffée d’air frais.

Qu’attendez-vous de ce concours, précisément ? L’apprentissage ? La mise en avant ? Le contact avec les autres équipes ?

Nous dirions un peu de tout ça. Pour nous Nova Play c’est l’occasion de voir de que font les élèves d’autres écoles. C’est aussi une très bonne occasion de se confronter encore une fois à la création d’un jeu en temps limité. De cette façon nous apprenons à mieux travailler en tant qu’équipe et à mieux comprendre les différentes contraintes du jeux vidéo. Et enfin Nova Play est aussi l’occasion de mettre en avant notre création, de rencontré des professionnels et d’avoir un retour sur notre travail à la fois via les coachs, le jury et les internautes.

Vous êtes élèves dans une école de jeu vidéo. Pouvez-vous davantage nous décrire votre rythme d’étudiant, pour les plus jeunes qui voudraient suivre votre exemple ?

L’enjmin dispose de 6 colorations : Game Design, Graphisme, Programmation, Sound Design, Chef de projet et Ergonomie. Il s’agit d’un Master. Le premier semestre est consacré aux cours communs auxquels toutes les colorations doivent assister. Cela permet d’apprendre à mieux nous connaitre et et permet de mieux appréhender le travail en équipe. Ensuite le Second semestre est consacré à la fois au projet professionnel (réalisation d’un jeu) et de cours par spécialité. Nous avons d’ailleurs choisi de faire d’une pierre deux coups en proposant notre projet de fin d’année aux Nova Play.

Quel moteur et outils utilisez-vous, exactement ?

Nous avons choisis Unity pour développer Bottle. Sa simplicité permet aux moins programmeurs d’entre nous de tout de même pouvoir se débrouiller tout seul, comme pour le level design par exemple.

Et à quoi vous jouez pour vous détendre entre deux séances de travail acharné ?

Lucile : J’ai récemment fini Brother Tale of tow sons et en ce moment je joue à Hotline Miami.
Daniel : Masse de jeux, j’alterne entre les vieux J-RPG (jeux de rôles japonais) et plus récemment je me replonge dans Resident Evil 4 et je cours à poil dans les plaines de Rust !
James : J’alterne principalement entre Binding of Isaac, Rogue Legacy, Guild Wars 2 et League of legend.
Martin : En ce moment je joue pas mal à Dead light, quelques partie de Hawken et puis pour se détendre entre amis une petite partie de Guitar Hero
Simon : En ce moment je joue à Seiken Densetsu 3, la suite du Légendaire Secret of Mana sur SuperNes. J’ai découvert Hearthstone il y a peu et je passe de très bons moments dessus. En tant que Game Designer, un jeu Blizzard est toujours une leçon.
Jérémy : Pour ma part je viens de commencer Hotline miami, grosse réference sur “comment poser une ambiance sans pour autant être un bourrin technique ?”. Et puis de temps en temps, une partie de super meatboy ou de 2048.

* Vous pouvez suivre l’actualité du jeu sur son blog, via ce lien !

Laisser un commentaire