Full Bore

Si on a l’habitude dans les jeux vidéo de jouer toutes sortes d’animaux et de créatures, je dois bien avouer que contrôler un sanglier était une première. Perdu au fond d’une mine, votre but sera de remonter des cristaux à la surface pour acheter votre liberté.

Heigh-ho, Heigh-ho, Heigh-ho, on rentre du boulot !

L’aventure commence assez mal pour votre personnage puisqu’à la fin du tutorial vous endommagez des installations minières et vous vous trouvez obligé de rembourser votre dette. Vous n’avez pas le choix, vous allez devoir travailler pour la compagnie et amasser assez de cristaux pour payer les réparations.

Heureusement, le sanglier est l’animal parfait pour cela puisque vous pouvez creuser à votre gauche, à votre droite, au-dessus et au-dessous de vous, vous pouvez monter sur les blocs et les pousser. Il y a une contre-partie, vous êtes incapables de tirer quoi que ce soit ou d’effectuer le moindre saut. La plupart des puzzles se baseront sur ces limitations et vous demanderont de déplacer des caisses jusqu’à les disposer de manière à atteindre les gemmes tant convoitées.

Vous pouvez également à tout moment remonter le temps pour annuler les dernières actions que vous aurez effectuées. Une très bonne idée qui évite de devoir (comme bien trop souvent dans les jeux de réflexion) sortir et ré-entrer dans un tableau pour le réinitialiser.

Un vaste monde (trop ?) ouvert

Le monde de Full Bore est entièrement ouvert. Vous pouvez dès le départ aller où vous voulez. C’est à la fois une force et une faiblesse, car les premiers moments seront difficiles, vous serez perdu au fond d’une mine sans savoir par où commencer.

Petit à petit, vous apprendrez à utiliser la carte (qui se dévoilera au fur et à mesure) pour savoir s’il y a encore des choses à trouver dans le tableau traversé : terminaux informatiques racontant l’histoire du monde, porte vers un autre tableau dissimulée sous la terre, sable ou autre matériau, énigme… le nombre restant à découvrir sera toujours affiché et la zone deviendra jaune une fois que tout aura été révélé. On aurait toutefois aimé pouvoir zoomer un peu plus sur la carte pour avoir une meilleure vision des endroits pas encore creusées.

Un peu comme dans Fez, il faudra en permanence surveiller l’arrière-plan car certains indices seront cachés dans les décors, comme par exemple un schéma dessiné sur un tableau noir vous expliquant le fonctionnement d’une machine que vous rencontrerez plus tard dans le jeu.

Graphiquement le titre est vraiment joli. Les animations du sanglier sont amusantes et très bien réalisées. Certaines zones sont magnifiques et bien que pratiquement tout l’aventure se déroule sous terre, les développeurs ont réussi à créer diverses ambiances et chaque tableau a sa propre identité. L’ambiance sonore est également très réussie et contribue à renforcer l’atmosphère originale du jeu.

Au bout de quelques heures vous aurez vraiment l’impression de vivre dans un univers à part et vous commencerez à vous orienter sans problèmes dans la mine et découvrirez les divers PNJs présents dans les sous-sols ainsi que plusieurs temples et autres lieux mystiques.

Puzzles et énigmes

Les premiers puzzles seront très simples, ils vous demanderont juste de pousser une caisse pour monter dessus et atteindre les cristaux inaccessibles autrement. Petit à petit, il vous faudra également composer avec le décor, notamment les rochers qui tomberont au sol au bout de quelques secondes lorsque vous creuserez en-dessous ou le sable qui s’écoulera lorsque vous frapperez le sol, révélant des passages inattendus. Dernier élément, vous rencontrerez parfois des rayons laser détruisant tout sur leurs passages, mais que vous devrez alimenter pour les activer.

Mais l’aspect réflexion ne se limite pas à ça, il faudra en permanence fouiller de fond en comble les tableaux pour découvrir les portes cachées menant vers de nouvelles zones et comprendre comment activer les anciennes machines encore présentes pour poursuivre votre aventure dans la mine et vous rendre où nul autre sanglier ne s’est déjà rendu. Vous découvrirez alors une histoire globale encore plus intéressante et intrigante que les puzzles « premier degré ».

Long, intelligent, intéressant, une vraie réussite

Une fois les premiers instants de flottement passés et la désagréable sensation d’être perdu sans savoir quoi faire, le jeu dévoile tout son potentiel. Le monde est vraiment vaste et chaque endroit est l’occasion de découvrir des passages vers d’autres zones secrètes.

L’histoire se dévoile petit à petit et on prend un réel plaisir à essayer de comprendre ce qui s’est passé, qui a creusé ces galeries et tous les mystères qu’elles comportent. La vérité est d’ailleurs bien plus complexe que ce à quoi nous pouvions nous attendre au départ. Les énigmes sont intéressantes, variées et chaque nouveau tableau est l’occasion de découvrir un puzzle inédit. La carte deviendra vite votre meilleur allié dans votre quête de tous les secrets de Full Bore.

L’enrobage du jeu (graphismes et sons) est excellent et au bout de quelques heures on se sent vraiment bien dans ces mines, on finit même par s’y sentir un peu chez soi. Honnêtement quand j’ai lancé le jeu pour la première fois je ne pensais pas qu’il m’attirerait et j’ai maintenant de plus en plus de mal à en décrocher !

Si vous aimez les jeux de puzzle/réflexion, je vous conseille réellement ce jeu. Il devrait vous plaire et surtout vous tenir en haleine de très nombreuses heures car plus vous avancerez, plus vous découvrirez de nouvelles zones / énigmes et plus tout ce que vous aurez appris vous aidera à aller toujours plus loin. Full Bore est une vraie réussite !

[youtube GvOpqTckvgw 640 390]

Laisser un commentaire