Kill the Bad Guy

Il y a des concepts qui ne donnent pas envie de leur faire confiance. Tuer une cible dans un environnement précis, sur des machines autre que les smartphones ? Sincèrement ? Et pourtant, Ekxee arrive à nous faire mentir avec talent…
[singlepic id=43180 w=320 h=240 float=right]

Le meurtre parfait

Une société secrète vous a engagé pour éliminer les pires humains de la planète. Ils sont cachés, réfugiés, incognito et pourtant, ils ont participé à des actes infâmes. Avec beaucoup d’humour et sur un rap bien senti, Kill the Bad Guy nous propose de tuer tout en s’amusant. Tout est divisé en plusieurs niveaux avec, pour chacun, un level design particulier et une cible, toujours la même : un homme avec une cagoule impossible à rater avec son énorme point rouge sur le front. Chaque niveau est expliqué en contexte, avec une histoire faisant toujours référence à un film, à de vrais situations de l’Histoire, allant même souvent à faire dans l’humour noir. C’est assez étonnant et il est clair qu’on ne s’attendait pas à voir ce jeu sur ce terrain glissant.
Dans chaque niveau il vous faut donc tuer une cible sans vous faire repérer, comme si ce n’était qu’un “accident”. Pour cela, vous pouvez modifier les objets de l’environnement qui sont teintés de gris ou de noir, le reste du niveau étant entièrement blanc. Ce principe monochrome est intelligent mais honnêtement, la question se pose réellement : n’est-ce qu’une excuse pour proposer des graphismes très désuets et quelconques ? Si l’idée est bonne, la réalisation reste tout de même très vieillotte et on aurait réellement aimé avoir le droit à un jeu beaucoup plus abouti techniquement. Sur ce point, c’est trop simple et peu engageant. Heureusement, on s’y fait bien rapidement…
Trafiquer une voiture et la faire foncer droit sur la cible, poser des tremplins, attacher une corde à un poteau pour en faire un lance-javelots… Tout est possible dans ce titre qui propose même de lancer des cadavres de chiens morts et de poser des magazines érotiques au sol pour surprendre la cible. C’est complètement dingue, mais ça fonctionne bien.
[singlepic id=43176 w=320 h=240 float=left]

Les méchants au bucher !

Souvent, la résolution des niveaux se fait rapide. Quelquefois on a même le droit à une résolution totalement aléatoire, due à un joueur qui touche à tout et ne sait pas ce qu’il fait mais qui, curieusement, réussi à atteindre la cible. C’est tout aussi frustrant qu’amusant, tout dépend de ce que l’on recherche dans ce jeu : de la précision (certaines fois elle est bien présente) ou juste du fun ? (omniprésent par contre).
En termes de fun c’est l’apocalypse : placez votre clavier et votre souris devant deux ou trois amis, faites passer le tout et ce sera l’apogée de votre soirée barbecue. Les Replays proposés après chaque mort améliorant les crises de rire sur des situations totalement involontaires et Kill the Bad Guy se révèle finalement, sans aucune raison, très efficace de ce point de vue. Après, il est clair qu’en terme purement vidéoludique, le bat blesse un peu…
Reste qu’il est tout de même bien pensé et conçu. Rapide à lancer et à jouer, le jeu propose un tutoriel très bien écrit et une durée de vie assez énorme. Celle-ci est grossier par la rejouabilité évidente du titre qui propose de trouver un passeport caché dans chaque niveau ainsi qu’une dent, sortant de la bouche de votre cible une fois que vous l’avez tué : vous n’avez alors que quelques secondes pour la récupérer. On retrouve ensuite des objectifs totalement secondaires vous demandant de jouer avec l’environnement, sans parler des objectifs de score, etc.
[singlepic id=43175 w=320 h=240 float=right]

Simple mais très efficace

On en ajoute encore ? Quelques niveaux bonus sont à débloquer et là aussi, c’est très drôle. Que ce soit avec une invasion de zombie (un peu lente malgré tout) et une parodie d’Angry Birds reprenant le gameplay et la caméra originale, on a de quoi s’amuser et être impatient de découvrir tous les niveaux proposés. Alors oui, c’est évident, Kill the Bad Guy est honteusement répétitif, à outrance, mais il amuse et est surtout à dévorer en petites sessions seulement.
Parfait pour des soirées à plusieurs, pour les amateurs de stratégie facile, les tueurs en série en herbe (allez voir tout de même voir un psy si vous vous reconnaissez dans cette dernière description) et les amateurs d’humour noir et de gameplay rapides pour de petites parties de détente, Kill the Bad Guy tire étonnamment bien son épingle du jeu et est clairement recommandable. Il faut juste savoir à quoi s’attendre avec lui…

Laisser un commentaire